Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Raymond Guay, un gentleman driver réalise son rêve au GP de Trois-Rivières !

Raymond Guay, un gentleman driver réalise son rêve au GP de Trois-Rivières !

Mercredi 17 août 2016 par Eliane Gilain
Crédit photo: courtoisie Tonik Réalisations

Crédit photo: courtoisie Tonik Réalisations

Raymond Guay, homme d'affaires et pilote régulier dans la série Sportsman ICAR, a disputé son premier GP3R dans la série canadienne de NASCAR, le week-end dernier. Le pilote de 59 ans est arrivé en 12ème position, sur 17 voitures encore en piste à la fin, ce qui n’est pas rien considérant qu’il est a terminé en meilleure position que certains pilotes habitués de la série et qu'il n'avait jamais piloté sur le circuit trifluvien !

Lors de la séance qualificative, sa voiture a eu des ennuis mécaniques, le plaçant ainsi en 21ème place sur 22 voitures. Cependant, lors de la course, il a été en mesure d’éviter l’accident du départ impliquant Gary Klutt et Jean-François Dumoulin, avant de se tailler une place parmi le milieu du peloton pour ainsi terminer 12ème.

Le terme gentleman driver est souvent utilisé pour représenter des pilotes plus âgés qui sont inscrits pour le plaisir ou bien pour seulement quelques épreuves durant l’année. Il n’en demeure pas moins que ces pilotes doivent également se préparer tant physiquement que mentalement à la course. Pour eux, le défi est de taille : un mauvais résultat et certains sont prompts à dire qu'ils n'ont pas leur place dans une série professionnelle. Il peut aussi être épeurant pour certains d’entrer en piste alors que la saison tire à sa fin. Mais Raymond Guay a relevé le défi haut la main, en réalisant son rêve de participer à l'événement en NASCAR. Cerise sur le sundae : il a très bien fait !

Il avait disputé sa première course dans la série début juillet sur le Circuit ICAR à Mirabel, qu’il connaît de fond en comble, terminant seizième après s'être qualifié 20ème.

Tous les proches de celui qui est aussi impliqué dans l'organisation de l'Académie Andrew Ranger au circuit de Sanair ont bien évidemment assisté à son parcours à Trois-Rivières. Raymond Guay précise aussi que ce fut une expérience hors du commun pour ses petits enfants, Mathis et Olivia, qui ont pu suivre le déroulement de la course en temps réel à l'aide d'écouteurs syntonisés à la fréquence de leur papy et son équipe technique !

Ceci nous rappelle l’importance des gentlemen drivers dans le monde du sport automobile. Les yeux sont toujours rivés sur le Top 5 qui est souvent composé de jeunes pilotes chevronnés, mais nous oublions parfois que le reste du peloton a besoin de ces pilotes qui viennent s'amuser tout simplement. C'est souvent grâce à eux que les séries nationales et même parfois internationales peuvent se targuer d’avoir un grand nombre de concurrents au départ.