Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Bilan du Dakar : Triplé pour Peugeot et 13ème gain pour Stéphane Peterhansel !

Bilan du Dakar : Triplé pour Peugeot et 13ème gain pour Stéphane Peterhansel !

Lundi 16 janvier 2017 par Eliane Gilain
Crédit photo: Peugeot Sport

Crédit photo: Peugeot Sport

Le rallye-raid Dakar se tenait du 2 au 14 janvier dernier sur le continent sud-américain. Au total, trois pays étaient visités; le Paraguay, la Bolivie ainsi que l’Argentine. C’est le français Stéphane Peterhansel et son coéquipier Jean-Paul Cottret qui sont sortis vainqueurs de l’épreuve, avec un temps cumulatif de 28 heures 49 minutes et 30 secondes avec leur Peugeot 3008DKR de l’équipe Peugeot Total.

 

Le nonuple champion du monde de rallye, Sébastien Loeb, et son coéquipier Daniel Elena, terminent à la deuxième place avec un retard de seulement 5 minutes 13 secondes. le podium 100% Peugeot est complété par Cyril Després et David Castera, avec 33 minutes 28 secondes de retard sur leurs coéquipiers vainqueurs. C'est le second triplé de Peugeot au Dakar, après celui réalisé en 1990 avec Ari Vatanen, Björn Waldegaard et Alain Ambrosino, au temps où l'épreuve se disputait en Afrique.

 

En quatrième position, c’est l’espagnol Nani Roma et son coéquipier Alex Haro Bravo qui terminent l’épreuve avec 1h16 minutes et 43 secondes de retard. Ils disposaient d'une Toyota Hilux de l’écurie Overdrive Toyota. Giniel de Villiers et Dirk von Zitzewitz complètent le Top 5 avec 1 heure 49 minutes et 48 secondes de retard, toujours sur une Toyota Hilux mais cette fois inscrite par l'équipe officielle Toyota Gazoo Racing. La 1ère Mini de l'écurie X-Raid Mini John Cooper Works est celle d'Orlando Terranova et Andreas Schulz, en sixième place, à 1 heure 52 minutes et 31 secondes de Peterhansel/Cottret.

 

C’est la pluie et les annulations qui ont ponctué la seconde semaine d'activités de ce Dakar 2017. Le 7 janvier, l’étape 6 fut annulée en raison de la pluie en Bolivie. Cette étape devait faire 786 km au total avec une spéciale de 527 km. Le 8 janvier était une journée repos pour les pilotes.

 

Le 9 janvier, l’étape 7 de La Paz à Uyuni s’est vue raccourcie en raison du mauvais temps. La spéciale a fait 161 km au lieu de 322 km. C’est Stéphane Peterhansel qui l'a remportée, avec Loeb sur ses talons. Nani Roma avait réussi à briser l'hégémonie Peugeot en finissant 3ème au volant de sa Toyota Hilux, devant Cyril Després sur sa Peugeot et la Mini de Mikko Hirvonen.

 

Le 10 janvier, la 8ème étape d’Uyuni à Salta se vit encore raccourcie de 73 km. Peterhansel dominait la spéciale, mais il a dû s’incliner face à Loeb qui a terminé l’épreuve en première position même s’il a dû s’arrêter à cause d’une crevaison. Il faut dire que Peterhansel et son co-pilote avaient fait un long arrêt en spéciale, ce qui leur a coûté la première position. Cyril Després venait compléter un Top 3 entièrement Peugeot, et Nani Roma et Mikko Hirvonen le Top 5.

 

La pluie causant plus de problèmes qu’anticipé, la 9ème étape fut annulée en raison d’un glissement de terrain. C’était la spéciale la plus attendue et celle sur laquelle comptait le plus Sébastien Loeb pour s'assurer de la victoire finale. Appelée Super Belen, c’était 1000 km à franchir.

 

Les concurrents se sont donc retrouvés le lendemain pour la 10ème étape de Chilecito à San Juan, qui comportait une spéciale de 449 km. Stéphane Perterhansel a eu une collision avec Simon Marčič, un motocycliste qui s’est retrouvé en dessous de sa Peugeot ! Par chance, le motard slovène s’en est tiré avec seulement une fracture à une jambe. Cet arrêt a coûté à Peterhansel 14 minutes 13 secondes que les organisateurs de l'événement lui ont redonné, le réinstaurant ainsi comme vainqueur devant Loeb et Després. Ceci a évidemment créé une petite controverse entourant les règles dans ce genre de situation, bien que tout le monde  ait évidemment applaudi le geste de Peterhansel et Cottret qui se sont immobilisés pour porter assistance au pilote de moto blessé.

 

Les deux dernières spéciales n'ont plus rien changé à la hiérarchie, malgré des victoires, avec une poignée de secondes d'avance, de Loeb/Elena. Sébastien Loeb n'a donc pas remporté son 1er Dakar, tandis que Peterhansel a mis la main sur un 13ème gain (record).