Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Exclusif : HRT F1 pourrait-elle devenir une équipe canadienne ?

Exclusif : HRT F1 pourrait-elle devenir une équipe canadienne ?

Mardi 29 janvier 2013 par Philippe Brasseur

Le 29 janvier 2013.- À l’issue de la saison 2012 du Championnat du monde de Formule 1, l’écurie espagnole HRT a fermé ses portes, sans espoir apparemment de reprise. Mais depuis, la société mère, Thesan Capital, n’a toujours pas communiqué sur l’état de la petite équipe de F1, et pour cause : elle cherche toujours un repreneur, en dépit du fait que son inscription au prochain championnat n’a pas été payée dans les délais imposés par la FIA.

Parmi les repreneurs éventuels, et le seul visiblement crédible aux yeux de Bernie Ecclestone selon nos sources, est un groupe d’hommes d’affaires canadiens auxquels se sont joints des ingénieurs anglais ayant l’expérience de la Formule 1.

Le dossier avance mais les premiers essais d’intersaison auront lieu dans quelques jours et aucune nouvelle voiture n’a été construite. Ceci dit, le règlement 2013 ne changeant presque pas par rapport à 2012, il serait cependant possible de disputer la saison avec des châssis de l’an dernier mais aucune entente n’a été prise avec Cosworth pour les moteurs, ni avec Pirelli pour les pneus et avec BP pour le carburant. Il semble donc quasiment impossible de mettre tout en place pour débuter la saison en Australie dans moins de deux mois.

D’un autre côté, tant pour HRT qui pourrait ainsi revendre ses équipements de haute technologie, que pour une partie de son personnel qui se trouverait ainsi du travail, et pour la F1 elle-même, il faut souhaiter que ce pari fou se concrétise, aussi minces en soient les chances à ce stade-ci.

Mais qui sont ces mystérieux canadiens, voire québécois, qui travaillent à ressusciter cette équipe ? Ni Lawrence Stroll ni Guy Laliberté et autres ‘’vedettes’’ millionnaires du genre, mais plutôt des gens discrets (qui demandent à travailler anonymement présentement) et hommes d’affaires passionnés autant par le sport automobile que par l’ampleur du défi… Avec pour projet de confier les monoplaces à deux pilotes payants la première saison. Un autre indice : l’écurie prendrait le nom de Scorpion F1 Team !

Un projet fou. Mais d’autres sont arrivés en F1 avec peu de moyens avant de développer assez de contacts pour faire de leur écurie une base solide. Souvenons-nous de Ken Tyrrell, Frank Williams, ou à une époque plus contemporaine, Eddie Jordan. Alors pourquoi pas ? Donnons une chance au coureur… Sauf qu’il va falloir qu’il batte des records de vitesse ce coureur là, car la saison approche à grand pas !

Plus de détails dans la prochaine édition du magazine Pole-Position…