Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Un vent de changement en Championnat international de F3... mais pour 2017 !

Un vent de changement en Championnat international de F3... mais pour 2017 !

Lundi 1er août 2016 par Eliane Gilain
Crédit photo: Christian Borel

Crédit photo: Christian Borel

La série Formule 3 internationale, sanctionnée par la FIA, vient tout juste d’annoncer de gros changements qui seront effectifs lors de la saison prochaine. En effet, dans la publication du Guide des règlements techniques 2017, plusieurs changements majeurs affecteront les voitures que l'on verra en piste la saison prochaine et au-delà. 

Premièrement, dans le but d’optimiser l’égalité entre les petites et grandes équipes et rédurie les coûts, les châssis utilisés cette année pourront être gardés jusqu’à la fin de la saison 2019. Ceci vient tout de même avec un renforcement accru de la sécurité des monoplaces... Autre changement important : aucune pièce ne pourra être ajoutée au châssis pour créer un avantage aérodynamique. Les écuries devront prendre le châssis tel quel, sans l’altérer. Cela vient donc éliminer le besoin de tester les voitures dans un tunnel de vent, ou soufflerie. Pour des équipes de second ordre, cela est une excellente nouvelle, mais pour les écuries d’avant-plan, tel Prema Powerteam, l'équipe pour laquelle pilote cette saison le Québécois Lance Stroll et qui possède sa propre soufflerie, cela vient considérablement réduire leur avantage face aux concurrents les plus modestes. 

Les pilotes devront donc apprendre leur monoplace de fond en comble afin d'être en mesure de trouver les bons réglages. Le conseil des règlements techniques de la FIA insiste sur la réduction des coûts, et donc la réduction de l’écart entre les équipes. Stefano Domenicali, le président de la Commission des monoplaces de la FIA, exprime son point de vue : « Nous voulons maintenir un haut niveau de compétition ainsi que le professionnalisme des équipes, mais nous voulons également ouvrir la porte pour des nouvelles équipes souhaitant se joindre à la série. L’équipe pour laquelle court un pilote ne devrait faire aucune différence, tout le monde devrait avoir une chance de gagner des courses et d’espérer le titre ».  

Il est difficile de ne pas penser que l’équipe Prema Powerteam, qui est en fait en grande partie l’écurie de Lawrence Stroll, le paternel du jeune canadien qui sera bientôt en Formule 1, est quelque peu visée par ces nouvelles règles. Le budget de développement des F3 de l'équipe Prema est conséquent, ce n'est pas un secret. Reste que Lance n'est pas le seul à en bénéficier, ses trois coéquipiers aussi. Quoi qu'il en soit, ce nouveau règlement sera appliqué trop tard pour ceux qui espéraient voir Lance lutter à armes égales avec les pilotes des petites équipes car on peut parier qu'il sera en F1 ou en GP2 (où Prema possède une équipe depuis le début de cette saison) l'année prochaine.