Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Sommet Movin’On : Jean Todt se prononce sur la Formule E à Montréal

Sommet Movin’On : Jean Todt se prononce sur la Formule E à Montréal

Mardi 13 juin 2017 par Eliane Gilain
Crédit photo: FIA Formule E

Crédit photo: FIA Formule E

Le président de la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) et Secrétaire général des Nations Unies envoyé spécial pour la sécurité routière, Jean Todt, est de passage cette semaine à Montréal pour le sommet Movin’On sur la mobilité durable.

 

Fervent défenseur de la sécurité routière ainsi que de la mobilité durable, Jean Todt a passé quelques minutes sur le sujet de la série FIA de Formule E, la seule série sanctionnée par la FIA qui utilise une motorisation 100% électrique.

 

Pour le président de la FIA, la promotion de la mobilité durable par l’entremise de la Formule E est un pari gagné, « c’était le point de départ, faire connaître la motorisation électrique au grand public et créer une discipline extrêmement originale sur des pistes en ville » affirme-t-il.

 

Pour l’instant, la série doit employer deux voitures à propulsion électrique pour compléter une épreuve de 50 minutes, ce qui signifie donc que l’autonomie d’un véhicule est d’environ 25 minutes. C'est peu ! « Mais d’ici la 5ème saison, nous aurons la technologie pour n’avoir qu’une seule voiture pour disputer tout un ePrix. Je pense aussi qu’il y a d’autres énergies qui vont arriver, comme l’hydrogène qui est une technologie extrêmement séduisante » affirme Todt.

 

Le but de la Formule E est évidemment de promouvoir le sport automobile, dans une société de mobilité durable et de choix écoresponsables. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle la Formule E se produit dans les rues de métropoles.

 

On ignore évidemment comment se passera le premier ePrix de Montréal, nous devrons attendre le 29 juillet pour cela. Cependant, Jean Todt se dit confiant que l’événement sera une réussite : « Ça va être intéressant de voir le succès du ePrix de Montréal. Il aurait été impensable de créer une course dans le centre-ville de Hong Kong ou de Paris avec d'autres séries, il n’y a que la Formule E qui a réussi à convaincre les politiciens d’accepter de faire une telle compétition automobile sur un circuit urbain temporaire ».

 

Jean Todt a discuté de tout cela dans le cadre de sa conférence tenue au sommet Movin’On, un regroupement des plus grosses compagnies dans le monde de la mobilité durable. Total, Veolia, BNP Paribas et d'autres multinationales étaient de la partie. Utilisant les lieux du Sommet C2, c’est au bord du Canal Lachine que se déroulaient les festivités.

 

À l’intérieur, étrangement pas de Formule E exposée mais tout de même deux voitures de courses : une Roborace DevBot (la très controversée voiture sans pilote !) ainsi qu’une Green GT récemment testée par l'ancien pilote de F1 Olivier Panis sur le Circuit Paul-Ricard, en France. Cette dernière est un mélange GT et prototype de 540 chevaux. Elle est mue par un mélange électrique-hydrogène et n’émet aucune pollution. Sa vitesse maximale est de 300 km/h.