Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Lewis Hamilton remporte le Grand Prix d'Espagne; Lance Stroll abandonne suite à un accrochage (+ vidéo)

Lewis Hamilton remporte le Grand Prix d'Espagne; Lance Stroll abandonne suite à un accrochage (+ vidéo)

Dimanche 12 mai 2019 par Eliane Gilain
Crédit photo: LAT Images

Crédit photo: LAT Images

Disputé ce dimanche, le Grand Prix d’Espagne est venu couronner un tour du chapeau pour Lewis Hamilton (Mercedes) qui remporte l’événement pour une troisième année consécutive. Sa victoire, devant son coéquipier et rival Valtteri Bottas, lui permet de reprendre la tête du championnat, avec une avance de 7 points sur Bottas. Il s'agit aussi d'un 5ème doublé consécutif pour l'équipe Mercedes, du jamais vu lors des 5 premiers Grand Prix de la saison dans l'histoire de la Formule 1.

C’est Max Verstappen (Red Bull) qui a fini en troisième position, après un très bon départ de la 4ème place, prenant l'ascendant sur la Ferrari de Sebastian Vettel. Cette troisième place est un beau résultat pour le pilote hollandais et l'équipe Red Bull, puisqu'elle permet à Max de grimper troisième au championnat… mais avec 39 points de retard sur Valtteri Bottas ! Désormais, il ne semble plus faire de doute que ce sera une autre saison où Mercedes sera couronnée championne, bien qu’on ne sache pas encore avec quel pilote elle remportera ce titre.
 
Valtteri Bottas, détenteur de la pole position, n’a pas connu un bon départ, ce qui a permis à Lewis Hamilton de le devancer au premier virage, et l'ordre des deux pilotes Mercedes ne changea plus jusqu'à l'arrivée de cette course plutôt monotone. « J’ai eu un souci avec mon embrayage au début de la course, il vibrait et semblait mordre et relâcher très rapidement, alors mon départ a été très mauvais. Malheureusement, cela veut dire que tout le travail accompli plus tôt durant le week-end a été perdu au départ, mais c’est comme cela que ça se déroule parfois. Nous sommes une équipe très forte et nous allons enquêter sur la cause de ce problème et nous assurer que cela ne se reproduise plus » a résumé Bottas.
 
Lewis Hamilton lui, était évidemment plus heureux : « Ça a été une très bonne journée. Nous avions fait une mise à niveau de la voiture. Je suis très fier de tout le monde à l’usine et très reconnaissant pour leur bon travail. Les gens à la piste ont également travaillé très fort et ont été très performants, merci à eux. Quand les lumières se sont éteintes, mon départ a été bon et nous étions tous très proches en arrivant au premier virage. Je pense que Vettel avec sa Ferrari était à nos côtés à un certain moment. Ce fut une belle bataille et le moment décisif de la course. Après cela, j’ai simplement dû concentrer sur ce que je devais faire ».
 
Chez Ferrari, ce fut une autre course où les erreurs de stratégie ont été flagrantes. En plus de constater que l'évolution moteur attendue pour cet événement n'a pas donné les résultats escomptés. Sebastian Vettel et Charles Leclerc se sont livré quelques débuts de batailles au courant de la course, avant de se faire vite appeler par radio pour laisser passer le coéquipier au gré des "sentiments" des responsables de la Scuderia en bord de piste.
 
La seule neutralisation, et somme toute le moment spectaculaire (lors de la relance) de cette course a impliqué Lance Stroll (Racing Point), lorsqu'il a été heurté par Lando Norris (McLaren) aux trois quarts de la course. « J’ai freiné à l’intérieur alors que Lando était à l’extérieur, puis j’ai dû tourner pour prendre le virage à gauche. Malheureusement, il n’y avait pas assez de place pour deux voitures et il n’y avait pas grande chose que je pouvais faire. J’ai senti un contact en arrière et j’ai été envoyé dans le gravier. Ça a été un week-end difficile pour l’équipe. Nous avons besoin de mettre le tout derrière nous et faire mieux à Monaco » a expliqué le Québécois.
 
Pour Lando Norris, il apparaît évident qu’il s’agit de la faute de Lance, en dépit du fait que c'est lui qui effectuait une manoeuvre de dépassement en se déportant sur les vibreurs pour tenter de ravir à Stroll le 13ème rang. Cependant, les officiels ont décidé qu'aucun des pilotes n'avait commis d'erreur justifiant une pénalité. Dans la vidéo des faits saillants de la course (à visionner ci-dessous), cet incident est évidemment présenté. Quelle est votre opinion ? Qui est en faute ? Lando, Lance... ou s’agit-il, comme les officiels l'ont jugé, d’un incident de course ?

Quoi qu'il en soit, Stroll et l'écurie Racing Point n'ont jamais été compétitifs sur le tracé de Barcelone ce week-end. Son coéquipier Sergio Pérez n'a terminé que 15ème. Rappelons toutefois que l'an dernier à pareille époque, Pérez n'avait que 4 points de plus et le second pilote de l'équipe, qui était alors Esteban Ocon, un seul point (Stroll en a 4 présentement).

Sur la seconde Red Bull, Pierre Gasly a complété le Top 6, devant Kevin Magnussen (Haas), qui a mené la vie dure à son coéquipier Romain Grosjean en fin de course. Carlos Sainz (McLaren), Daniil Kvyat (Toro Tosso) et Grosjean complètent le Top 10. La première Renault classée est celle de Daniel Ricciardo, au 12ème rang, et la première Alfa Romeo celle de Kimi Räikkönen, 14ème.