Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Force India en difficulté financière... Lawrence Stroll pourrait-il être acheteur ?

Force India en difficulté financière... Lawrence Stroll pourrait-il être acheteur ?

Mercredi 28 mars 2018 par Eliane Gilain
Crédit photo: Force India F1

Crédit photo: Force India F1

L’équipe de Formule 1 Force India se retrouve souvent dans les nouvelles ces temps-ci. Changement de nom, qui n'aura finalement pas lieu cette année (les règlements de la F1 interdisent un tel changement en cours de saison), propriétaire (Vijay Mallya) vivant en Angleterre afin d'échapper à la justice de son pays d'origine (l'Inde), et maintenant sérieuses difficultés financières pour l'équipe de course, dont il se dit qu'elle serait même au bord de la faillite ! Si l'on ajoute le fait que Force India n’a marqué aucun point lors du premier Grand Prix de la saison, il est clair que ce n'est pas un début d'année facile pour l'équipe roulant sous licence indienne mais basée en Angleterre, arrivée en F1 des suites de changements de noms successifs de l'écurie Jordan, puis Spyker et Midland.

Bob Fernley, vice-président de l’écurie, a confirmé à nos confrères allemands d'Auto Bild que « la survie de notre équipe dépendra des quatre prochaines semaines ». Un commentaire pour le moins alarmiste mais il semble évident que l'équipe doit trouver un gros montant d'argent en très peu de temps.

Auparavant, l’équipe avait déjà eu quelques difficultés à boucler ses fins de mois en début de saison mais elle avait alors pu profiter d’une avance de fonds sur les revenus remis à chaque équipe en fonction de leur classement au championnat de la saison précédente. Un beau pactole pour Force India, 4ème du dernier championnat, mais qui n'arrivera normalement pas avant l'été car, cette fois-ci, si l'on en croit les propos de Fernley, l'équipe Williams s’oppose à ce que Force India obtienne prématurément ses fonds. Rappelons que pour qu’une équipe ait une telle avance, il faut l'autorisation de toutes les autres écuries de F1.

Fernley se dit tout de même rassurant en concluant qu’il a un plan qui pourrait fonctionner d’ici deux ou trois semaines. Évoque-t-il là un nouveau commanditaire... ou un nouveau propriétaire ? Celui-ci pourrait-il être Lawrence Stroll, le milliardaire québécois, père de Lance Stroll, dont le nom avait déjà été évoqué l'an dernier pour l'éventuelle reprise de cette équipe ? Ce qui pique la curiosité dans ce dossier, c'est justement le fait que c'est Williams, l'équipe pour laquelle roule Lance présentement, qui opposerait son véto à l'avance de fonds à Force India...

Force India s’est montrée très originale en termes de commanditaires ces dernières années. Alignant deux voitures complètement roses l’an dernier, avec la venue de BWT, l'équipe a aussi apporté quelques sourires au Grand Prix d’Australie le week-end dernier, en affichant sur le très décrié halo leur nouveau commanditaire Havaïanas, une marque réputée de sandales de style "flip flop" !

À noter enfin qu'outre les pilotes titulaires Esteban Ocon et Sergio Pérez, l'équipe Force India a engagé cette saison le Torontois Nicholas Latifi à titre de pilote de réservce. Il devrait disputer les séances d'essais libres (le vendredi) lors de quelques Grand Prix, dont celui du Canada en juin prochain.