Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Sylvain Vincent, une carrière exceptionnelle en sport automobile...

Sylvain Vincent, une carrière exceptionnelle en sport automobile...

Jeudi 21 janvier 2016 par Philippe Brasseur

Le 21 janvier 2016.- Lors du dernier rallye du Championnat canadien 2015, Sylvain Vincent, co-piloté par son fils Simon, menait pour la 1ère fois à la victoire toutes-catégories nationale sa Subaru WRX STI et mettait un point final à sa carrière de pilote. Sur ces 30 ans de sport automobile, il s'est confié à Pole-Position dans une entrevue donnée à notre journaliste Marie-Lyse Tremblay et que vous pouvez lire dès maintenant dans la nouvelle édition du magazine. En voici un avant-goût...

Quand as-tu commencé a faire de rallyes nationaux ?

Dans le milieu des années 1980, j'étais surtout dans la série Honda-Michelin. Pour moi le rallye, c'était un complément. Je voulais amener la glisse dans mon pilotage pour m'améliorer sous la pluie en circuit routier. J'en étais à ma deuxième année en Honda-Michelin quand j'ai débuté le rallye, suite à ma rencontre avec mon futur beau-frère, François Cyr, qui m'a parlé de cette discipline. Je ne savais pas qu'il y en  avait au Québec. Ma saison forte, c'était l'été en circuit routier et le rallye, c'était à l'automne et en hiver. Avec mon collègue de travail, Paul Turgeon, nous avions préparé une vieille Corolla et nous avons commencé à faire du rallye. Mon premier rallye national, c'était le Défi Ste-Agathe, en 1988. 

Est-ce que ça pourrait te tenter de revenir en circuit routier ?

J'ai aimé participé à la série Honda-Michelin, où j'ai fait une soixantaine de courses, mais j'ai aussi aimé l'endurance. Ma participation aux 24 Heures de Mosport reste un très beau souvenir et je me suis dit que peut-être un jour avec mon fils Simon, on pourrait faire une équipe père-fils et piloter la même voiture. Les courses d'endurance, ça ressemble un peu au rallye où on retrouve aussi le côté endurance. Il y a une difficulté qui s'ajoute, comparée à une course sprint d'une quarantaine de minutes. Le temps nous dira si ce projet se réalisera. Mais pour l'instant, je veux que nous restions concentrés sur l'évolution du pilotage de Simon avec la Subaru en rallye...
 
Pour lire la suite de cette entrevue exclusive, rendez-vous sur polepositionmagazine.com (version numérique) ou dans le Pole-Position Vol.26 No.1 en version papier...