Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Maurizio Arrivabene renvoyé de chez Ferrari; Mattia Binotto, le directeur technique, prend sa place

Maurizio Arrivabene renvoyé de chez Ferrari; Mattia Binotto, le directeur technique, prend sa place

Mardi 8 janvier 2019 par Eliane Gilain
Crédit photo: Ferrari Media

Crédit photo: Ferrari Media

La Scuderia Ferrari a annoncé le départ de Maurizio Arrivabene, qui était le directeur de l’équipe depuis fin 2014. C’était Sergio Marchionne, président de Ferrari décédé l’été dernier, qui avait nommé Arrivabene comme chef de la Scuderia. Maurizio Arrivabene était vu plutôt comme l’image de Ferrari, tandis que Marchionne était le cerveau de l’opération qui avait restructuré le département technique en 2016.

Pour le remplacer, Mattia Binotto a été nommé à titre de nouveau directeur sportif de l’équipe. Il était auparavant le directeur technique de l’écurie depuis 2016. Avant sa mort, Marchionne avait manifesté son intérêt de mettre Binotto à la tête de la Scuderia Ferrari à cause de ses innovations dans le département technique.

Des tensions étaient nées entre Arrivabene et Binotto lors des derniers mois de la saison 2018, suite aux piètres performances de la Scuderia Ferrari lors des dernières courses, et en raison du partage des pouvoirs après le décès de Marchionne.

Bien que les Ferrari étaient très compétitives la saison dernière, l’équipe italienne a de nouveau échoué face à Mercedes pour le titre mondial, d’autant que son pilote vedette Sebastian Vettel a commis plusieurs erreurs coûteuses.

Ferrari a établi un rapport interne pour trouver les problèmes relatifs à la déception de la saison 2018. La conclusion ultime fut que la voiture n’était pas assez rapide, et que les erreurs de Vettel venaient du fait qu’il devait compenser pour le manque de puissance et prendre des risques importants.

Arrivabene avait également rendu la Scuderia Ferrari fermée aux médias, ne voulant pas parler aux journalistes, contrairement à ses collègues Toto Wolff (Mercedes) et Christian Horner (Red Bull), et remplissant ses obligations en salle de presse avec peu d’enthousiasme.

La promotion de Binotto pourrait changer la donne lors de la négociation du nouveau contrat entre les dirigeants de la F1 et les équipes, qui devrait avoir lieu en 2020. Ferrari gagne en revenus beaucoup plus que toutes les autres écuries du plateau, ce qui pèse sur les équipes plus petites comme Sauber, Williams, Haas, etc., qui auraient besoin d’un meilleur partage des revenus pour investir dans le développement de leurs voitures et ainsi progresser sur la piste.

Ferrari, par l’entremise d’Arrivabene, avait souvent menacé de quitter la Formule 1 si le nouveau contrat n’était pas à leur entière satisfaction. Peut-être qu’avec Binotto, ces menaces seront moins précises et que, réputé plus diplomate que son prédécesseur, l’ancien directeur technique acceptera une entente satisfaisante pour tous les partis, en plus de ramener Ferrari sur le chemin du titre mondial dès cette année.

Sous la direction de Maurizio Arrivabene, la Scuderia Ferrari a décroché 14 victoires (3 en 2015, 5 en 2017, 6 en 2018); 13 étant l’œuvre de Sebastian Vettel et 1 de Kimi Räikkonen. L’Équipe a aussi conquis 12 poles (10 Vettel, 2 Räikkonen) et marqué 1919 points (1127 Vettel, 792 Räikkonen). Vettel a terminé vice-champion du monde en 2017 et 2018.