Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Petter Solberg domine la fête des 50 ans du Rallycross !

Petter Solberg domine la fête des 50 ans du Rallycross !

Lundi 29 mai 2017 par Marc Cantin
Crédit photo: FIA World Rallycross

Crédit photo: FIA World Rallycross

Un samedi après-midi de février 1967, une émission de sport en direct de la British Broadcasting Corporation (lBBC) qui mixait des courses de chevaux et d’automobiles a donné l’idée aux promoteurs de la piste de Lydden Hill de courir sur un tracé combiné bitume et terre, histoire d’offrir un spectacle inusité, et qui devint la première course de Rallycross, et ce la même année que la création du Grand Prix de Trois-Rivières.

Cinquante ans plus tard, je vous écris du même circuit, situé dans le verdoyant compté de Kent au sud-est de l’Angleterre, au lendemain de ce week-end de course anniversaire. À Lydden Hill, nous sommes à 20 minutes du traversier reliant Douvres à Calais, chez les copains français, après 90 minutes pour traverser la Manche. En plus des Supercar, les séries Touring Car et RX2 étaient du programme, ainsi que des voitures plus vielles, dont la Porsche 911 qui avait remporté la première course de Rallycross en 1967, avec ‘Quick’ Vic Elford au volant.  

Nous Québécois, sommes des nostalgiques. On le sent bien dans la foule aux matchs du Canadien comme à la grande réunion de chums annuelle au GP3R ! Cette même nostalgie jouit d’une santé pétante, comme l’ont démontré les quelques 10 000 mordus tout autour de la piste samedi et 15 000 additionnels hier (dimanche).

La ferveur du public sur place ce week-end était d’autant plus intense dû au fait que cette édition marque la dernière visite du WRX à Lydden Hill, la grande série passant au grandiose circuit de Silverstone l’année prochaine. La photo de Lydden Hill de cette année ne montre que le stationnement à l’intérieur du circuit et la foule à six rangées de profondeur tout autour du circuit. On trouve aussi de grands parcs de camping et de stationnement "hors les murs" de la piste.

Les fidèles peuvent observer la totalité du parcours de partout, ce qui permet d'apprécier le coup de volant des pilotes de près dans un virage ou de monter haut sur la butte et jouir d’une vue d’ensemble de l’action.

Côté sportif, après les essais de samedi matin, et une foule record assise sur les flancs de colline ou en bordure de piste, tout le monde attendait patiemment le début de la première session de qualification, dite Q1, le premier groupe de cinq courses qualificatives pour les 25 voitures inscrites à la course.

Q2, Q3, Q4, demi-finales puis finale... La fin de semaine a été marquée par la domination des Volkswagen Polo officielles de Petter Solberg et Johan Kristoffersson, suivis à l'arivée de la finale d'Andreas Bakkerud (Ford), Sébastien Loeb (Peugeot), Mattias Ekström (Audi S1) et Timmy Hansen (Peugeot). Uniquement des voitures officielles en finale...

La foule anglaise espérait pourtant voir l’un des siens se qualifier pour la finale mais Andrew Jordan, le seul en demi-finales, échouait, faisant ainsi moins bien qu'en 2014, alors qu’il avait terminé sur le podium

Petter Solberg sait fêter ses victoires et la foule a répondu devant la domination presque facile des deux VW Polo officielles. Petter se retrouva une seconde devant son équipier Kristofferson après six tours d’une finale ou les meneurs ont passé au Joker individuellement afin de pouvoir rouler à leur maximum et perdre le moins de temps possible derrière un pilote plus lent. Cette stratégie a réussi à tout le monde, l’ordre de départ étant en grande partie respecté au final.

La foule estimée à 25 000 amateurs sur les deux journées, un nouveau record pour cet endroit historique, a tout de même grandement apprécié le spectacle. La maison du Rallycross en Angleterre en a ainsi terminé sa présence en Championnat du monde. Quant à l'équipe PSRX de Solberg, elle repart satisfaite après une démonstration de comment dominer une course et qui sait, des titres pilote et fabricant ! Ekström a-t-il désormais du souci à se faire ? Un duel VW-Audi se profile-t-il pour les prochains événements ?  Nous en saurons plus lors de la visite du WRX à Trois-Rivières début août.

 

*** Voyez aussi à ce sujet l'article de Marc Cantin, notre envoyé spécial à Lydden Hill le week-end dernier, dans la prochaine édition du magazine Pole-Position (parution début juillet).