Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

L’aventure en NASCAR Canadian Tire se poursuit pour M.A.Camirand

L’aventure en NASCAR Canadian Tire se poursuit pour M.A.Camirand

Mercredi 28 août 2013 par Philippe Brasseur

Le 28 août 2013.- Fort de sa performance lors de la 44e édition du Grand Prix de Trois-Rivières, le jeune homme de St-Léonard d’Aston, Marc-Antoine Camirand  se retrouvera en piste le 1er septembre prochain à la piste de Mosport pour le Clarrington 200, 10e épreuve de la série NASCAR Canadian Tire au volant de la voiture 88 de l’équipe White Motorsport.

Le recordman absolu du Grand Prix de Trois-Rivières, (13 victoires et 18 podiums) pourra compter sur l’appui financier de deux partenaires majeurs de la Mauricie qui le connaissent bien : Élitech Sport Évasion et Stéréo Plus. Depuis plusieurs années, Gabriel Fugère, président-directeur général de Élitech Sport Évasion, appuie Marc-Antoine Camirand : ‘’ Depuis 7 ans, Élitech Sport Évasion supporte la carrière de Marc-Antoine et nous avons cru qu’il était important de le soutenir pour l’épreuve du 1er septembre. Après sa superbe performance au GP3R, nous voulons l’aider à qui sait, peut-être se trouver un volant pour toute la saison en NASCAR Canadian Tire en 2014’’ a mentionné Dominic Fugère.

Pour Stéphane Roy, vice-président chez Stéréo Plus, l’association avec Marc-Antoine Camirand était un naturel. Roy a compétitionné contre Marc-Antoine en Formule 1600 dans le passé. : ‘’ Je connais bien Marc-Antoine et je sais comment il est difficile de se trouver des partenaires lorsque nous sommes en course automobile, Stéréo Plus a tout simplement voulu donner un coup de pouce à Camirand.’’ a-t-il mentionné.

Le propriétaire de la voiture 88 de White Motorsport, Brandon White, est resté impressionné par la performance de Camirand lors du GP3R et déjà, il avait entrepris des pourparlers d’affaires avec le jeune homme. ‘’ Nous étions très satisfait de sa performance et sa 3e position sur la grille de départ à Trois-Rivières nous a ouvert les yeux sur son talent. Il a réussi à nous prouver que nous pouvions avoir une voiture compétitive. Nous avons voulu poursuivre l’aventure avec lui pour Mosport et qui sait si cette aventure ne nous amènera pas dans un partenariat de longue durée avec Marc-Antoine pour le futur. Mais pour l’instant, il est trop tôt pour se prononcer.’’

Pour le principal intéressé, le rêve se poursuit : ‘’ Je suis content d’avoir trouvé des appuis financiers qui me permettront de pouvoir me faire voir à nouveau sur le circuit lors du week-end de la Fête du travail. Je tiens à remercier Gabriel et Stéphane pour leur soutien, sans eux, je n’aurais pas pu me rendre à Mosport.’’

‘’Tout comme à Trois-Rivières, j’ai la chance de connaître le circuit de Mosport pour y avoir piloté à quelques reprises. J’ai une bonne relation avec l’équipe et ensemble nous avons parlé d’ajustements à faire sur la voiture. Nous avons participé à des essais privés mardi au Circuit ICAR de Mirabel. Je tiens aussi à remercier l’organisation du Grand Prix de Trois-Rivières et particulièrement le directeur-général Dominic Fugère pour l’opportunité qu’il donne aux pilotes québécois de pouvoir se faire valoir en NASCAR Canadian Tire. ‘’

Rappelons que le vainqueur de la première épreuve de la série Sportsman Lucas Oil le vendredi soir au GP3R, lui permet de faire ses débuts en NASCAR grâce à l’appui de Lucas Oil et du GP3R qui mettent à l’enjeu un volant de la série NASCAR Canadian Tire.

Pour le directeur-général du Grand Prix de Trois-Rivières : ‘’C’est une excellente nouvelle de savoir que Marc-Antoine sera de la partie à Mosport. Nous sommes contents de voir que l’expérience tentée d’offrir un volant de NASCAR Canadian Tire à un pilote de la série Sportman Québec ne se résume pas seulement à une course. Marc-Antoine saura attirer bien des regards sur lui lors de l’épreuve du 1er septembre. Sans l’appui de Élitech Sport Évasion et de Stéréo Plus, deux entreprises de la région, ce rêve n’aurait pas pu être possible ’’ a-t-il rappelé.