Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

12 février : Victoire de Team Canada et de Sean McIntosh en A1GP en Indonésie

12 février : Victoire de Team Canada et de Sean McIntosh en A1GP en Indonésie

Mercredi 12 février 2020 par René Fagnan
Crédit photo: A1GP Team Canada

Crédit photo: A1GP Team Canada

Le 12 février 2006, sur le circuit de Sentul en Indonésie, un jeune pilote canadien s’illustrait de belle façon en remportant une victoire dans un championnat international.

Ce pilote était Sean McIntosh, natif de la Colombie-Britannique, et la série était A1 Grand Prix ; surnommée la “Coupe du monde du sport automobile” par ses organisateurs. Nous reviendrons sur ce championnat plus tard durant l’année, mais il s’agissait, en gros, d’une série monotype (des monoplaces Lola à moteurs Zytek et chaussées de pneus slicks Cooper), représentant 25 pays. Les courses mettaient donc en compétition des nations. Chaque événement présentait deux courses : un sprint court et une épreuve principale, plus longue.

Plusieurs excellents pilotes ont couru en A1GP. On peut citer Will Power pour l’Australie, Christian Fittipaldi pour le Brésil, Graham Rahal pour le Liban (eh oui), Scott Speed pour les États-Unis et Max Papis pour l’Italie.

Team Canada, la concession accordée à un certain Wade Cherwayko, un magnat du pétrole de l’ouest canadien, faisait préparer ses monoplaces par l’écurie britannique John Village Automotive. Les pilotes étaient Sean McIntosh et Patrick Carpentier. Durant la saison 2005/2006 (les courses avaient lieu entre septembre et avril de l’année suivante), McIntosh a disputé les huit premières courses avant que Carpentier ne le remplace pour les trois dernières.

McIntosh est né le 21 mai 1985 à Maple Ridge, ville de naissance de Greg Moore. Après avoir couru en karting, Sean fait un peu de F2000 aux États-Unis avant de courir en série Fran-Am, la Formule Renault 2.0 américaine.

En 2004, il part courir en Formule Renault 2.0 au Royaume-Uni avec l’écurie Firstair. En 2005, il réalise de superbes performances, amassant cinq pole positions et quatre victoires pour se classer second au championnat.

Nous avons rejoint Sean McIntosh en Colombie-Britannique où il travaille dans l’entreprise familiale, Kirmac Collision & Autoglass, pour discuter de son passage en série A1 Grand Prix.

« Alors que je terminais ma saison en Formule Renault avec quatre victoires consécutives, Team Canada était mis sur pied à la dernière minute » nous dit McIntosh. « J’étais disponible pour effectuer le déverminage de la voiture. J’étais à la bonne place, au bon moment. John Surtees était impliqué dans la sélection des pilotes et avait affirmé qu’il recherchait un pilote plus expérimenté [que moi]. Toutefois, mon essai s’est très bien déroulé et j’ai suffisamment impressionné l’équipe pour qu’on me fasse effectuer le début de saison à Brands Hatch ».

Au final, McIntosh, âgé de 20 ans, dispute les huit premières manches. Il grimpe sur le podium en Allemagne, puis termine cinquième et sixième lors des deux courses présentées à Dubaï. Son exploit survient en février en Indonésie lors de la course principale, disputée sur 36 tours sous des averses.

« Ce fut une course complètement folle ! » raconte McIntosh. « Puisque j’avais été victime d’un abandon lors de la course Sprint, j’ai dû démarrer la course principale depuis la dernière place sur la grille. Au moment du départ, j’ai connu un problème d’embrayage et cela m’a fait perdre au moins cinq secondes. J’ai effectué mon arrêt tôt en course au moment d’une neutralisation. La voiture fonctionnait à merveille sous la pluie et nous avons bien profité de l’intervention de la voiture de sécurité pour gagner des places. Lors de la dernière relance, survenue en fin de parcours, j’ai bondi en tête. Et j’ai gagné la course. C’était vraiment formidable d’avoir démarré dernier et de terminer premier, tout en représentant le Canada. »

McIntosh avait terminé premier avec une avance de deux secondes sur l’ancien pilote de F1 Alex Yoong de la Malaisie et de 13 secondes sur Marcus Marshall de l’Australie.

Le jeune Canadien aurait pu continuer à grimper les échelons et peut-être courir en F1 ou en IndyCar, mais le manque d’argent a mis fin à ses espoirs. « Une fois la saison de la série A1GP terminée, je n’avais rien de prévu pour 2006 » nous confie McIntosh, aujourd’hui âgé de 34 ans.

« Après ma victoire, John Surtees est parvenu à nous trouver des volants, Robbie Kerr et moi, en série World Series by Renault [Formule Renault 3.5]. J’ai connu une bonne première saison avec une pole position et un podium à Barcelone [il s’est classé sixième au championnat]. J’ai eu la chance de piloter sur des circuits fantastiques comme Monaco et Spa. C’est dommage que mon commanditaire n’ait pas pu poursuivre en 2007, car nous aurions été dans le coup pour le titre. »

Ce fut la fin de la carrière de McIntosh qui a quand même par la suite disputé les 24 Heures de Daytona en 2010 aux commandes d’une Porsche GT3 en compagnie de pilotes de l’ouest canadien : Ross Bentley, Darryl O’Young et Kees Nierop. Pour le plaisir.

« Un nouveau circuit, Area 27*, a été construit près d’ici à Oliver en Colombie-Britannique. J’y ai piloté une voiture de course, mais juste pour le fun ! Rien de plus » termine McIntosh, très heureux qu’on se souvienne encore de lui.

*Le tracé du circuit Area 27, long de 4,83 km, a été dessiné par Jacques Villeneuve, l’ancien pilote de F1. Ce circuit privé est l’œuvre de Villeneuve, David King et de deux anciens pilotes de la série GM canadienne, Bill Drossos et Trevor Seibert.