Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Deux pilotes canadiens confirmés aux 24 Heures du Mans; les 6 Heures de Spa annulées ce printemps

Deux pilotes canadiens confirmés aux 24 Heures du Mans; les 6 Heures de Spa annulées ce printemps

Lundi 16 mars 2020 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Sébastien Krings

Crédit photo: Sébastien Krings

L’annonce il y a deux semaines de la liste des engagés aux prochaines 24 Heures du Mans n’avait pas fait grand bruit, même parmi les passionnés, hormis peut-être pour relever quelques incohérences assez flagrantes dans les équipes invitées et celles non retenues.

Ainsi se sont retrouvées parmi les 62 invitées des équipes alignant des pilotes amateurs au palmarès bien peu étoffé, tandis que des structures comme l’américaine Dragonspeed se retrouvent sur la liste des réservistes alors qu’elles évoluent dans différents championnats avec des pilotes professionnels.

Cependant, cela fait déjà quelques années qu’au Mans, les organisateurs semblent privilégier des équipages amateurs et la classe GTE Am au détriment de certaines équipes pro. Dommage pour la qualité de pilotage en piste dans ce qui est supposé être la plus grande course d’Endurance au monde (le niveau de pilotage global était toutefois, de notre point de vue, supérieur aux 24 Heures de Daytona cette année qu’au Mans l’an dernier), mais il convient de souligner que c’est grâce à ces invitations faites aux amateurs que l’on devrait retrouver deux pilotes canadiens au départ de l’édition 2020 qui aura lieu les 13 et 14 juin, soit Paul Dalla Lana et Cameron Cassels.

Pour le premier, qui finance l’engagement de l’Aston Martin No.98 en plus d’en être l’un des trois pilotes, ce sera la 8ème participation consécutive (photo au Mans en 2019 ci-dessus), toutes au sein de l’équipe officielle Aston Martin Racing. La seule nouveauté pour le Canadien né à Vancouver et aujourd’hui âgé de 54 ans, ce sera ses coéquipiers. Après avoir disputé les dernières éditions en compagnie de l’ex-pilote F1 Pedro Lamy et de l’Autrichien Mathias Lauda, Paul fera équipe avec les Britanniques Darren Turner et Ross Gunn. La victoire en classe GTE Am sera leur objectif.

Pour Cameron Cassels, la situation est bien différente. D’une part, il débutera au Mans, d’autre part il compte très peu d’expérience et doit son invitation au fait qu’il a remporté le trophée Jim Trueman l’an dernier. Ce trophée récompense le 1er pilote amateur classé en LMP2 à l’issue de la saison d’IMSA WeatherTech SportsCar.

Âgé de 51 ans, Cassels n’a jusqu’ici piloté qu’en IMSA, après quelques saisons au niveau amateur dans l’Ouest canadien (il est originaire du nord de l’Alberta). Lauréat de plusieurs courses sur Porsche Cayman GT4 en Michelin Pilot Challenge entre 2016 et 2018, il a gradué l’an dernier en WeatherTech SportsCar, évoluant sur l’Oreca LMP2 de l’équipe Performance Tech Motorsports. Une équipe américaine qui comptait, soit dit en passant, sur le soutien de certains Québécois, tels Éric Côté (GT Racing) et Alain Blanchard (MIA), dans son personnel technique. Le nom des équipiers de Cassels au Mans demeure à être annoncé.

Avec Dalla Lana et Cassels, ce sont donc deux pilotes amateurs qui représenteront le Canada au Mans. Uniquement deux amateurs. On est évidemment loin des participations des Jacques Villeneuve (le fils de Gilles dans les années 2000, le frère dans les années 1980), Claude Bourbonnais, Richard Spénard, Scott Goodyear et d’autres, mais les règles au Mans favorisent aujourd’hui cette situation.

Pour la victoire, les deux prototypes Toyota LMP1 hybrides partiront de nouveau larges favoris. Toyota tentera de récolter une 3ème victoire de suite, mais sans Fernando Alonso cette fois, qui a quitté l’Endurance après deux victoires au Mans, une à Daytona et un titre mondial (WEC).

En cas de défaillance des voitures japonaises, et si elles bénéficient d’une Balance de Performances (BoP) favorable, les deux prototypes LMP1 de l’écurie suisse Rebellion, qui se retirera du sport automobile après cette épreuve, pourraient l’emporter. Rappelons que la Rebellion de Bruno Senna, Gustavo Menezes et Norman Nato a remporté deux des trois dernières courses WEC, à Shanghai fin 2019 puis à Austin le mois dernier.

Mais depuis, les courses prévues ce week-end à Sebring puis fin avril à Spa-Francorchamps ont été annulées par les organisateurs de la série, par peur du coronavirus. Il sera donc bien difficile d’évaluer les performances de chacun avant de voir les voitures en piste sur le circuit du Mans, en juin prochain. Quant à la date de la course elle-même, les 13-14 juin, elle n'est pas remise en question par les organisateurs, bien que ceux-ci ont indiqué aujourd'hui se donner un mois pour évaluer la situation. En aucun cas cependant, il n'est prévu que les 24 Heures du Mans 2020 puissent être annulées.

Pour découvrir la liste complète des 62 équipes invitées à prendre part à cette édition 2020, cliquez ici.