Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Ennuis mécaniques et accrochage pour Alex Tagliani aux 24 Heures de Dubaï

Ennuis mécaniques et accrochage pour Alex Tagliani aux 24 Heures de Dubaï

Samedi 16 janvier 2016 par Philippe Brasseur

Le 16 janvier 2016.– Le rêve d’Alex Tagliani d’ajouter un autre fleuron à sa couronne a connu une fin abrupte à sept heures de l’arrivée des 24 heures de Dubaï, première étape de la Série internationale d’endurance 24 Heures présentée par Hankook disputée ce week-end, lorsque la Porsche 991 numéro 72 de l’équipe HRT Performance est entrée aux puits pour son dernier arrêt à la suite d’un accrochage.
 
La Porsche HRT a été ennuyée par plusieurs problèmes mécaniques au cours des premières heures de la course, incluant deux ennuis de surchauffe de moteur, suivi d’une sortie de piste et d’un problème de freins qui leur a fait perdre un long moment en piste avant d’être remorqué aux stands. Le coup fatal est survenu deux heures avant minuit lorsque la voiture s’est de nouveau accrochée.
 
Le pilote de Lachenaie, qui réside maintenant à Laval, était l’un des cinq pilotes engagés par HRT avec le Montréalais Jean-Frédéric Laberge, les Allemands Kim André Hauschild et Harald Hennes ainsi que l’Argentin Jose Luis Talermann pour disputer cette épreuve. « Se retrouver à Dubaï sur une piste du niveau de la Formule 1 de 5,3 kilomètres est un défi à relever et l’expérience d’une vie, a révélé Tagliani. Nos Porsche 991 étaient les deuxièmes plus rapides du plateau. C’était la première fois de ma vie que je me retrouvais en piste avec autant de voitures qui roulaient à des vitesses variables. J’étais complètement ébahi. Près d’une centaine de voitures en piste semble plutôt irréaliste, car vous n’êtes jamais seul, jamais. Lors des qualifications, il était presque impossible de faire un tour sans se retrouver avec une voiture vraiment plus lente. Dorénavant, j’aurai une attitude plus positive lorsque je vais me retrouver en qualification avec seulement 30 voitures » a précisé Alex.
 
Pour le pilote québécois : « Ça a été toute une expérience de se retrouver au Moyen-Orient. Les gens ont été super. C’est un événement géant. L‘étape des 24 heures de Dubaï est l’une des plus importantes du calendrier de la série d’endurance. La Porsche 991 est toute une voiture incroyable avec sa boîte séquentielle, son embrayage au volant, ses énormes freins. Tout ça la rend agréable à piloter. L’équipe HRT nous a préparé une voiture très compétitive, et j’ai eu un plaisir fou à me battre avec les meilleurs pilotes d’usine Porsche lors de mes sorties en piste. C’était une expérience incroyable, et je vais ajouter ça à ma liste de vécu. J’espère participer à d’autres courses de voitures sport d’endurance et j’ai hâte de voir où cela me mènera. Nous sommes fiers d’avoir déployé le drapeau du Québec sur la grille de départ du circuit de Dubaï, où était rassemblés autant de pilotes venant de nombreux pays ».
 
Avec cent voitures et un minimum de quatre pilotes par voiture inscrite, la salle de réunion des pilotes était pleine à craquer à Dubaï. « Je n’avais jamais vu ça de ma vie. Je suis désolé que nos ennuis mécaniques nous aient empêchés de croiser la ligne d‘arrivée. Au moins, lorsque nous étions en piste, même après de longs arrêts dans nos garages pour réparer la voiture, nous étions aussi rapides que les meneurs de notre catégorie. C’est une expérience que j’aimerais répéter » a conclu Tagliani
 
L'Audi R8 LMS No.19 de l’équipe WRT, pilotée par Alain Ferté, Laurens Vanthoor, Stuart Leonard et Michael Meadows a remporté l'épreuve. Ils devancent de 5 tours la 1ère Mercedes SLS AMG GT3. La Porsche 991 No. 40 de Lechner Racing Middle East a terminé première dans la catégorie 991... Reportage sur cette épreuve dans l'édition de Pole-Position Magazine qui paraîtra ce mercredi.