Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Valérie Chiasson malchanceuse en Coupe Porsche ce week-end à Watkins Glen

Valérie Chiasson malchanceuse en Coupe Porsche ce week-end à Watkins Glen

Samedi 2 juillet 2016 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Bruno Dorais

Crédit photo: Bruno Dorais

Inscrite cette saison dans la Coupe Porsche GT3 Canada, la pilote québécoise Valérie Chiasson participait ce week-end au troisième rendez-vous 2016, sur le circuit de Watkins Glen, dans l'État de New York. Deux courses étaient présentées sur cet ancien tracé du Grand Prix des États-Unis de Formule 1, qui regroupaient 37 pilotes. Pour Valérie Chiasson, qui découvrait le circuit, ce week-end a soufflé le chaud et le froid mais, après avoir été victime d'un accrochage dans la première course, elle a pu compléter la seconde en huitième position de la série canadienne et ainsi marquer des points importants au championnat.

Après avoir obtenu son premier "Top 6" en Coupe Porsche GT3 Canada lors du Grand Prix du Canada où elle était la seule pilote féminine au milieu de 113 autres pilotes le mois dernier, ce troisième rendez-vous de la saison présentait plusieurs défis pour Valérie Chiasson, qui devait parfaire son apprentissage de la voiture mais également apprivoiser un tout nouveau tracé. « Le circuit de Watkins Glen est fantastique, je regrette de ne jamais y avoir couru plus tôt dans ma carrière car c'est un mélange de virages rapides et de sections plus techniques, c'est vraiment un beau défi » indiquait-elle après avoir découvert le site la veille des premiers essais.

Tout comme au circuit Gilles-Villeneuve trois semaines plus tôt, l'événement rassemblait les concurrents des séries Porsche GT3 américaine et canadienne, soit une grille de départ de pas moins de trente-sept pilotes, amenant ainsi son lot de difficultés dans le trafic. Qualifiée septième des pilotes de Coupe Porsche GT3 Canada, vingtième (première course) et dix-huitième (deuxième course) toutes-catégories, Valérie dressait un bilan positif de la qualification. « J'ai perdu quelques positions dans les deux derniers tours car j'ai rattrapé des concurrents moins rapides et cela a affecté mes chronos, mais dans l'ensemble je suis satisfaite de ma progression. Être capable de me qualifier en milieu de peloton à seulement mon troisième événement dans une série aussi compétitive est conforme à mes objectifs » mentionne la seule pilote féminine inscrite cette année en Coupe Porsche sur tout le continent américain, et l'une des deux à travers le monde dans ce type de compétition présentée dans pas moins de dix-neuf pays.

Malheureusement pour Valérie Chiasson, sa première course du week-end fut très brève : « j'ai pris un bon départ mais dès le freinage du premier virage, les deux concurrents en avant de moi se sont accrochés. Je ne me suis pas déconcentrée et j'ai pris la trajectoire idéale en plongeant à l'intérieur du virage mais un pilote de la série américaine m'a heurté de plein fouet sur le côté puis un autre à l'arrière droit » explique Valérie. Elle précise : « impossible d'aller plus loin, la voiture était trop endommagée. C'est extrêmement frustrant car c'est la seconde fois de suite que je me fais heurter par un pilote de la série américaine. Au moins au Grand Prix du Canada, j'avais été en mesure de compléter la course, après avoir perdu quelques positions, et ainsi marquer les points nécessaires pour conserver ma septième place au championnat. Mais cette fois, c'était juste impossible ». Onze pilotes furent impliqués dans les incidents du premier tour.

Réparée à la hâte, la Porsche GT3 Cup aux couleurs de Porsche Prestige permettait à Valérie de s'aligner au départ de la seconde épreuve, le lendemain. « Je devais composer avec un volant un peu de travers, de sorte que j'ai perdu trois places au premier tour. J'ai ensuite assuré le résultat et fini huitième de la série canadienne, vingt-deuxième toutes-catégories. Ce n'est pas ce que je visais. J'espérais quand même regagner une ou deux places dans les derniers tours mais une neutralisation consécutive à un accident en arrière de moi a fait que la course s'est terminée derrière la voiture de sécurité » a commenté la pilote québécoise, par ailleurs représentante canadienne de la Commission FIA "Women in Motorsport" qui encourage la participation féminine en sport automobile.

Si Valérie Chiasson n'a pas connu un bon week-end au niveau des résultats de courses  pour son premier événement en carrière disputé aux États-Unis, ses chronos laissent augurer d'une seconde moitié de saison à succès... À Watkins Glen, l'Ontarien Daniel Morad a remporté la première épreuve, imité lors de la seconde par Scott Hargrove. Les pilotes de la série canadienne ont dominé leurs rivaux américains tout au long du week-end.

Le prochain rendez-vous pour Valérie Chiasson et l’équipe Porsche Prestige aura lieu les 15 et 16 juillet dans les rues de Toronto, dans le cadre du Toronto Indy. Deux courses seront de nouveau au programme, cette fois disputées uniquement par les concurrents de la série canadienne.