Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

F1 : Les jours de Romain Grosjean au sein de l'équipe Haas sont-ils comptés ?

F1 : Les jours de Romain Grosjean au sein de l'équipe Haas sont-ils comptés ?

Lundi 14 mai 2018 par Eliane Gilain
Crédit photo: Haas F1

Crédit photo: Haas F1

Après le fiasco du départ du Grand Prix d’Espagne, où Romain Grosjean a heurté Nico Hülkenberg (Renault) et Pierre Gasly (Toro Rosso) en traversant la piste après avoir perdu le contrôle de sa Haas-Ferrari, on ne peut que se demander si l’avenir du pilote Franco-Suisse de 32 ans est en jeu.
 
Rappelons que lors du 2ème virage du 1er tour du Grand Prix dimanche, Grosjean a provoqué un accrochage à trois voitures après un demi tête-à-queue alors qu'il était à l'extérieur de la trajectoire. Ce qui n’aurait dû être qu’un incident malheureux, voire banal s’il n’avait pas tenu enfoncé l'accélérateur à fond, a ruiné sa course et celle de ses deux adversaires lorsque le pilote Haas a traversé la piste en plein milieu d'un peloton condensé de voitures.
 
Décision bizarre, que les officiels de la course ont commentée par communiqué après l'épreuve pour expliquer, notamment, leur décision de pénaliser Grosjean de trois places sur la grille de départ du prochain Grand Prix, à Monaco : « Le pilote a expliqué aux officiels qu’il a pris la décision de traverser la piste pour éviter les autres voitures et qu’il sentait que c’était la meilleure option. Les officiels ont déterminé que bien que ce ne soit que des spéculations de penser que la voiture aurait été à un autre endroit s’il avait choisi une autre alternative, un accident est alors arrivé après qu’il ait pris cette décision de traverser la piste devant un peloton de voiture ».
 
Hormis cette manière polie d'expliquer la décision pour le moins illogique de Grosjean, les officiels ont ajouté : « Après avoir analysé la vidéo, nous avons noté que la voiture suivait la ligne de course sur la gauche de la piste et était presque en-dehors complètement de la piste lorsqu’il a pris la décision de la traverser. Les officiels ont donc décidé de pénaliser le pilote ».
 
Outre la pénalité de trois positions sur la grille de départ du Grand Prix de Monaco, Romain Grosjean se voit également retirer deux points sur sa super-licence. Il a maintenant 5 points de pénalité. S’il atteint 12 points en 12 mois, il devra manquer une course.
 
Un autre point qui ne joue pas en faveur de Grosjean est qu’il arrive en fin de contrat avec l'écurie américaine Haas à la fin de cette saison. Il avait signé un contrat de 3 ans avec Haas au moment où celle-ci a débuté en Formule 1, début 2016. Il doit donc renégocier son contrat, ou trouver une place ailleurs, si Haas le garde toute l’année…

Car l'incident d'hier arrive très mal. Son début de saison est pour le moins raté. Après un arrêt aux puits qui s’est avéré un désastre en Australie (évidemment pas de sa faute mais cela s'est soldé par un 1er abandon), des résultats médiocres en Chine et à Bahreïn, et un accident stupide à Bakou alors qu’il se trouvait en 6ème position en fin de course et est allé frapper le mur après avoir perdu le contrôle de sa monoplace durant une neutralisation, cette autre voiture démolie à Barcelone a relancé un peu plus la rumeur que du côté de Gunther Steiner, le chef d'équipe chez Haas, la patience envers l'ancien champion de F2 a atteint ses limites.

Romain Grosjean est présentement le seul pilote avec Sergey Sirotkin à n’avoir marqué aucun point en 5 courses cette saison. Par contre, il est difficile de comparer les deux puisque l’un en est à sa première saison en Formule 1 tandis que le pilote franco-suisse en sera à son 128ème départ dans 13 jours à Monaco !