Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Toyota triomphe sans pression aux 24 Heures du Mans; Ferrari lauréat en GT

Toyota triomphe sans pression aux 24 Heures du Mans; Ferrari lauréat en GT

Dimanche 22 août 2021 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Toyota Gazoo Racing

Crédit photo: Toyota Gazoo Racing

Présentée ce week-end, pour une première fois de son histoire en août afin d’accueillir un large public dans les estrades, l’édition 2021 des 24 Heures du Mans a logiquement été dominée par les prototypes Toyota. Pour les débuts de la catégorie Hypercar, les deux Toyota GR010 ont monopolisé les avant-postes à tel point qu’hormis les deux prototypes japonais, personne n’a occupé la tête de la course.

Cette 89ème édition de la classique d’Endurance fut passionnante durant les 4 premières heures, avant de tomber dans la monotonie. Certes le départ (sous la pluie avant que la piste ne sèche rapidement), fut chaotique, alors que la Toyota No.8 pilotée par Sébastien Buemi fut percutée par une Glickenhaus, certes la nuit a apporté son lot habituel de sorties de route et bris mécanique, essentiellement dans le peloton des LMP2 et de la classe GTE Pro, mais c’est à peu près tout.

Partie en pole position, la Toyota GR010 No.7 de Kamui Kobayashi, José-Maria Lopez et Mike Conway n’a perdu la commande qu’à deux brèves reprises, à la faveur d’arrêts aux puits et d’un petit tout-droit de Kobayashi au virage d’Indianapolis durant la nuit. Mais dans l’ensemble, cette voiture était au-dessus du lot, y compris de la No.8 de Buemi/Hartley/Nakajima, retardée en début de course mais rapidement remontée au deuxième rang.

Dans les dernières minutes, Toyota n’avait tellement pas de pression qu’elle a fait perdre un second tour à la No.8 dans les puits, afin de relancer ensemble ses deux voitures de manière à les faire passer côte à côte la ligne d’arrivée !

Pour compléter le podium, on retrouve, avec 4 tours de retard sur les vainqueurs, l’Alpine A480-Gibson de Nicolas Lapierre, Mathieu Vaxivière et André Negrao. L’incident majeur pour cette voiture survint en début de nuit, lorsque Vaxivière se retrouva coincé dans un bac à graviers après avoir perdu le contrôle de son prototype en dépassant deux GT. Cela profita alors à la mieux placée des Glickenhaus, la No.708 de Pipo Derani, Olivier Pla et Franck Mailleux.

Pour leurs premières 24 Heures du Mans, les Glickenhaus 007 Hypercar ont affiché des performances et une fiabilité remarquables. Les deux voitures terminent, ce qui constitue un exploit pour une petite équipe n’ayant encore jamais construit de prototype de ce type ni roulé au Mans, mais en plus aux 4ème et 5ème positions finales, alors que la No.709 de Richard Westbrook, Ryan Briscoe et Romain Dumas avait passé la première moitié de la course au-delà du Top 10.

Derrière les 5 Hypercar terminant aux 5 premières places, on retrouve les voitures de classe LMP2. Au premier rang d’entre elles, les deux Oreca de l’écurie belge WRT ont été dominantes… jusqu’à deux minutes de la fin ! La No.41, pilotée par Robert Kubica, Louis Deletraz et Yé Yifei, est en effet tombée en panne d’essence dans le dernier tour, alors qu’elle menait avec plus d’une minute d’avance sur la voiture-sœur, la No.31 de Charles Milesi, Ferdinand Habsburg et Robin Frijns. La No.31 l’emporte donc, avec 7 dixièmes de seconde d’avance sur la première des deux Oreca du Jota Sport, pilotée par Tom Blomqvist, Stoffel Vandoorne et Sean Gelael !

En GTE Pro, de petits soucis mécaniques pour les deux 911 RSR officielles et des sorties de route pour les deux 911 privées ont éliminé Porsche de la victoire. Cette lutte a tourné dès le début de la nuit entre la Ferrari 488 No.51 d’Alessandro Pier Guidi, James Calado et Côme Ledogar, et la Corvette C8.R No.63 de Jordan Taylor, Antonio Garcia et Nicky Catsburg. Moins d’une minute sépare les deux protagonistes au fil d’arrivée, au profit de l’équipage de la Ferrari de l’équipe AF Corse, qui réalise ainsi le doublé 24 Heures du Mans-24 Heures de Spa en moins d’un mois !

La Porsche No.92 de Kévin Estre, Neel Jani et Michael Christensen complète le podium tandis qu’en GTE Am, c’est de nouveau une Ferrari AF Corse qui s’impose, cette fois avec le trio Niklas Nielsen, Alessio Rovera et François Perrodo.

Seul Canadien inscrit, Paul Dalla Lana a vu ses 24 Heures du Mans 2021 se terminer prématurément, lorsque son équipier brésilien Marcos Gomes est sorti de route dès la 4ème heure. L’avant de l’Aston Martin Vantage ayant été détruit dans le mur de pneus, le trio Dalla Lana/Gomes/Thiim fut le premier équipage au départ à abandonner. 61 concurrents ont disputé cette édition 2021. Pour les classements détaillés, cliquez ici.