Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Les secrets de Joannie Proulx, conjointe d’A.Ranger, pour une vie bien balancée...

Les secrets de Joannie Proulx, conjointe d’A.Ranger, pour une vie bien balancée...

Lundi 18 avril 2016 par Eliane Gilain
Crédit photo: Marie-Claude Nolin

Crédit photo: Marie-Claude Nolin

Joannie Proulx, femme du pilote de NASCAR canadien Andrew Ranger, nous livre ses secrets sur comment balancer la vie familiale avec l’horaire quelque peu fou de son mari ! Joannie, 31 ans, mère de trois enfants, est infirmière clinicienne spécialiste en gériatrie à temps plein. Avec cet emploi du temps déjà bien chargé, elle réussit tout de même à aller encourager Andrew à chacune de ses courses en NASCAR !

Son secret pour bien gérer son emploi du temps : son agenda ! « Je suis une fille très organisée, mon agenda est mon meilleur allié. Je travaille de 8 heures à 16 heures du lundi au vendredi et je répartis toutes mes vacances de l’année pour me permettre d’avoir congé le vendredi et/ou le lundi, ce qui me permet de suivre Andrew aux pistes » explique Joannie.

Andrew et Joannie se sont connus grâce à des amis communs, ils sont ensemble depuis 6 ans et mariés depuis 1 an. Avant de rencontrer le pilote, Joannie confie que : « je n’avais jamais vu une course de quoi que ce soit de ma vie… Je trouvais le bruit des moteurs, la vitesse et l’odeur d'essence et pneus brûlés aucunement attirants ! J’étais loin de m’imaginer que cela allait devenir ma réalité un jour, et que finalement j’apprendrais à aimer ! »

Au début, Joannie avait bien sûr un peu peur lorsqu’Andrew allait en piste, c’est normal. Avec le temps et l’habitude, le stress du danger s’est plutôt métamorphosé en stress de performance. « Je veux une bonne place au championnat, je veux que les commanditaires soient fiers, bref je veux un podium. C’est notre gagne-pain alors oui je tremble toujours un peu en-dedans. Je lui fais entièrement confiance peu importe la position dans laquelle il est et le nombre de tours restant, mon mari est un homme surprenant ! » dit Joannie.

Andrew Ranger est l’un pilotes québécois qui gagnent leur vie avec le sport automobile présentement. Il ne sont qu’une toute petite partie des pilotes québécois à parvenir à vivre de ce sport. Lors des week-ends de courses, certains ont besoin de la compagnie de leur conjoint(e) pour mieux se sentir, d’autres préfèrent être seuls. Chose certaine, la plupart des femmes de pilotes sont indispensable pour leur conjoint lors des courses. Ce n’est pas tout à fait le cas de Joannie : « Andrew n’a pas de bulle, c’est impressionnant, je le sens très rarement stressé avant une course. En fait, je suis son bras droit, mais c’est lui mon pilier ! Nous avons notre routine, moi je gère l’horaire, les repas et la famille. Cela permet à Andrew d’avoir son fils avec lui à toutes les courses, de faire son dodo d’après-midi et de bien manger ! »

Andrew Ranger n’est pas le seul qui est calme dans la relation. Si un incident se passe en piste, Joannie reste en dehors de tout ça, elle garde ses commentaires en privé. Si certaines femmes de pilotes aiment se mêler de l’action, celle du pilote de Roxton Pond laisse plutôt le soin aux concurrents de régler leurs problèmes.

Être la femme d’un pilote de course requiert beaucoup de patience et d’ouverture d’esprit, Joannie est l’exemple parfait d’une femme impliquée dans la carrière de son mari, tout en vivant en parallèle une vie normale où elle travaille et s’occupe de ses enfants avec Andrew.