Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Entrevue Raphaël Lessard : Retour sur sa saison 2018… et ses projets 2019 !

Entrevue Raphaël Lessard : Retour sur sa saison 2018… et ses projets 2019 !

Mardi 1er janvier 2019 par Eliane Gilain
Crédit photo: Bruno Dorais

Crédit photo: Bruno Dorais

Raphaël Lessard, jeune pilote québécois de la Beauce qui s’illustre depuis quelques années déjà en stock-car aux États-Unis, a connu une saison 2018 mitigée au sein de l’écurie Kyle Busch Motorsports (KBM). Remportant deux importantes épreuves, à Bristol au printemps puis lors du Red Bud 400, Lessard a également dû déclarer forfait ou abandonner plusieurs fois dû à des ennuis mécaniques. Quelques accrochages ont aussi compromis de beaux résultats.

En ce début d’année, Raphaël Lessard est officiellement sans volant pour la saison 2019, mais le pilote de 17 ans travaille activement à chercher des partenaires pour continuer à gravir les échelons du sport automobile américain.

Dans cette entrevue exclusive, il revient sur sa saison passée et nous parle de ses projets 2019…

Raphaël, revenons tout d’abord sur ta saison 2018, quelles conclusions en tires-tu ?

« J’ai encore appris énormément en 2018. Travailler avec des professionnels comme KBM et Kyle Busch lui-même m’a bien aidé en tant que pilote. J’ai acquis beaucoup d’expérience et cela a paru lors des dernières courses, comme lors de l’épreuve la plus importante de la saison, le Snowball Derby, où j’ai dominé une partie de la course. Nous étions là pour la victoire et c’est une preuve que tout ce qu’on a fait l’an dernier a porté fruit. Il est difficile de planifier ce qui va se dérouler lors d’une course, mais je réagis beaucoup mieux face à des situations imprévues et j’ai beaucoup muri derrière le volant. Nous avons eu des bris mécaniques, et c’était toujours lorsque nous étions en position de décrocher la victoire. C’est dommage, car nous avons toujours été rapides, mais nous avons obtenu des victoires lors de deux grosses épreuves et j’en suis évidemment très satisfait.»

Tu as participé à plusieurs séries l’an dernier. Pourquoi avoir pris la décision de ne pas faire un championnat complet ?

« Au début nous voulions faire le championnat de la série CARS Tour, que j’avais déjà remporté en 2016. Mais l’épreuve finale tombait en même temps qu’une course d’envergure qui avait été changée de date. Notre but premier était de remporter toutes les courses que nous pouvions, surtout les prestigieuses comme le Red Bud 400 et Bristol, le All American 400 et le Snowball Derby, il fallait faire un choix et nous avons abandonné l’idée de la saison complète en CARS Tour. Une fois la saison lancée, il y a des couses où nous avons eu des malchances, mais lorsque nous avons bien performé, sans bris, c’est à ce moment-là que nous avons obtenu la victoire ou une pole position. En 2018, j’ai apprécié piloter plusieurs types de voitures, comme les NASAR Late Model à Vallée-Jonction, en CSCC à Trois-Rivières, en plus du Super Late Model. C’était amusant et ça m’a permis de voir que je pouvais performer dans d’autres types de voitures, ce qui m’a donné davantage confiance en moi.»

Quel a été ton plus bel événement 2018 ?

« Il y en a eu plusieurs, mais c’est certain que les victoires sont toujours les meilleurs moments. Cependant, la course à Vallée-Jonction en Late Model a été un super spectacle. J’avais une très mauvaise voiture en pratique, alors nous l’avons changée juste avant la course. J’ai fait quatre tours pour essayer la nouvelle voiture et à mon 4ème tour j’étais le 2ème ou 3ème plus rapide en comparaison des tours de qualification. Je suis évidemment parti dernier vu ce changement d’auto, mais j’ai pu remonter et finir 3ème. Il ne manquait que quelques tours pour la victoire. J’ai beaucoup aimé cette course qui était en plus au Québec, devant mes partisans. Toutefois, peu importe le circuit, dès que j’étais derrière le volant, c’était un moment mémorable.»

Quels sont tes plans pour la saison 2019 ?

« Il y en a un en particulier sur lequel nous travaillons très fort. Il nous faut des partenaires pour avancer, mais nous avons plein d’idées en tête.»

Plus concrètement, on parle de quelle série ?

« Ça pourrait être différentes séries, mais nous espérons monter plus haut. Concrètement, ça veut dire la série ARCA ou la série NASCAR des camionnettes. C’est clairement l’objectif, mais il faut tenir compte du budget qui sera trouvé. Plus on monte dans la hiérarchie NASCAR, plus c’est cher !»