Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Scott Hargrove ne sera plus le coéquipier de Zach Robichon lors des prochaines épreuves d'IMSA SportsCar !

Scott Hargrove ne sera plus le coéquipier de Zach Robichon lors des prochaines épreuves d'IMSA SportsCar !

Jeudi 18 juillet 2019 par Eliane Gilain
Crédit photo: Pfaff Motorsports

Crédit photo: Pfaff Motorsports

L’équipe Torontoise Pfaff Motorsports a débuté cette saison dans la série hautement compétitive IMSA WeatherTech SportsCar Championship, avec une Porsche 911 GT3 R, en classe GTD. L'écurie a participé jusqu’à présent à la saison 2019 avec pour pilotes les deux jeunes canadiens, tous deux anciens champions de la Coupe Porsche GT3, Scott Hargrove, de Colombie-Britannique, et Zach Robichon (Ontario).
 
Arborant une livrée carreautée, rappelant une chemise de bucheron purement canadienne, la Porsche a toujours su capter l’œil des fans sur les différentes pistes visitées jusqu'ici. Mais peut-être pas pour les bonnes raisons… En effet, bien que Scott et Zach se sont toujours imposés parmi les meneurs en terme de rapidité en piste, il semblerait que l’équipe ne parvienne pas à gravir les marches du podium de la classe. Pourquoi ?
 
À Daytona, Robichon a eu un accident, quelques tours avant que la course ne soit neutralisée pour de bon. Incident de course pour lequel le pilote francophone d'Ottawa ne pouvait d'aucune manière être tenu responsable, s'étant retrouvé sous des trombes d'eau face à une Lamborghini arrêtée sur la piste après un tête-à-queue. À Sebring, c'est une erreur de pilotage d'Hargrove, envoyant la voiture dans le mur aux essais libres, qui avait retardé l'ensemble de la préparation de l’équipe en vue de cette épreuve de 12 heures.
 
Par la suite, à Mid-Ohio, autre accident pour Hargrove alors qu’il ne restait que quelques minutes à la course. Le jeune a tenté "le tout pour le tout" avait-il indiqué, mais sa manœuvre n’avait pas fonctionné. Pourtant, si le pilote continuait sur sa lancée, une place sur le podium était assurée après un excellent début de course de Robichon.

La suite de la saison de Scott Hargrove est, jusqu'ici, compliquée puisqu'après Sebring, dans une course de la série World Challenge avec l’écurie Wright Motorsports cette fois, le scénario de Mid-Ohio fut semblable. Puis, il y a deux semaines à Mosport, Hargrove a raté le virage numéro 5 dès son premier tour en course, alors que Robichon venait de lui laisser le volant après avoir mené la Porsche No.9 en 2ème place des GTD. Pire, en reprenant la piste de façon non sécuritaire, il accrocha une Lexus et fut pénalisé.
 
Aujourd'hui à Lime Rock, où sera disputée la prochaine épreuve de l'IMSA ce samedi, Pfaff Motorsports a annoncé de façon très subtile que Dennis Olsen prendra la place de Hargrove pour l’épreuve de cette fin de semaine, et que Matt Campbell sera dans la voiture avec Robichon à Road America, l'étape suivante. Le "pilote habituel" sera de retour par la suite indique-t-on chez Pfaff en parlant de Scot Hargrove !
 
Oficiellement, pour Pfaff Motorsports il s’agit d’un changement de pilote pour continuer à développer la voiture. Dennis Olsen détient il est vrai beaucoup d’expérience, étant pilote officiel Porsche. Il est jeune, certes, mais a beaucoup de temps de piste à bord des voitures de la marque de Stuttgart et il avait déjà partagé les commandes de la Porsche de l’équipe canadienne aux 24 Heures de Daytona, avec Lars Kern, autre pilote Porsche, Hargrove et Robichon.
 
Si nous lisons entre les lignes, Hargrove semble sur l’île d’Elbe, de laquelle Napoléon était revenu après son premier exil ! C’est de l’Île de Ste-Hélène, d’où Napoléon n’est jamais revenu, qu’il faut se méfier. Comprenez par là que l'équipe Pfaff semble mettre à l'écart Hargrove de manière provisoire. Mais une nouvelle opportunité ratée ne sera sûrement plus permise.

Scott Hargrove sera tout de même au volant de la Porsche GT4 de l'équipe AWA, en série IMSA Michelin Pilot Challenge, ce samedi pour l’endurance de 2 heures sur la piste du Connecticut.  
 
Cette histoire rappelle quelque peu l’aventure ratée de Stefan Rzadzinski en série Jaguar I-Pace eTrophy l'hiver dernier, alors que le jeune albertain n’avait pas été convié à effectuer les courses de la seconde moitié de saison après des performances en dents de scie. S'il est vrai que, comme dans le cas de Hargrove, ni le pilote ni l'équipe n'avaient alors émis de commentaire sur la vraie raison du retrait du pilote, les chiffres et statistiques de course ne mentent pas dans les deux cas…