Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Coupe Porsche GT3 : Le bilan du week-end au Grand Prix du Canada

Coupe Porsche GT3 : Le bilan du week-end au Grand Prix du Canada

Lundi 10 juin 2019 par Marie-Lyse Tremblay
Crédit photo: Porsche Canada

Crédit photo: Porsche Canada

Le week-end dernier, la série Porsche GT3 Cup Challenge Canada était de retour à Montréal, au circuit Gilles-Villeneuve, dans le cadre du Grand Prix du Canada de Formule 1 pour disputer les épreuves 3 et 4 de la saison 2019.

Concurrents de la série canadienne mais aussi de la série américaine ont amené à ce que la Coupe Porsche GT3 propose le plus grand nombre d’inscrits à l’événement, toutes séries confondues. Le bilan de tout cela ? « Une météo parfaite, près de 40 voitures sur la grille de départ et l’énergie émanant de la foule ont contribué à faire de notre deuxième week-end de course 2019 un événement incroyablement passionnant » a déclaré Marc Ouayoun, le président de Porsche Canada.

Samedi, l’épreuve 1 des séries Porsche GT3 Cup Challenge Canada et USA s’est toutefois avérée difficile pour les 39 pilotes et voitures Porsche 911 GT3 Cup. C’est le Canadien Roman De Angelis au volant de la Porsche No.79 Mark Motors Racing / Kelly-Moss Road and Race qui en est sorti vainqueur.

Après quelques tours de la course de 30 minutes, une série d’incidents, dont celui d’Étienne Borgeat (voir nouvelle de samedi sur ce site pour tous les détails), ont donné lieu à une neutralisation qui a duré la moitié de l’épreuve. De Angelis, qui courait pour des points dans les deux séries, est resté en tête tout le long, mais il admet avoir commis des erreurs qui ont permis aux pilotes qui le suivaient de se rapprocher plus que prévu : « Ce n’est jamais facile ! Au départ, j’avais un bon rythme. Nous avions réglé la voiture pour qu’elle se comporte bien en fin de course, mais au début, j’ai peiné à creuser l’écart. Il y a eu de multiples collisions sur un même tour, ce qui a nécessité beaucoup de nettoyage. Heureusement, pas de blessé. Au retour du drapeau vert, j’ai commis deux erreurs plutôt bêtes, en ratant mon freinage au virage 1 puis au 3. J’ai bloqué les roues avant, causant un méplat sur les pneus avant gauche et droit et j’ai dû composer avec ça les cinq tours restants, ce qui n’a pas été de tout repos, mais j’avais une voiture bien préparée par Kelly-Moss et Mark Motors ».

Derrière De Angelis, on retrouve Parker Thompson, qui participe aussi aux deux championnats aux couleurs de SCB Racing dans la série canadienne et de JDX Racing dans la série GT3 USA.  Dans les dernières minutes, Thompson a livré une lutte intense à l’Américain Maxwell Root (Wright Motorsports) et à son coéquipier Sean McAlister, tous deux de la série GT3 Cup USA. Thompson a finalement tenu tête au duo alors que Root et McAlister ont terminé troisième et quatrième. Il s’agissait d’une première course en carrière au circuit Gilles-Villeneuve pour Root et McAlister, d’anciens récipiendaires de la bourse IMSA Hurley Haywood GT3 Cup, respectivement en 2018 et 2019.

Avec De Angelis et Thompson occupant les deux premières marches du podium des séries Canada et USA, c’est Marco Cirone (Mark Motors Racing) qui est monté sur la troisième marche du podium pour le championnat canadien. Pour Cirone, ce podium représente aussi une deuxième victoire en catégorie Maîtres Platine dans la série.

Pour les Québécois et coéquipiers Étienne Borgeat et Patrick Dussault (Lauzon Autosport), ce fut une course difficile. Si Borgeat a déçu renoncer dans l’accident précédemment évoqué, Dussault a lui vu l’arrivée. Dans le Top 4 lors des 2 premiers tours, il partit en tête-à-queue dans le virage du Mur des Champions et se retrouva dernier. Le reste de ses tours sur le vert furent des chronos de qualification, de sorte que Patrick est remonté 14ème toutes-catégories, neuvième de la série canadienne.

Un autre Québécois, Jean Audet (Porsche No.67 Grand Times Hotel aux couleurs du 50ème anniversaire de l’IMSA) a lui aussi dû abandonner, victime d’un choc à l’arrière qui a endommagé sa voiture. Tout comme Borgeat, il n’a pas pris le départ de la seconde course, dimanche.

À noter aussi la belle performance de Sam Fellows, vainqueur en catégorie Or dans la série canadienne et qui s’est classé septième au classement général des pilotes de cette catégorie, les eux séries réunies (c’est l’Américain Kurt Fazekas qui est le lauréat en classe Or).

Dimanche, De Angelis a dû travailler un peu plus fort pour monter de nouveau sur la première marche du podium. Parti de nouveau en pole, il s’est fait dépasser par Parker Thompson dans le premier tour. Thompson a ensuite creusé l’écart mais, à 20 minutes du terme, il a bloqué les freins à l’épingle, permettant à De Angelis de le dépasser. Le Torontois a ainsi filé vers la victoire. Les deux autres marches du podium sont allées à Max Root et Riley Dickinson, deux pilotes de la série américaine.

Avec cette deuxième place dimanche, Root (Porsche No.7 du Wright Motorsports) est donc monté deux fois sur le podium au cours du week-end, la première la veille, avec une troisième place. Pourtant, il n’a jamais vu le drapeau à damier dimanche, puisqu’il a été impliqué dans un incident en fin de course avec la Porsche No.74/TPC Racing pilotée par son compatriote Tom Kerr. Root et Kerr se sont touchés au virage 11. Root s’est retrouvé dans le gazon et Kerr a frappé le mur à l’intérieur du virage. L’incident a entraîné le déploiement du drapeau rouge signifiant la fin prématurée de la course, ce qui a permis à Root de conserver sa deuxième place.

Pour Dickinson, le drapeau à damier lui a d’abord accordé une quatrième place derrière Root et Thompson, mais le dépassement de Thompson sur Dickinson pour la troisième place lui a valu une pénalité de 29 secondes, soit l’équivalent d’un passage aux puits, donnant ainsi la troisième place à Dickinson.

Pour Patrick Dussault, cette seconde course du week-end fut excellente. Il termine troisième (photo du podium ci-dessus), devant la recrue Ethan Simioni, des pilotes de la Coupe Porsche GT3 Canada, et 5ème toutes-catégories.

En catégorie Or, la lutte s’est déroulée entre Sebastian Carazo et Angel Benitez Jr. Carazo est parti en pole et les deux pilotes se sont dépassés à quelques reprises, mais c’est finalement Carazo qui a gagné. En série canadienne, Sam Fellows a été déclaré vainqueur (il était le seul Canadien inscrit dans cette catégorie), en dépit du fait qu’il a dû abandonner suite à un accrochage.

Dans la catégorie Maîtres Platine enfin, Marc Cirone espérait un doublé, mais un accrochage a provoqué son tête-à-queue. C’est Michael Levitas qui a signé la victoire dans cette catégorie.

Les épreuves 5 et 6 de la saison 2019 de la Coupe Porsche canadienne se dérouleront dans le cadre du week-end IMSA au Canadian Tire Motorsport Park (Ontario), du 5 au 7 juillet 2019.