Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Infiniti Engineering Academy : Partie 1 - Le point de vue de Nico Hülkenberg

Infiniti Engineering Academy : Partie 1 - Le point de vue de Nico Hülkenberg

Lundi 12 juin 2017 par Eliane Gilain
Crédit photo: Éliane Gilain

Crédit photo: Éliane Gilain

Jeudi dernier se tenait la finale de l’Infiniti Engineering Academy, un programme destiné à amener 7 jeunes de pays différents à travailler 6 mois dans l’équipe de Formule 1 Renault Sport, et 6 mois chez Infiniti. Comme vous avez pu le lire sur le site de poleposition.ca, Matthew Crossnan de London, Ontario, est le vainqueur du concours canadien, et ira donc représenter le pays dans la délégation des 7 ingénieurs.

 

Lors d’une table ronde avec le pilote de Formule 1 de Renault Sport, Nico Hülkenberg, il a évoqué l’importance des jeunes talents au sein de l’équipe : « Avoir des jeunes ingénieurs pleins de nouvelles idées et qui peuvent nous aider avec l’aérodynamisme et les suspensions c’est très important. Si un jeune a une idée de génie pour nous faire aller plus vite, ça n’a pas de prix en Formule 1.»

 

« Ce que j’aimerais voir comme résultat de cette académie est qu’un ingénieur ait une bonne idée pour faire aller la voiture plus vite. Je pense que c’est le but principal du programme. La Formule 1 est un sport hautement technique et orienté sur les ingénieurs. Ce que le public ne voit pas c’est qu’il y a beaucoup de compétition entre les ingénieurs des différentes équipes » a ajouté le pilote de F1.

 

Bien que le programme Infiniti Engineering Academy soit encore jeune, cette année, Infiniti a reçu plus de 12 000 demandes d’application pour les 7 positions dans le monde. Des jeunes provenant des États-Unis, de Chine, du Mexique, du Canada, du Moyen-Orient, de l’Europe et de l’Asie sont sélectionnés dans l’optique de former une équipe diversifiée. « Nous n’avons pas inventé de positions pour ces ingénieurs. Ils ne travaillent pas sur des projets collatéraux dans nos usines. Ils font partie à part entière de notre équipe. Ils sont mis dans notre organisation » précise Tommaso Volpe, directeur mondial d’Infiniti Motorsport.