Nouvelles Twitter

F1600 : Une pole, un podium... mais toujours pas la victoire attendue pour Didier Schraenen !

Crédit photo: Marie-Lyse Tremblay

Meneur du championnat de F1600 Canada en arrivant au Grand Prix du Canada et visant pour la 1ère fois la victoire au circuit Gilles-Villeneuve, Didier Schraenen a connu des hauts et des bas. Le week-end avait pourtant bien commencé avec le temps le plus rapide aux essais et la pole en qualification pour le pilote de Mont-St-Hilaire.

Samedi, lors de la première course d’un programme double, il a ajouté un autre podium à son record toutes catégories confondues, portant à 15 le nombre de fois où il a sabré le champagne au circuit Gilles-Villeneuve. « C’est ma faute, j’aurais dû la gagner celle-là. Je m’excuse auprès de mon équipe et de mes supporteurs qui m’ont tellement encouragés. Les gars m’avaient préparé une excellente voiture. Mais au deuxième tour, j’ai fait une erreur au freinage de l’épingle Est et Kellen Ritter en a profité pour me passer à l’aspiration sur le long droit qui suit. Puis, en tentant de reprendre la tête au virage Senna, voilà que je me retrouve quatrième. Nos courses sont super serrées. On était 9 dans la même demi-seconde en qualification. J’ai fait un beau dépassement pour reprendre la troisième, mais c’était peine perdue pour la victoire » a-t-il mentionné. Kellen Ritter de Vancouver l’a emporté devant le Californien Jake Craig et Schraenen.

Dans la seconde épreuve, Didier a été moins chanceux. La voiture Groupe STCH/DEA-Québec s’est retrouvée au mauvais endroit au mauvais moment : « Deux voitures devant moi se sont accrochées dans la ligne droite après le virage du Bonjour Québec et sont parties en tête-à-queue. Ritter a freiné, tout comme moi, mais le jeune pilote de 15 ans derrière moi n’a pu réagir à temps et m’a percuté et envoyé dans le mur. Les dommages à la voiture sont importants et je ne sais pas si je vais revenir ».

Ritter, qui était tout juste devant Didier au moment de l’incident, a de nouveau gagné, devant le jeune Américain du Missouri Spike Kohlbecker, celui-là même qui a envoyé Didier dans le mur. Jake Craig termine à nouveau sur le podium en troisième place. « À chaud j’ai blâmé les jeunes, mais mon message aurait dû s’adresser à tous. Après avoir gagné les deux premières courses de la saison à Tremblant, nous en avions vécu une troisième extrêmement intense. En descendant de voiture, j’avais suggéré aux jeunes pilotes qu’on baisse le niveau d’intensité car la loi de la moyenne allait certainement nous rejoindre tôt ou tard. C’est ce qui est arrivé à Montréal » a commenté Schraenen.

« Nous conduisons des monoplaces qui atteignent 220 km/h, rien à voir avec le karting. Les conséquences d’un contact à ces vitesses peuvent être catastrophiques. Mais qui suis-je pour donner des conseils ? J’ai moi-même été impliqué dans un accident du même genre il y a 3 ans alors que je partais en pole. Mais je persiste et signe, je ne cesse de vanter le talent incroyable des pilotes de la nouvelle génération avec lesquels je me bats en piste, mais on doit tout faire pour éviter ce genre de situation. 30 ans d’expérience, dont 25 en F1600, devraient pouvoir servir à quelque chose » de dire en conclusion le vétéran pilote de 62 ans.

Le prochain rendez-vous des pilotes de F1600 Canada aura lieu au Circuit Mont-Tremblant, à la fin juillet... Le compte-rendu complet des courses de F1600 et de toutes les autres séries au GP du canada vous sera proposé dans la prochaine édition du magazine Pole-Position.