Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Le GP du Canada 2018 souffrira-t-il de la popularité d'un nouveau festival à Montréal ?

Le GP du Canada 2018 souffrira-t-il de la popularité d'un nouveau festival à Montréal ?

Dimanche 1er avril 2018 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Marie-Lyse Tremblay

Crédit photo: Marie-Lyse Tremblay

Les 8, 9 et 10 juin prochains, le Grand Prix du Canada fêtera les 40 ans de ses débuts à Montréal, sur le site qui est aujourd'hui connu comme le circuit Gilles-Villeneuve. Pour ce qui est déjà le plus grand événement sportif et culturel annuel au pays, cette édition 2018 s'annonce exceptionnelle... Mais attention, un nouvel événement pourrait peut-être faire de l'ombre au Grand Prix cette année; il se nomme... Festivulve !

Bon d'accord, on ironise complètement avec cette intro, mais on vous rassure, ce n'est pas un "poisson d'avril" même si le jour s'y prête. Cet événement va bel et bien avoir lieu à Montréal les 9 et 10 juin prochains, soit le samedi et dimanche du Grand Prix du Canada. On peut d'ailleurs se demander si la date n'a pas été choisie volontairement pour coïncider avec le Grand Prix et ses dizaines de milliers de touristes qui affluent vers la métropole pour l'occasion, ce qui pourrait paraître logique. Mais lorsque l'on regarde de plus près la programmation, on constate sans aucune surprise que les deux événements sont pour le moins... différents. Quoique vivre à la fois le Grand Prix et Festivulve n'est pas incompatible !

Ainsi, on peut présumer qu'en tant que passionné de sport automobile, vous avez déjà vos billets pour cette édition 2018 (sinon rendez-vous dès maintenant sur gpcanada.ca !) et que vous serez en bord de piste lorsque les pilotes de Formule 1 et des séries de soutien seront en pleine action. Mais sachez par exemple qu'une fois les activités au circuit Gilles-Villeneuve terminées samedi 9 juin, vers 17h, il restera encore trois heures aux fans féminines de course pour se précipiter au Loft Hôtel (coin Sherbrooke et St-Denis), ou a lieu cette première édition du Festivulve, pour se faire faire un magnifique moulage de leur vulve, dans la salle "Vulva Booth", oeuvre des artistes David Lobjoie, Virginie Sarria et Alexandra Couillard... Et si vous ne tombez pas sur un policier zélé du SPVM qui vous confisquera le précieux objet au prétexte qu'il y a vu là une arme redoutable en sortant du métro le lendemain en arrivant au circuit, vous aurez un accessoire original à montrer à tous vos ami(e)s dans les estrades !

Si la plupart des thèmes au menu de ce 1er Festivulve font sourire, saluons tout de même l'initiative de la coach de vie et conférencière Mel Goyer de présenter un tel événement à une époque où le politiquement correct bannît de plus en plus l'originalité, voire même dans le cas du sacro-saint Facebook, la simple information à caractère éducatif un tant soit peu reliée à la sexualité. On est donc admiratif devant la création de cet événement qui présentera certains thèmes sérieux et utiles, et d'autres amusants. Mais, avouons-le, franchement déçus aussi de voir qu'il y sera fait la promotion du "célébrissime" Clitoraid, cet organisme plus que nébuleux monté de toutes pièces par un certain... Raël !

Ceci dit, si vous ne voulez pas manquer le départ du Grand Prix de Formule 1 dimanche 10 juin en début d'après-midi, il va vous falloir faire une croix sur l'idée d'assister à la prometteuse exposition "Quand petite chatte devient vieux minou", mais après tout, vous en entendrez peut-être parler dans certains médias grand public s'ils ont pour une fois d'autres idées à proposer à leurs auditeurs que les chiffres de la prostitution à Montréal, qui ressortent comme par magie à la une de leur actualité lors du week-end du Grand Prix.

Pole-Position, en tant que média de sport automobile, couvrira évidemment le Grand Prix du Canada cette année encore (message à nos collaborateurs : ne pas nous demander d'accréditation à Festivulve, ce n'est pas le mandat de notre revue ni site web !). En conclusion, le fait de voir le même week-end que le GP du Canada un nouvel événement aussi original justifiait, selon nous, ce petit clin d'oeil humoristique...