Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Abandon crève-coeur pour Alex Tagliani aux 6 Heures de Watkins Glen

Abandon crève-coeur pour Alex Tagliani aux 6 Heures de Watkins Glen

Dimanche 29 juin 2014 par Philippe Brasseur

Le 29 juin 2014.- Le pilote québécois Alex Tagliani a effectué toute une remontée au départ des Six Heures du Glen disputées dimanche sur le circuit routier de Watkins Glen dans l’État de New York. Malheureusement à 27 minutes de l’arrivée de cette course d’endurance, une bévue d’un pilote accusant 58 tours de retard a mis fin à la course du Québécois qui occupait le troisième rang de la catégorie Prototype Challenge (PC). Cette cinquième étape de la catégorie PC du championnat TUDOR United SportsCar Championship (USCC) mettait en vedette les quatre catégories du championnat IMSA sur ce circuit routier de 5,47 km. En course, Tagliani a partagé le volant du prototype Oreca numéro 08 de l’équipe RSR de Paul Gentilozzi avec Chris Cumming de Vancouver et Rusty Mitchell du Texas. « L’équipe a fait un superbe travail pour réparer une excellente voiture à temps pour la course, a déclaré Tagliani. Nous avions une voiture pour terminer sur le podium, malheureusement, on s’est fait sortir par un pilote de la catégorie GTD qui ne figurait même pas au classement. Lors des courses d’endurance, ces incidents sont fréquents en fin de parcours. Cette fois, un manque de communication entre l’éclaireur et son pilote a causé notre perte. Nous n’avions certes pas la voiture pour triompher, mais la troisième marche du podium était à notre portée. On va se reprendre à Indianapolis. »
 
Le pilote de Lachenaie doit s’élancer de la 52e position à cause d’un incident qui a endommagé sa voiture lors de la deuxième séance d’essais libres samedi. L’équipe n’a jamais eu le temps de réparer les dommages importants, et il n’a pu participer à la séance de qualification. Le couteau entre les dents, Tagliani remonte à la 13e position au général en 25 tours, quatrième sur 10 en catégorie Prototype Challenge. Dans sa chevauchée, le Québécois a surtout doublé à un rythme très soutenu les voitures plus lentes des catégories GTLM et GTD, mais également cinq voitures PC.
 
Cependant, Chris Cumming, en relève à Tagliani au 26e tour, n’est pas en mesure de suivre la cadence au début de son double relais, et 14 tours plus tard, le pilote de Vancouver avait glissé au 22e rang du classement général à deux tours des meneurs, et septième en catégorie PC. Lentement mais sûrement, Cumming remonte le peloton jusqu’au deuxième rang de sa catégorie, et à la faveur de l’arrêt de Bruno Junqueira dans l’autre Oreca de l’équipe RSR Racing (no 09) au 86e tour, le pilote de Vancouver prend la tête de la catégorie à la mi-course, huitième au général. Toute une remontée pour les pilotes de la voiture 08.
 
À la suite du jeu de la chaise musicale des arrêts aux puits au 96e passage alors que presque toutes les voitures étaient maintenant hors séquence, Cumming cède le volant à Rusty Mitchell et le Texan revient en piste en troisième place de la catégorie PC, avec le Brésilien Junqueira en tête, suivi de l’Oreca no 38 de Mike Hedlund. Mitchell reprend son dû lorsque Hedlund ravitaille au 110e tour, et neuf tours plus tard, le pilote de la 08 prend le commandement de la course, lorsque l’Oreca de Junqueira, pilotée alors par Ryan Lewis, entre aux puits pour réparer à la suite d’un accrochage avec un adversaire.
 
Avec deux heures à faire au 125e tour, Tagliani reprend le volant de Mitchell en cinquième position. Colin Braun (no 54) est en tête dans la catégorie PC. Au 143e passage, Tag est troisième derrière le meneur Braun, et à huit secondes de John Martin (no 7). À une heure de la fin au 163e tour, Tag est toujours troisième à 5,5 secondes de Martin.
 
Avec seulement deux neutralisations pour un total de 10 tours au cours des cinq premières heures, les deux survenant coup sur coup vers la fin de la deuxième heure, les pilotes en ont arraché avec la chaleur écrasante qui sévissait sur le nord-est des États-Unis. La troisième neutralisation est survenue à 27 minutes de la fin lorsque la Porsche 911 GT America pilotée par Ian James, qui accusait 58 tours de retard, entre en collision avec Tagliani, mettant fin à la chevauchée du pilote québécois. Tagliani sera classé neuvième dans sa catégorie.
 
À la suite de l’incident impliquant Tagliani et Ian James, la course se termine avec un sprint d’un tour final qui a concrétisé la victoire au dernier tour du Britannique Richard Westbrook et de son coéquipier, le Canadien Michael Vaillante de Vancouver sur Corvette GTP, devant le Britannique Alex Brundle (le fils de l’ex-pilote F-1 Martin Brundle), et de Colombien Gustavo Yacaman sur Nissan Morgan. Dans la catégorie PC, Colin Braun triomphe avec l’aide de son l’Américain James Gue, devant l’équipe composée des Américains Martin Plowman et Doug Bielefeld. En GT Le Mans, la Corvette C7-R de l’Espagnol Antonio Garcia et du Danois Jan Magnussen devance au fil d’arrivée la Dodge Viper GTS-R du Belge Mark Goossens et de l’Allemand Dominik Fambacher. Le Montréalais Kuno Wittmer, également sur Dodge Viper GTS-R, monte sur la troisième marche du podium en compagnie de Jonathan Bomarito, de Monterrey en Californie. En GT Daytona, la victoire est allée à l’Américain Dave Cameron et au Finlandais Markus Palttala sur BMW Z4.