Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

17 juin : Les jeunes Lewis Hamilton et Nico Rosberg disputent le GP du Canada de karting à SRA en 2001

17 juin : Les jeunes Lewis Hamilton et Nico Rosberg disputent le GP du Canada de karting à SRA en 2001

Jeudi 17 juin 2021 par René Fagnan
Crédit photo: Bruno Dorais

Crédit photo: Bruno Dorais

Les meilleurs jeunes pilotes de karting de la planète se sont affrontés ici au Québec, sur le circuit de SRA Karting International de Saint-Roch-de-l’Achigan les 16 et 17 juin 2001, à l’occasion de la manche canadienne du Championnat du monde de karting de Formule Super A.

Inaugurée en 1996, la piste de SRA avait été le théâtre d'une première compétition internationale majeure en 1999 avec la présentation du Championnat nord-américain de karting. Quelques semaines après la tenue de l’événement, la Fédération mondiale de karting désignait cette épreuve comme "événement de karting international de l’année", de quoi réjouir l’équipe d’organisation et les bénévoles dirigés par Michel Boisclair. L’idée avait alors germée dans l’esprit des dirigeants pour présenter une seconde course internationale qui serait sanctionnée par la CIK (la Commission internationale de karting) et la FIA.

Mais avant cela, la piste, longue de 1234 mètres et dotée de 12 virages, avait été le théâtre de courses de karting très chaudement disputées et avait vu nos futurs champions batailler férocement. Les jeunes Lance Stroll et Nicholas Latifi (F1), Bruno Spengler (DTM), Olivier Bédard (Nissan Micra), Andrew Ranger, Kevin Lacroix et Alex Labbé (NASCAR Pinty’s) sont parmi ceux qui ont affronté le circuit de SRA à leurs débuts.

En 2001, la CIK et la FIA avaient décidé de tenir un véritable championnat du monde de Formule Super A avec cinq épreuves disputées dans cinq pays différents. Le Canada était de la partie avec une manche présentée sur le circuit de SRA. Auparavant, le championnat était décidé sur une seule épreuve annuelle.

Quelques équipes étaient venu s’entraîner auparavant afin de tester des pneus et dégrossir les réglages. Parmi elles, l’écurie mbm.com (Mercedes-Benz McLaren) dirigée par Dino Chiesa. Ses pilotes étaient deux adolescents : Lewis Hamilton et Nico Rosberg. Ils étaient au volant de châssis Parolin propulsés par des moteurs Parilla.

Ces karts de classe Formule Super A étaient monstrueux. Chaussés de pneus hyper tendres et incroyablement adhérents, ils étaient propulsés par des moteurs deux-temps refroidis au liquide et alimentés par des carburateurs d’un diamètre de 32 mm et munis de plusieurs vis pour peaufiner les ajustements. Ces moteurs produisaient une quarantaine de chevaux et hurlaient à 20 500 tours/minute !

Tout le matériel, châssis, jantes, moteurs, carburateurs et pièces de rechange avait été expédié d’Europe par avion ou par service de courrier. Les équipes Tony Kart et Kosmic avaient expédiées au total 1800 kilos d’équipement à cette occasion. La plupart des châssis utilisés par les écuries d’usines étaient ensuite achetés sur place par les importateurs ou des pilotes locaux.

Les essais libres démontrent la qualité du plateau de participants et leur facilité à maîtriser rapidement le circuit de SRA. Au fur et à mesure que les pneus déposent une couche de gomme morte sur l’asphalte, les chronos deviennent de plus en plus rapides. Le spectacle de ces karts négociant les virages sur deux roues ou avalant la chicane à fond absolu avec les quatre pneus dans les airs est hallucinant.

Des ennuis pour Hamilton et Rosberg

C’est le jeune Vitantonio Liuzzi qui réalise le meilleur temps des qualifications en 46”588 devant son coéquipier chez CRG, Giedo van der Garde (46”678), suivit par Tony Vilander (46”708). On sait que Liuzzi et van der Garde ont tous deux couru en Formule 1 plus tard. Rosberg se qualifia fort mal en 26e place avec un temps de 47”261 tandis que Lewis Hamilton se retrouva encore plus mal placé en 34e position sur 42 avec un chrono de 47”586. Les deux coéquipiers ont bien du mal à régler correctement leurs châssis Parolin.

En dépit des efforts fournis par les organisateurs de l’événement, il n’y a pas foule durant les deux jours de compétition. Il faut préciser qu’il fait extrêmement chaud en ce week-end de juin et que le mercure atteint 38 degrés C… Les équipes sont installées sous des chapiteaux en toile et les vendeurs de crème glacée font des affaires d’or.

Un pilote québécois participe à l’événement. Il s’agit de Philippe Gélinas, le fils de l’ancien pilote de karting 100cc Marc Gélinas, qui est intégré dans l’écurie italienne Maranello. Philippe connaît le circuit comme le fond de sa poche et réussit l’exploit de se qualifier au dixième rang.

Dimanche matin, 17 juin, ça rigole bien dans les paddocks. Keke Rosberg, le Champion du monde de F1 1982 et père de Nico, a voulu faire impression en voulant de garer sa voiture de location d’un coup d’accélérateur dans le champ qui sert de terrain de stationnement. Ce cher Keke a appuyé trop fort sur la pédale et sa pauvre voiture en perdition a terminé sa course dans un fossé. Incapable d’ouvrir la portière côté conducteur, Keke, qui a pris du poids, a dû s’extraire par celle du passager !

Il fait toujours une chaleur suffocante quand les deux manches finales sont disputées. Van der Garde remporte la première manche devant Liuzzi et Vilander. Lors de la seconde manche, Liuzzi remporte la victoire devant Benjamini (Tony Kart) et van der Garde. Nico Rosberg se classe 25e et 21e, Hamilton ne peut faire mieux que 32e et 29e tandis que Gélinas ramène son Maranello en 29e puis en 25e places.

Dans les courses de soutien, Rémy Maltais a gagné en classe SKUSA (Super Karts USA) tandis que Michael Marjaba remportait la victoire en Formule 125 à boîte de vitesses et que Steve Bernard terminait premier en catégorie Rotax Max. À noter que Valérie Limoges, qui a très bien fait en Coupe Nissan Micra depuis plusieurs saisons, s’était classée 11e en SKUSA.

Crédit photo: Bruno Dorais