Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Joie et déception dans le clan Wittmer

Joie et déception dans le clan Wittmer

Mercredi 27 juin 2012 par Philippe Brasseur

Le 27 juin 2012.- Tout était en place pour un week-end de rêve pour l’événement Sundown au circuit ICAR de Mirabel pour la famille Wittmer et l’équipe Kunick Autosport/Honda Ste-Rose. Que ce soit en CTCC (Canadian Touring Car Championship) avec Nick ou en SPC (Super Production Challenge) avec Patrik et son fils Karl, les espoirs de victoires et de podiums dans les deux séries étaient grands.

Tout a commencé dès la première séance du samedi matin. Patrik a surpris tout le monde en décrochant le tour le plus rapide, y compris devant Yves Bédard vainqueur des quatre premières courses et pilote à vaincre cette saison dans cette série provinciale. « Wow, je suis moi-même le premier impressionné, s’exclame Patrik en sortant de la Honda Civic de Honda Ste-Rose. Les changements apportés à la suspension par Nick au cours de la dernière semaine font toute la différence. »

À ce moment-là, le « paternel » ne savait pas que cette performance allait lui rapporter gros. Lors de la séance de qualification plus tard en matinée, le système de chronométrage n’a pas fonctionné. Lors de la réunion des pilotes, on a décidé d’établir la grille en fonction des résultats de la première séance préparatoire. Une décision qui rendait le clan Wittmer heureux.

Au lancement des dés pour inverser les positions, on a échangé les sept premières places. C’est de cette position que Patrik a pris le départ de l’épreuve de 45 minutes alors qu’on avait prévu le changement de pilotes obligatoire après la 10e minute. ,« J’ai eu un départ de rêve pour me retrouver deuxième dès les premiers virages devant nos deux principaux adversaires Yves Bédard et David Gosselin. »

Ce dernier est revenu en force pour devancer « Pat », mais ce dernier n’avait pas dit son dernier mot. « Ma voiture était plus rapide et j’ai pu revenir à sa hauteur. En tentant de dépasser son Acura au freinage, je me suis retrouvé en difficulté avec mes freins. Pour éviter l’accrochage je suis sorti de piste légèrement, mais j’ai touché les butoirs. Ma voiture s’est soulevée et en retombant j’ai endommagé le dessous du moteur… et la transmission. »

Au début, même si une inquiétante fumée s’échappait de la Honda Civic, Patrik a pu poursuivre la lutte en restant avec Gosselin et Bédard. Il fut le premier à s’arrêter pour céder le volant à Karl. Il s’est retrouvé premier après l’arrêt de ses deux adversaires deux tours plus tard. « Malgré les difficultés avec notre voiture, Karl était le plus rapide en piste et il aurait sûrement pu remporter une première victoire cette saison. Malheureusement au 10e tour, il a été obligé de rentrer aux puits et on a immédiatement constaté que le problème était majeur. « Nick, avec un produit miracle est parvenu à colmater la fuite d’huile du réservoir sous le moteur, mais les dommages étaient trop sérieux à la transmission. Une grosse déception pour nous, » de conclure Patrik.

Cette première manche du week-end a finalement été remportée par Yves Bédard devant David Gosselin et Yves Legris. En après-midi, lors d’une relance avec deux tours à compléter, c’est Gosselin qui a mis un terme à la domination de Bédard qui a même terminé troisième puisque Yves Legris l’a aussi devancé dans le dernier tour lors de la deuxième course de 45 minutes. Les deux prochaines épreuves seront disputées dans un mois sur le circuit routier de l’autodrome St-Eustache.

Fort heureusement, Nick était sur place pour mettre un peu de baume sur la déception de Karl et son père. Après avoir inscrit à nouveau le temps le plus rapide en qualification dans la classe « B-Spec » du CTCC, le pilote de la Honda Fit de Honda Ste-Rose a remporté sa cinquième victoire de suite devant Simon Viens-Dion au volant d’une voiture similaire et James Bergeron avec la Mazda2 qui était le pilote invité du week-end.

Dimanche pour la deuxième manche, l’histoire s’est répétée pour Nick qui est monté sur la plus haute marche du podium pour une 6e fois en autant de départs depuis le début de la saison devant les deux mêmes pilotes. « Pour cette victoire j’ai dû travailler plus fort, car nos pneus sont usés à la corde et il va en falloir des neufs pour les deux prochaines courses (Mont-Tremblant dans deux semaines). J’ai cru pendant un certain temps que Simon parviendrait à me devancer, » a conclu celui qui est parti pour une semaine de vacances.

Sacha Anis a complété un week-end parfait en Super Touring en l’emportant dimanche devant Ben DiStaulo et Philip Fayer. La veille, ce trio avait également occupé les trois marches du podium. En Touring le sympathique Jacques Bélanger a savouré la victoire dimanche devant les deux pilotes en Mini : Michel Sallenbach et Steve Ismann, mais la veille Michel Sallenbach avait triomphé devant Damon Sharpe et Jacques Bélanger.