Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Outre ses débuts en F1, la marque Alpine annonce son grand retour en Endurance (LMP1) l'an prochain

Outre ses débuts en F1, la marque Alpine annonce son grand retour en Endurance (LMP1) l'an prochain

Lundi 14 septembre 2020 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Sébastien Krings

Crédit photo: Sébastien Krings

Dans la foulée de son entrée en F1, la marque française Alpine sera également engagée dans la plus haute catégorie du Championnat du monde d’Endurance (WEC), à compter de l’année prochaine.

Alpine, qui est une marque de sport appartenant à l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, est présente en Endurance depuis 2013, l’équipe Signatech Alpine a même remporté deux titres européens, deux couronnes mondiales et trois victoires en LMP2 aux 24 Heures du Mans.

Forte de ce palmarès, Alpine se lance aujourd’hui un nouveau défi en officialisant l’engagement d’un prototype LMP1 au sein de la catégorie reine du Championnat du monde d’Endurance, qui inclura bien sûr les 24 Heures du Mans 2021. Quant à l’édition 2020 de la grande course d’Endurance française, elle aura lieu ce week-end après avoir été reportée mi-juin en raison de la pandémie de peur du coronavirus. Alpine y vise de nouveau la victoire en classe LMP2 (photo ci-dessus, en 2019).

Dès l’an prochain, la marque au A fléché sera donc l’un des seuls constructeurs à être engagé simultanément au plus haut niveau de deux Championnats du monde de la FIA, la Formule 1 et le WEC, tout en ayant déployé un programme compétition clients complet avec les Alpine A110 Cup, GT4 et Rally. Des voitures qui sont destinées aux épreuves européennes, dont la commercialisation n’est présentement pas prévue en Amérique du Nord toutefois.

En prototype, malgré leurs similitudes apparentes, les catégories LMP1 et LMP2 possèdent deux philosophies bien distinctes. Là où les LMP2 sont réservées à des structures indépendantes avec l’un des châssis mandatés et un moteur unique, le LMP1 accueille des équipes d'usine libérées de ces restrictions. Leur puissance supplémentaire, leur poids moindre, leur aérodynamique plus complexe et le libre choix des pilotes qu’importe leur catégorisation aboutissent à des temps au tour beaucoup plus rapides.

L’ACO, promoteur du Championnat du monde FIA WEC et des 24 Heures du Mans, autorisera l’engagement de LMP1 de la réglementation 2020 aux côtés des nouvelles Hypercars l’an prochain grâce à la balance de performances (BoP), garantissant l’équilibre des forces en présence. Pour Alpine, la saison 2021 sera donc disputée avec un châssis fabriqué par Oreca (les Alpine de LMP2 sont déjà des prototypes Oreca légèrement modifiés), reprenant les grandes lignes ou même la totalité des châssis Rebellion actuels. Le moteur sera le Gibson V8, comme sur les Rebellion.

Un véritable prototype Alpine répondant aux normes du LMh ou LMDh, donc éligible à la fois en WEC et en IMSA, apparaîtra en 2022. « Cet ensemble bénéficiera alors de l’expertise technique d’Oreca et de Signatech pour atteindre un niveau de performances lui permettant de jouer la victoire face à ses concurrents tandis que des synergies potentielles avec l’écurie de F1 sont à l’étude » précise la marque dans son annonce officielle ce lundi.

Attendu de longue date, ce retour d’Alpine pour viser la victoire toutes-catégories en Endurance s’inscrit dans l’histoire et l’ADN de la marque, qui avait déjà participé à onze reprises aux 24 Heures du Mans entre 1963 et 1978. Alpine y a remporté sept victoires de classe – un chiffre désormais porté à dix avec les LMP2 des dernières années – et surtout la victoire au classement général en 1978 avec une Alpine A442B pilotée par Jean-Pierre Jaussaud et Didier Pironi.

« Fidèle aux valeurs qui l’animent depuis 1955, Alpine aborde ce défi avec humilité et confiance pour tenter de bousculer l’ordre établi tout en offrant un spectacle de qualité aux amateurs d’Endurance. Pour marquer la discipline de son empreinte, Alpine Endurance Team s’appuiera sur les nouvelles opportunités offertes par l’évolution du règlement de la catégorie reine pour 2021 » précise-t-on encore chez Alpine.

Dans les prochains mois, Alpine Endurance Team dévoilera son prototype LMP1, ses couleurs ainsi que son équipage avant d’entamer son programme d’essais.

« Le sport automobile est indissociable de la marque Alpine, dont la passion pour la compétition et l’esprit sportif est dans l’ADN. Le retour amorcé en Endurance dès 2013 marquait le début d’une aventure s’inscrivant dans la durée. Après huit années de succès face à certaines des meilleures équipes au monde, il est temps de franchir une nouvelle étape en défiant les constructeurs de la catégorie reine comme nous le ferons également en F1. Les dernières évolutions du règlement pour 2021 offrent l’occasion à Alpine de démontrer son savoir-faire technique et son expérience de la course dans un cadre équitable et compétitif, le tout grâce à un investissement mesuré rendu possible par la maîtrise des coûts. Ensemble, nous comptons donner du fil à retordre à des concurrents bien établis pour écrire de nouvelles pages dans l’histoire de cette grande marque née de la compétition pour la compétition qu’est Alpine et faire briller les couleurs françaises aux plus hauts niveaux du sport automobile » a conclu Patrick Marinoff, le directeur-général de la marque.