Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Formule 3 : Des pilotes de 25 ans et moins, et des coûts réduits en 2017

Formule 3 : Des pilotes de 25 ans et moins, et des coûts réduits en 2017

Jeudi 26 janvier 2017 par Eliane Gilain
Crédit photo: Christian Borel

Crédit photo: Christian Borel

Plusieurs séries révisent leurs règlements et façons de faire pour rendre la course automobile plus accessible ces temps-ci. La Formule 3 internationale n'y fait pas exception et, après le titre de Lance Stroll l'an dernier, propose aux pilotes, équipes et spectateurs de profonds changements en vue de la saison 2017 qui débutera à Silverstone, en soutien du Championnat du monde d'Endurance, le 15 avril prochain.

Dans l’espoir de rendre la Formule 3 plus accessible aux pilotes ayant des portefeuilles moins remplis que d’autres, le coût des inscriptions aux courses sera réduit à 2000 Euros (environ 3000$ CDN), et 3000 euros pour les gens de dernière minute, par événement (donc un maximum de 18 000 Euros - 27 000$ CDN environ - en tout pour la saison). De plus, la date limite pour l’inscription en avance a été repoussée, maintenant les pilotes désirant participer au championnat auront jusqu’à 1 semaine avant le premier test officiel de la saison pour s’inscrire. 

Les pilotes voulant participer à la série devront maintenant obligatoirement âgés de moins de 25 ans. Par ailleurs, un pilote peut maintenant participer à 4 saisons maximum dans la série, tandis que dans les règlements de la saison dernière, un pilote pouvait seulement faire 3 saisons. Un nouveau pilote devra aussi faire un cours offert par la FIA pour le préparer à une saison en F3.

Douze journées de test pourront être effectuées, 6 officielles et 6 privées. Depuis le 18 décembre dernier, un pilote ne peut tester sur une piste qui sera au calendrier de la série, peu importe la voiture employée. Un pilote ne pourra donc pas connaître en avance chaque racoin d’une piste (sauf bien sûr pour ceux qui pratiquent sur simulateurs !). Ceci dans le but de diminuer les coûts et s’assurer que tous les pilotes partent sur des bases identiques ou presque au début de la saison.

Une extension de deux ans avait été votée la saison dernière pour une durée de vie plus grande pour les moteurs. Ainsi, les équipes inscrites auront jusqu’en 2019 pour utiliser leurs blocs moteurs actuels, une date qui coïncide également avec la limite d’homologation du châssis utilisé. Les plus petites équipes n’auront donc pas besoin de se procurer un nouveau moteur avant 2019.

Même s’il n’est pas précisé combien encore, les équipes auront un nombre limité de mécaniciens autour des pilotes, ainsi qu’un nombre restreint de remorques dans le paddock. Ceci dans un effort encore une fois de réduire les coûts.

Les équipes sont également d’accord de s’entre-aider sur le partage de données. Après la première séance de qualification, des données sur l’accélération, le freinage et la vitesse seront disponibles. Les données du tour le plus rapide des deux premiers pilotes seront également disponibles pour le reste des équipes, de sorte qu’elles s’ajustent.

Comme mentionné dans un article plus tôt en 2016, les nouvelles règlementations sur l’aérodynamisme interdisent désormais aux équipes de faire des changements au châssis. Ce qui rend les tests dans des souffleries inutiles et même désormais interdits par les organisateurs de la série !

L’année dernière, les équipes ayant beaucoup de budget étaient le plus souvent les équipes gagnantes, la Formule 3 tente d’enrayer ceci en 2017 avec des règlements plus sévères que les années précédentes pour permettre aux plus petites équipes d’être compétitives.

Côté pilotes, on sait que Mick Schumacher, le fils de Michael Schumacher, prendra la place de Lance Stroll au sein de l'équipe PreMa. On ignore en revanche si Kami Laliberté sera le nouveau pilote québécois à évoluer dans la série, ses plans pour la saison 2017 devant être confirmés au retour de sa campagne en Formule Toyota en Nouvelle-Zélande, en février.