Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

ePrix de Montréal : Une course haute en couleurs remportée par Lucas Di Grassi

ePrix de Montréal : Une course haute en couleurs remportée par Lucas Di Grassi

Samedi 29 juillet 2017 par Eliane Gilain
Crédit photo: Audi Sport

Crédit photo: Audi Sport

Ce samedi se tenait la première épreuve de Formule E en sol canadien. Si l'événement fut, à juste titre, fort critiqué au niveau de ses prépartaifs, sur piste, les pilotes de FE ont servi un spectacle qui dépasse les attentes.

Un premier rebondissement survint aux essais libres, alors que le meneur au championnat, Sébastien Buemi (Renault e.Dams), heurtait le mur après avoir raté a raté son entrée de virage à la dernière chicane. Voiture partiellement détruite, il a tout de même marqué la deuxième position en qualification avec sa seconde voiture avant de devoir subir une pénalité de 10 places sur la grille de départ, son équipe ayant été contrainte de changer la batterie sur la voiture accidentée plus tôt. Comme en Formule 1, la batterie est considérée comme le moteur en FE, et il y a donc pénalité lorsque l’équipe doit en effectuer le remplacement entre le début des pratiques et la course.

Lucas di Grassi (ABT Schaeffler Audi Sport), seul rival de Buemi dans la course au titre de champion, s'est quant à lui qualifié en pole position. Sur la grille de départ, c’était Stéphane Sarrazin (Techeetah) qui s’élançait aux côtés de Di Grassi. Félix Rosenqvist (Mahindra Racing), anciennement coéquipier de Lance Stroll chez Prema Powerteam en F3, partait de la 3ème position. Nicolas Prost (Renault e.Dams) et Jean-Éric Vergne de Techeetah complétaient le Top 5.

La course n’a certainement pas déçu, bien que les premiers tours étaient sans action, sauf pour Buemi qui tentait alors une remontée après avoir eu de multiples contacts lors du premier tour. C’est Nick Heidfeld (Mahindra) qui a donné le coup d’envoi des rebondissements, en tentant un dépassement sur Loïc Duval (Faraday Future Dragon Racing). Ce dernier a fermé la porte (il sera pénalisé pour son geste) et Heidfeld a dû abandonner, suspension avant brisée. Cela amena la première des deux neutralisations de cette course, la seconde survenant à moins de 10 torus de la fin lorsque José-Maria Lopez (DS Virigin) termina sa course dans le mur.

De beaux dépassements ont animé cette première des deux courses de Formule E dans les rues de Montréal. Parmi les moments intenses, soulignons les dépassements de Nico Prost (Renault e.Dams) sur Mitch Evans (Panasonic Jaguar Racing) pour la 5ème position, ou encore la remontée de Buemi, véritablement déchaîné après que Daniel Abt, le coéquipier de di Grassi, l'ait heurté en sortant des puits.

Dans les derniers tours, alors que Rosenqvist défendait sa 4ème position contre Sébastien Buemi, il a été frotter le mur, abîmant sa suspension. Incapable de renouer avec la victoire, c’est finalement en 10ème position que le Suédois termine le ePrix de Montréal.

Les derniers tours ont été intenses. Tentant le tout pour le tout sur Sarrazin (3ème position) Buemi n’a pas hésité à frotter ses roues contre la monoplace du Français. Finalement, il n’a pas remporté ce duel, mais les spectateurs ont été tenus en haleine jusqu’à la toute fin, d'autant que, pour la victoire, di Grassi a eu fort à faire avec Vergne. C’est donc le Brésilien de l'équipe Abt Audi qui remporte la course, suivi par Jean-Éric Vergne. Bonne journée pour l'équipe Techeetah alors que ses deux pilotes montent sur le podium avec Stéphane Sarrazin qui complète le Top 3.

Avec cette victoire, Di Grassi mène maintenant au championnat des pilotes par 6 points sur Buemi (175 points contre 169 points). Ce sont les deux seuls pilotes qui peuvent espérer décrocher le titre de champion demain. Nous en sommes presque à la même situation que l’année dernière où les deux pilotes étaient tellement proche dans les points, que lorsque Di Grassi avait sorti Buemi lors de la course finale, c’est le point pour le tour le plus rapide en course qui avait déterminé le championnat, à la faveur de Buemi. Avec l'action vue aujourd'hui, sur piste et même en peu en-dehors alors que Buemi est allé dire sa façon de penser à plusieurs adversaires après la course, on peu s’attendre à une finale exaltante demain, à 16 heures.

Résultats complets :

1. Lucas Di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
2. Jean-Éric Vergne, Techeetah
3. Stéphane Sarrazin, Techeetah
4. Sénbastien Buemi, Renault E.Dams
5. Daniel Abt, ABT Schaeffler Audi Sport
6. Sam Bird, DS Virgin Racing
7. Nico Prost, Renault E.Dams
8. Mitch Evans, Panasonic Jaguar Racing
9. Robin Frijns, Andretti Formula E
10. Félix Rosenqvist, Mahindra Racing
11. Tom Dillmann, Venturi Formula E
12. Jérôme D’Ambrosio, Faraday Future Dragon Racing
13. Maro Engel, Venturi Formula E
14. Nelson Piquet Jr., Nextev Nio
15. Antonio Félix Da Costa, Andretti Formula E
16. Oliver Turvey, Nextev Nio
17. Adam Carroll, Panasonic Jaguar Racing
Abandon - Loïc Duval, DS Virgin Racing
Abandon - José Maria Lopez, DS Virgin Racing
Abandon - Nick Heidfeld, Mahindra Racing


DERNIÈRE HEURE : Sébastien Buemi a été disqualifié de la course 1. La voiture du pilote suisse a été contrôlée avec un poids en-dessous de la limitée autorisée par le règlement technique qui est de 880 kilos. En conséquence, Du Grassi possède 18 points d'avance au championnat avant la course de ce dimanche.