Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

IMSA SportsCar à Mosport : Victoire Cadillac... dans une course complètement folle !

IMSA SportsCar à Mosport : Victoire Cadillac... dans une course complètement folle !

Lundi 10 juillet 2017 par Eliane Gilain
Crédit photo: Scott R. Lepage / LAT Images

Crédit photo: Scott R. Lepage / LAT Images

L’équipe Action Express a décroché une seconde victoire consécutive hier à Mosport, après les 6 Heure de Watkins Glen la semaine précédente. mais cette fois, c'est la Cadillac DPi No.31 aux couleurs Whelen et pilotée par Dane Cameron et Eric Curran qui a remporté le Mobil 1 SportsCar Grand Prix, 7ème rendez-vous de la saison 2017 de l'IMSA WeatherTech SportsCar Championship. Le Canadien Misha Goikhberg et son coéquipier chez JDC-Miller, Stephen Simpson, terminent en deuxième position avec leur Oreca-Gibson LMP2 qui a mené la majorité de l'épreuve, tandis que Ryan Dalziel et Scott Sharp, sur Nissan DPi profitent de l'accident de Jordan Taylor en vue de l'arrivée pour compléter le Top 3.

L’épreuve de 2h40 ne s’est pas déroulée sans action alors que plusieurs batailles en piste se sont dessinées. La course a également été disputée sous des conditions météorologiques changeantes, alors qu'une brève averse est venue un peu plus brouiller les cartes à une demi heure de l'arrivée.

Dans la classe Prototype (P), ayant signé la pole position, Ricky Taylor s’élançait de la première place avec sa Cadillac DPi-V.R. Toujours sous la menace d'un Misha Goikhberg incroyablement compétitif avec son Oreca LMP2, Taylor perdit finalement les commandes au 48ème tour. Dès lors, on pensait que l'équipe JDC Motorsports et son prototype LMP2 jaune allait décrocher sa 1ère victoire dans la série mais deux éléments sont venus enrayer leur marche victorieuse.

Le premier concerne les arrêts aux puits : l'équipe JDC est moins rapide pour exécuter changements de pneus, ravitaillement et changement de pilote que celle, rôdée aux avant-postes depuis des années, du Wayne Taylor Racing. Ainsi, 7 à 8 secondes furent à chaque fois perdues par JDC, ce qui coûta le 1er rang au moment où le Sud-Africain Stephen Simpson relaya son coéquipier canadien. Mais Simpson était tout aussi en feu que Goikhberg et il refit son retard très rapidement et profita du trafic des voitures GT pour surprendre Jordan Taylor et reprendre la tête du peloton. Un dépassement qui s’est tout de même fait avec du froissement de carrosserie, mais les batailles étaient si intenses durant cette épreuve que personne ne s'en formalisa.

Le second souci de l'équipe JDC est survenu lors d'une neutralisation générale, avec 51 minutes à faire. Simpson était toujours en avance sur Taylor, mais une averse s’est invitée sur la portion arrière du circuit. Des sept voitures sur le tour du meneur à ce moment là, seule la Cadillac No.10 de Taylor ne rentra aux puits pour monter des pneus pluie. À la relance, Taylor rétrogradait en 4ème position, mais la pluie s’arrêta peu après, avec 30 minutes à faire, ce qui permit au meneur du championnat de remonter sur Simpson qui dût rentrer aux puits pour un autre arrêt afin de faire remettre des pneus lisses.

Le dernier événement se produisit à 21 minutes de la fin, lorsque la Corvette C7.R No.4 pilotée par Tommy Milner et la Cadillac de Taylor entraient en contact dans le virage numéro 2. les deux voitures heurtaient le mur de pneus. Si la Corvette GT abandonnait, ayant la partie avant-droit complètement détruite, Taylor restait en piste pour la relance, mais, capot arrière détruit, il finissait par rentrer aux puits, laissant ainsi la place de meneur à Dane Cameron dans la Cadillac DPi Whelen. Cameron, qui avait pourtant un tour de retard à mi-course, allait devoir résister au retour de Simpson en fin de course, mais cette ultime lutte n'a pas eu lieu, la course étant neutralisée une ultime fois lorsque David Ostella sortait de piste et finissait en tonneau avec sa Ligier LMP2 !

C'est la première victoire de Cameron/Curran cette saison, devant Simpson/Goikhberg, Sharp/Dalziel (Nissan DPi) et les Mazda DPi de Nunez/Bomarito et Long/Miller.

Dans la classe Prototype Challenge (PC), seulement 3 partants. La No.38 de l’écurie Performance Tech Motorsports, conduite par James French et Patricio O’Ward, a débuté la course en première position, et a maintenu cette place pour une bonne partie de l’épreuve. Avec 54 minutes à faire, O’Ward a toutefois frappé en pleine ligne droite un pneu, provoquant un arrêt aux puits pour un changement de capot avant. L’équipe a alors perdu un tour, mais, les écarts avec les deux autres concurrents étant tellement grands, elle a été en mesure de faire une remontée pour terminer l’épreuve en première place.

Ce fut beaucoup plus intense dans les deux classes GT ! Les équipiers de Team RLL, Bill Auberlen et Alexander Sims, sur une BMW M6, ont remporté leur deuxième victoire consécutive dans la classe GT Le Mans (GTLM), tandis que l'Audi R8 LMS du Stevenson Motorsports, conduite par Lawson Aschenbach et Andrew Davis, a remporté la classe GT Daytona (GTD). Le Canadien Daniel Morad et son équipier Michael de Quesada (Porsche 911 GT-3 de l'équipe Alegra) ont eu des ennuis mécaniques et ont dû se contenter du 32ème rang, à 10 tours des vainqueurs.
 

*** D'autres nouvelles concernant ces épreuves d'Endurance disputées le week-end dernier à Mosport dans la prochaine édition du magazine Pole-Position.