Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

F1600 : Quelques frayeurs et un podium pour Guy Gilain

F1600 : Quelques frayeurs et un podium pour Guy Gilain

Mardi 26 juillet 2011 par Philippe Brasseur

Le 26 juillet 2011.- Me Guy Gilain, avocat du bureau montréalais De Grandpré-Chait, vice-président des Éditions Pole-Position et pilote inscrit dans la classe Master du Championnat Formula Tour 1600, disputait le week-end dernier la Classique d'été sur le Circuit Mont-Tremblant. Aux commandes de sa monoplace Van Diemen de l'équipe Britain West Motorsport, il a vécu un week-end mouvementé mais récolte tout de même un podium, ce qui le conforte parmi les favoris dans la lutte au championnat.

Aux prises avec des soucis mécaniques durant les premiers essais libres vendredi, Guy Gilain parvenait ensuite à améliorer ses chronos de près de trois secondes au tour par rapport à sa précédente présence au Circuit Mont-Tremblant, en mai dernier. Il était donc confiant de pouvoir vivre une journée de course très positive samedi. Hélas, lors de la dernière séance d'essais libres précédant la qualification et alors qu'il venait de réaliser le meilleur chrono de la classe Master, il effectuait un tête-à-queue au virage numéro 10. Ayant réussi à maintenir sa monoplace sur la piste, il était cependant heurté de plein fouet par le jeune ontarien Nathan Blok. « Tout se joue en une fraction de seconde, Nathan m'a heurté violemment, ce qui a occasionné des dégâts importants à ma voiture. Elle était irréparable sur place, j'ai donc du déclarer forfait pour le reste de la journée » confie Guy.

L'équipe Britain West Motorsport ayant pu mettre la main sur une voiture de réserve entreposée près d'Ottawa, elle alla chercher la voiture et la prépara en toute hâte afin que Guy Gilain puisse tout de même rouler le dimanche. « Les mécanos de l'équipe ont fait un travail remarquable car cette voiture, qui n'avait pu être testée et possédait encore les réglages définis pour le circuit de Mosport et non pour le Mont-Tremblant, s'est révélée tout de suite efficace » confie l'avocat-pilote québécois.

La préparation de cette voiture étant complétée à quelques minutes de la séance de qualification, Guy Gilain n'en réalisa pas moins des chronos records. « Tour après tour je faisais le meilleur temps dans ma catégorie à tel point que je suis passé à quelques centièmes d'être trop rapide pour la classe Master et devoir rouler dans la catégorie Pro ! » explique Guy, qui ajoute : « cependant, comme la balance du circuit n'était pas ouverte au moment de prendre la piste, on a découvert après la séance que la voiture était 4 kilos en-dessous du poids limite imposé par la réglementation. L'équipe avait transféré mon siège et mes ceintures de l'autre auto en toute hâte, sans avoir le temps de vérifier si les deux monoplaces étaient au même poids ». Dans ce cas, la sanction est immédiate et le pilote se doit de débuter la course de la dernière place sur la grille de départ.

Malgré ce handicap, Guy Gilain effectua un remarquable début de course, remontant de dix-sept positions pour se retrouver deuxième à la mi-course. Peu après, aveuglé comme un autre pilote par la poussière d'un concurrent de la classe Pro qui venait d'effectuer un tête-à-queue dans le gravier et avait amené sur la piste de la terre et surtout beaucoup de poussière, Guy Gilain partit lui aussi en tête-à-queue, concédant sept positions. « C'était une course un peu folle. Mon tête-à-queue était léger, j'aurais sans doute pu repartir tout de suite mais c'était prendre le risque que quelqu'un en arrière me heurte à nouveau, j'ai donc joué la carte de la prudence en attendant que la piste soit libre pour repartir » explique-t-il.

Relégué huitième, il gagna trois places avant l'interruption de l'épreuve, consécutive à d'autres incidents dans le peloton. Relancée pour deux tours, la course voyait Guy se hisser troisième au baisser du damier. « J'avais une voiture pour gagner, c'est une certitude. Il y a du positif et du négatif dans tout cela. On peut se dire qu'on est passé à côté d'une victoire qui nous tendait les bras, d'un autre côté parvenir à grimper sur le podium alors que 24 heures auparavant je croyais que ma fin de semaine était terminée est une belle satisfaction » conclut-il.

Le prochain rendez-vous du Championnat Formula Tour 1600 est fixé aux 5 et 6 août, lors de la présentation du médiatique Grand Prix de Trois-Rivières. Guy Gilain et la cinquantaine d'autres pilotes disputant ce championnat seront en piste pour deux courses samedi, l'une le matin à compter de 11 heures et l'autre en fin d'après-midi (17h00).

Guy Gilain est avocat associé du bureau De Grandpré-Chait, à Montréal. À titre de pilote, il a participé à des épreuves du Championnat du Québec de Formule 1600 dans les années 1990, avant d’effectuer un retour à la compétition automobile il y a trois ans, en Coupe Toyota. Il a débuté dans le championnat Formula Tour 1600 l’an dernier, décrochant deux victoires et montant quatre autres fois sur le podium de la classe Master. Il dispute cette saison l’intégralité du championnat grâce à l’implication de Pole-Position Magazine, Gersol, A.C. Construction, J.R. Gauthier, Pyramides Électriques, Promix, Hôtel St-Paul, Autocam, De Grandpré-Chait Avocats, ACQ-Montérégie et Guimond-Lavallée Comptables. Un merci particulier aussi à Éliane Gilain qui fait office de gérant, d’entraîneur et d’un support moral très précieux pour Guy Gilain.