Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Les 24 Heures du Mans maintenues, mais sans spectateurs admis sur le site !

Les 24 Heures du Mans maintenues, mais sans spectateurs admis sur le site !

Lundi 10 août 2020 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Automobile Club de l'Ouest

Crédit photo: Automobile Club de l'Ouest

Après l’Indy 500 dont les organisateurs ont annoncé la semaine dernière que l’édition 2020 se disputerait à huis clos après avoir travaillé sur l’option d’admettre un tiers du public normalement admis, ce sont aujourd’hui les organisateurs des 24 Heures du Mans qui font marche arrière dans leur décision d’admettre les fans dans les estrades.

L’épreuve doit se tenir les 19 et 20 septembre prochains, avec en piste moins d’équipages que d’habitude et désormais aucun spectateur. Les organisateurs s’en expliquent : « alors que de nombreuses solutions avaient été envisagées pour organiser la 88ème édition des 24 Heures du Mans, en septembre prochain, en présence de public en nombre limité sur le site, l’ACO et la Préfecture de la Sarthe, en étroite collaboration avec différents experts de la situation sanitaire, annoncent aujourd’hui la tenue de la classique mancelle, sans public, les 19 et 20 septembre prochains. La sécurité de tous, concurrents, partenaires, spectateurs, étant la priorité de l’ACO et de la FIA, il restait malheureusement trop d’incertitudes liées à l’évolution de la situation sanitaire et à la spécificité de l’épreuve internationale mancelle, véritable fête populaire qui accueille d’ordinaire du public sur plusieurs jours. Cette décision responsable a été unanimement prise ».

Outre l'important déficiti financier q'une telle décision engendre, les organisateurs vont maintenant tenter de faire le maximum pour attirer les spectateurs à suivre leur événement, dont la popularité ne s’est jamais vraiment démentie au fil des ans parce que plus de 200 000 personnes y assistent annuellement. « Que les fans se rassurent, l'ACO leur proposera un dispositif exceptionnel pour suivre la course, à distance, avec notamment une plateforme digitale pour découvrir les coulisses des 24 Heures du Mans » conclut l’ACO dans son annonce. 

Pierre Fillon, le président de l’Automobile Club de l’Ouest précise aussi que, « durant ces dernières semaines, nous avons réfléchi à de nombreuses options pour partager notre épreuve avec nos fans, même en nombre restreint, sur site en septembre prochain. Cependant, les conditions d’accueil propres à notre événement, véritable festival populaire durant plusieurs jours, nous ont fait opter avec la Préfecture, pour l’organisation de nos 24 Heures, sans public cette année. Les incertitudes sont encore trop nombreuses pour notre course-festival, or nous ne voulons faire aucun compromis avec la sécurité. Même si les conséquences de cette décision sont tristes pour nos fans comme pour nous, la décision n’a pas été difficile à arrêter car nous ne voulons prendre aucun risque. Que le public se rassure, il ne pourra pas venir au Mans cette année, mais notre épreuve viendra à eux. Nos équipes, nos partenaires médias seront des relais actifs. Nous savons pouvoir compter sur la compréhension de tous ».

Le pilote québécois Bruno Spengler doit faire ses débuts aux 24 Heures du Mans cette année, ayant été recruté par la petite équipe ByKolles pour piloter leur prototype LMP1. L’équipe Toyota, avec ses deux prototypes TS050 hybrides, partira de nouveau large favorite tandis qu’en catégorie GT, en l’absence de Corvette, on s’attend à un duel entre Porsche, Ferrari et Aston Martin pour la victoire.



*** Pole-Position a couvert les 24 Heures du Mans avec des envoyés spéciaux sur le site sans interruption depuis 1990. Nous n'avons toutefois pas demandé d'accréditation pour cette édition 2020 et nous ne le ferons pas. Selon la qualité des informations disponibles, nous couvrirons tout de même l'épreuve de manière limitée, sur poleposition.ca et dans Pole-Position Magazine, en septembre prochain.