Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

6 Heures de Spa (WEC) : Débuts de la classe Hypercar et première victoire Toyota (+ vidéo)

6 Heures de Spa (WEC) : Débuts de la classe Hypercar et première victoire Toyota (+ vidéo)

Samedi 1er mai 2021 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Toyota Gazoo Racing

Crédit photo: Toyota Gazoo Racing

Première épreuve de la saison 2021 du Championnat du monde d’Endurance (WEC) mais aussi de la nouvelle classe Hypercar (qui remplace le LMP1), les 6 Heures de Spa-Francorchamps ont eu lieu ce samedi. Épargnée par la moindre averse de pluie, comme il en est de tradition à Spa, la course n’a guère connu de rebondissements mais elle a permis d’assister à la première victoire de la Toyota GR010 Hybrid. Ce modèle est le premier en piste parmi les toutes nouvelles voitures d’Endurance répondant à la classe Hypercar (ou LMDh en IMSA à partir de 2022). Peugeot, Audi, Porsche, Ferrari, Acura et d’autres vont rejoindre cette catégorie en 2022 ou 2023.

Monopolisant la 1ère ligne de départ, les deux Toyota inscrites auraient pu réaliser le doublé… comme perdre la course ! Le doublé, c’est si Kamui Kobayashi n’était pas sorti de piste à 2 heures de l’arrivée. Le temps de sortir la GR010 No.7 du bac à graviers et un tour était perdu dans l’aventure ! Perdre la course aurait aussi pu arriver, alors que la seule autre voiture inscrite en Hypercar, l’Alpine (en fait une ancienne Rebellion LMP1 renommée), a longtemps pointé en tête, profitant notamment d’une pénalité à la Toyota No.8 et une petite erreur de l’écurie japonaise lors d’un ravitaillement.

Mais finalement, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Brendon Hartley ont imposé la Toyota GR010 No.8 avec 1 minute et 7 secondes d’avance sur l’Alpine A480-Gibson d’André Negrao, Nicolas Lapierre et Mathieu Vaxivière. Pour l’équipe Alpine, c’est tout de même un magnifique résultat face à la puissance de l’équipe Toyota. Complétant le podium et le nombre de voitures classées en Hypercar, la Toyota No.7 de Kamui Kobayashi, Mike Conway et José-Maria Lopez finit à 1 tour.

Pénalisés par le nouveau règlement afin de s’assurer que les voitures de la classe Hypercar demeurent en avant, les prototypes LMP2 ont brillamment tenu leur rang, se battant pour la 4ème place toutes-catégories. Globalement, les LMP2 sont désormais deux secondes plus lentes au tour qu’en 2020, tandis que les Hypercar sont 7 secondes plus lentes que les anciennes LMP1 hybrides. Cela signifie que sur un tracé comme celui de Spa-Francorchamps, il restait encore 2 secondes d’écart entre les Toyota et les meilleures LMP2. Pas assez toutefois aux yeux des responsables de l’équipe Toyota, qui auraient voulu que les LMP2 soient davantage pénalisées, au risque de se retrouver au niveau des GT !

Dans cette classe LMP2 toujours très animées, ces 6 Heures de Spa ont toutefois été dominées du début à la fin par l’Oreca du United Autosports USA, pilotée par Phil Hanson, Filipe Albuquerque et Fabio Scherer. Championne 2020, cette équipe l’emporte avec près d’une minute d’avance sur la première des deux voitures du Jota Sport, celle d’Antonio Félix da Costa, Anthony Davidson et Roberto Gonzalez. C’est pourtant l’autre Oreca du Jota Sport, celle de Stoffel Vandoorne, Tom Blomqvist et Sean Gelael, qui filait vers la deuxième place mais une pénalité de passage aux puits (pour un contact quelques tours plus tôt) à 5 minutes de l’arrivée lui a coûté une place de podium.

En GTE Pro comme en LMP2, ces 6 Heures ont été dominées par un seul équipage. En GTE Pro, il s’agit du duo Kévin Estre - Neel Jani, avec l’une des deux Porsche 911 RSR officielles. L’équipage est toutefois resté sous la menace des deux Ferrari 488 GTE de l’équipe AF Corse. La No.51 d’Alessandro Pier Guidi et James Calado devance la No.52 de Miguel Molina et Daniel Serra. La seconde Porsche officielle et l’unique Corvette C8.R inscrite complètent le Top 5.

Enfin, en GTE Am, le seul pilote canadien inscrit, Paul Dalla Lana a connu une épreuve mouvementée. 2ème au départ avec son Aston Martin Vantage partagée avec les Brésiliens Augusto Farfus et Marcos Gomes, il a concédé 3 places lors des premiers tours avant d’être pénalisé pour un contact. C’est la Ferrari 488 de Nicklas Nielsen, François Perrodo et Alessio Rovera qui remporte cette catégorie GTE Am, devant Felipe Fraga/Dylan Pereira/Ben Keating (Aston Martin Vantage) et Roberto Lacorte/Antonio Fuoco/Giorgio Sernaggiotto (Ferrari 488 GTE). Dalla Lana/Farfus/Gomes sont classés 6èmes de leur catégorie, 25èmes au général.

Pas moins de 29 des 31 équipages au départ ont complété cette course. Pour le classement complet, cliquez ici.

La prochaine épreuve de la saison 2021 du WEC aura lieu au Portugal, sur le circuit de Portimao, le 13 juin.