Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Courses Road To Indy à Indianapolis : Rasmussen et D’Orlando lauréats; Thomas Nepveu 14ème en USF2000

Courses Road To Indy à Indianapolis : Rasmussen et D’Orlando lauréats; Thomas Nepveu 14ème en USF2000

Samedi 29 mai 2021 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Road To Indy Media

Crédit photo: Road To Indy Media

Retardées de près de 24 heures en raison de la pluie tombant sur la région d’Indianapolis hier, les courses deux séries de la filière Road To Indy (les séries de développement de l’IndyCar) invitées à se produire lors de la fin de semaine de l’Indy 500 ont eu lieu ce samedi en matinée, sur l’ovale du Lucas Oil Raceway, à Clermont en banlieue d’Indianapolis.

En Indy Pro 2000 (photo ci-dessus), seulement 11 pilotes étaient en piste pour cet événement. Qualifié en pole position, la recrue Reece Gold a cependant subi la loi du Danois Christian Rasmussen, qui en était pourtant à ses grands débuts sur piste ovale.

Pilote du Jay Howard Driver Development et meneur au championnat, Rasmussen l’emporte au terme des 90 tours de course, avec une mince avance de 6 dixièmes de seconde d’avance sur Gold. Le Mexicain Manuel Sulaiman, co-équipier de Gold chez Juncos Racing, a complété le podium. Pour le classement complet, cliquez ici.

Succédant à la série Indy Pro 2000 quelques minutes plus tard sur le petit ovale de l’Indiana, la course de USF2000 a vu les pilotes possédant déjà de l’expérience sur piste ovale monopoliser les avant-postes.

Parti de la pole position, Michael D’Orlando a mené toute la course avec sa monoplace du Cape Motorsports. Il croise le fil d’arrivée devant Prescott Campbell (DEForce Racing) et Jace Denmark (Phoenix Racing). Ce dernier est la meilleure recrue classée, terminant sur les talons des deux meneurs.

Si l’on ajoute le Brésilien Kiko Porto (DeForce Racing), 4ème, les quatre premiers classés ont tous fini dans la même seconde. Christian brooks, pilote de l’écurie canadienne Exclusive Autosport, a fini 5ème, tandis que le seul Québécois inscrit, Thomas Nepveu, est 14ème à un tour du vainqueur.

« Notre objectif lors des essais du jeudi était de gagner en confiance vis-à-vis de mes aptitudes sur l’ovale et au niveau de la voiture No.2 Cromwell / Karting Excellence / Home Hardware. L’équipe a ajouté de l’appui pour la deuxième session d’essais et je me sentais alors plus à l’aise, tout comme pour la qualification » confie Thomas. Il précise : « En course, ma confiance a continué d’augmenter alors que la voiture était performante, avec les mêmes réglages que ceux de mon équipier Michael D’Orlando qui a remporté la victoire. J’étais prêt à attaquer vers la mi-course, mais l’absence de neutralisation ne m’a pas permis de remonter vers l’avant dans la circulation relativement lourde autour de moi dans le dernier tiers de la course ».

Avec sa voiture du Cape Motorsports, le jeune pilote d’Oka (photo ci-dessous) a su progresser au fil des séances. Seulement 21ème sur 24 des premiers essais libres jeudi, il a complété la seconde séance libre 18ème avant de se qualifier 16ème. Avec sa 14ème place finale en course, il est la 5ème recrue classée sur 11. « J’ai travaillé fort à la précision de mon pilotage et à rester concentré au maximum toute la course afin de ne pas effectuer d’erreur. J’ai bien appris et j’ai bien hâte de revenir sur un tracé ovale et mettre en application mon expérience acquise aujourd’hui » a conclu Thomas. Pour le classement complet de cette course, cliquez ici.

6ème aujourd’hui, Yuven Sundaramoorthy (Pabst Racing) demeure meneur du championnat avec 177 points, mais il voit Kiko Porto se rapprocher de lui (177 à 170). Christian brooks et Michael D’Orlando sont ex-aequo au troisième rang, avec 164 points. Quant à Thomas Nepveu, il est présentement 9ème et 2ème meilleure recrue, avec 98 points.

Demain, dimanche 30 mai, c’est au Indianapolis Motor Speedway que l’action aura lieu, alors que sera disputée la 105ème édition des 500 milles d’Indianapolis, en série IndyCar.

Crédit photo: CoForce