Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Qui est Daniel Morad, le nouveau champion de la Coupe Porsche GT3 canadienne ?

Qui est Daniel Morad, le nouveau champion de la Coupe Porsche GT3 canadienne ?

Mercredi 7 septembre 2016 par Eliane Gilain
Crédit photo: Bruno Dorais

Crédit photo: Bruno Dorais

La fin de semaine dernière, au circuit de Mosport, se disputait la finale de la saison 2016 en Coupe Porsche GT3 canadienne. Daniel Morad, originaire de Toronto, a décroché le titre par un cheveu sur Scott Hargrove. 5 points très exactement, alors que les deux pilotes se sont accrochés à mi-course, avant de repartir ! Ils étaient presqu'exæquo au départ de la dernière course, dimanche en matinée. Morad devait terminer en 6ème place ou mieux pour s’approprier le titre. Chose qui n’a pas été facile face à son adversaire principal qui ne s’est pas laissé faire...

 

Avant le départ, Morad avait affirmé qu'i ne voulait pas seulement le titre mais voir aussi sa Porsche, de l'équipe Alegra Motorsports, au pied du podium. Ce qui voulait dire remporter cette ultime course de la saison ! L'accrochage avec son adversaire a faillit tout gâcher. C’est finalement grâce à la 5ème place qu’il a remporté le titre de champion 2016, tandis qu'Hargrove terminait 2ème (derrière Zach Robichon) de cette épreuve haute en émotions.

 

« Lors de la première course, je n’étais pas intéressé à avoir une bataille en piste avec Hargrove alors je l’ai laissé passer, je lui ai ouvert la porte à la fin de la longue ligne droite. J’ai fait ce que j’avais à faire pour rester en avant de Robichon et j’ai rapporté la voiture en bon état en deuxième place. Dimanche, tout ce que j’avais à faire c’était de débuter la course et j’avais le titre, alors je me suis dit que j’allais être plus agressif et tenter une victoire. J’avais un bon rythme, j’ai même eu le meilleur temps de la course, mais malheureusement il y a eu du trafic et mon avance de 1 seconde a disparu et Scott a eu l’opportunité d’essayer de me passer » explique le pilote, qui était visiblement dérangé par l’attitude de Hargrove lors de la course. « J’ai été capable de démontré ce que je peux faire, j’ai qualifié en pole position lors des deux courses, j’ai créé des écarts importants avec mes adversaires. Ça ne s’est pas terminé de la façon que j'espérais, mais au final j’ai le championnat et nous avons le championnat d’équipe alors c’est tout ce qui compte. Les gens qui ont du sang-froid gagnent toujours ! » a ajouté Morad.

 

Daniel Morad est certainement l’un des pilotes les plus talentueux au Canada présentement. Méconnu du grand public, Daniel a participé à plusieurs séries d’envergure ces dernières années, tels le GP3 en 2010 et la Formule BMW USA en 2007 dans laquelle il a d’ailleurs été le champion. Son palmarès inclut également deux participations à la défunte série A1 GP, l’une comme pilote d’essais de l’équipe canadienne, et l’autre comme pilote officiel de l’équipe libanaise. La saison dernière, Morad avait vu le titre de près en Coupe Porsche GT3 canadienne alors qu’il était arrivé 2ème au classement final du championnat des pilotes.

 

En ce moment, Daniel Morad jongle entre plusieurs options pour la saison prochaine : « nous regardons à aller vers une série de plus haut niveau. Je ne pense pas que je voudrais faire toute ma carrière en NASCAR Pinty’s par exemple, mais c’était très amusant lorsque j’y ai eu l'occasion de participer à Toronto et Trois-Rivières. Je pense plus au Championnat IMSA WeatherTech, c’est ce que j’aimerais faire. En GT Le Mans, GTD ou prototype. Quelque chose dans cette série et dans une écurie gagnante, comme Alegra possiblement, ça serait la meilleure combinaison car ces gens sont ma famille maintenant » a-t-il conclu.

 

Daniel n’est pas un inconnu dans la série d’endurance WeatherTech Sports Car Championship, car il avait pris part aux 12 Heures de Sebring en mars dernier où il avait très bien performé, occupant la tête de la course avec le prototype de l'équipe Alegra, jusqu'à rencontrer des soucis mécaniques lors de la seconde moitié de la course.