Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Michel Sallenbach termine la saison 2021 par une victoire à Sebring en 24H Series

Michel Sallenbach termine la saison 2021 par une victoire à Sebring en 24H Series

Jeudi 25 novembre 2021 par Eliane Gilain
Crédit photo: 24H Series

Crédit photo: 24H Series

Outre la présence de Nick Wittmer en classe GT4 (voir reportage ici), un autre pilote québécois disputait en fin de semaine dernière la première édition des 24 Heures de Sebring, la dernière épreuve de la saison du championnat 24H Series. Il s'agit de Michel Sallenbach qui récolté la victoire dans sa catégorie au volant de la Ligier JS2 R de l’écurie Nordschleife Racing, avec comme équipiers les Français Guillaume Roman, Lucca Ayari et Cédric Houot.

Si la victoire en classe TCX apparaît quelque peu anecdotique (seulement deux concurrents étaient inscrits dans cette classe), l'expérience d'une course de 24 heures demeure exceptionnelle et Sallenbach, ancien champion CTCC au Canada,  n'a pas connu un événement facile. Tout a commencé avant même le départ alors que la livraison des voitures de course à Sebring a été retardée. « Ça a été un cauchemar, car nous avons reçu les voitures le vendredi soir tard à cause d’un retard avec le transport par voie maritime » comemnte-t-il. « Comme la majorité des équipes étaient dans le même cas que nous, les organisateurs ont repoussé l’événement qui s'est retrouvé concentré sur deux jours. Ma préparation mentale n’a pas non plus été très bonne et j’ai eu des nausées en essais où j’ai seulement effectué 10 tours » ajoute le pilote de Roxton Pond.

Michel souligne : « J’ai repris le volant pendant 50 minutes en soirée lors de la course, mais je n’étais pas bien alors les trois autres pilotes ont pris la relève, c’était un réel travail d’équipe, car je ne voulais pas leur nuire ». Par ailleurs, c'est un autre Québécois, Mario Villeneuve, co-créateur de la monoplace CMV, qui a bâti les amortisseurs utilisés par l’équipe Nordschleife Racing à Sebring. À ce sujet, Sallenbach indique : « C’est une piste très bosselée, il fallait donc d’excellents amortisseurs, sinon on ne va pas loin ! Nous avions une très bonne voiture et Cédric a signé le meilleur chrono de notre classe ».

Malgré deux sorties de piste de l’équipe durant la course, ce fut une victoire incontestée pour les équipiers de la seule Ligier inscrite alors que la seule autre voiture dans la classe, la Ginetta G55 de CWS Engineering, n’a pas terminé l’épreuve à cause d’un gros accident lors des premières heures.

En plus du retard des voitures, les pilotes ont eu droit à des conditions climatiques difficiles à Sebring, avec une pluie torrentielle qui a provoqué une neutralisation pendant plus d’une heure de course. « Avec le fond plat de la Ligier, nous flottions comme un bateau ! C’est une voiture qui n’a pas d’ABS, c’est une formule habillée après tout, alors l’équipe était très contente du résultat malgré les circonstances » mentionne Sallenbach.

En 24H Series, les classes TC, TCR et TCX forment le championnat TCE (Touring Car Endurance). C’est AC Motorsport, une équipe belge engageant une Audi RS3 LMS TCR pilotée par Stéphane Perrin, Mathieu Detry, Rik Breukers et l’Albertain Matthew Taskinen, qui a remporté sa première course dans cette classe TCE. C’est toutefois la Volkswagen Golf GTi TCR d’Autorama Motorsport by Wolf-Power Racing qui a remporté le titre, voiture arrivée en deuxième position lors de l’épreuve.

Cette ultime épreuve 2021 conclue, Michel Sallenbach nous a confirmé n'avoir pas encore de plan défini pour 2022. Bien qu’il soit encore attiré par la série 24H, il ne sera pas en piste à Dubaï en janvier, préférant évoluer sur les tracés européens. « Cette année, je me suis amusé au Grand Prix de Trois-Rivières, en Virginie et ici, à Sebring. C’était une mini saison satisfaisante. Pour l’an prochain, je ne suis pas encore certain de ce que fera Nordschleife Racing, mais il est certain que j’ai une vue d’ensemble de ce que j’aimerais faire. Par exemple, j’aimerais aller à Mid-Ohio en World Racing League, puis à Watkins Glen en American Endurance Racing, et j’aime les tracés de Portimao et Barcelone en Europe. Je garde cela en tête pendant l’hiver ! » conclut-il.