Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Mon coup de coeur de l’année 2015…

Mon coup de coeur de l’année 2015…

Mardi 29 décembre 2015 par Eliane Gilain

Le 29 décembre 2015.– Après une petite pause de Noël bien méritée, nous voilà à quelques jours de la nouvelle année. L'actualité du sport automobile étant à l'arrêt, nous en avons profité pour demander  à notre journaliste Éliane Gilain, qui réalise la plupart des nouvelles que vous pouvez lire sur poleposition.ca, de nous révéler son coup de cœur de l’année 2015 : « C'était ma première année en tant que journaliste automobile, en plus d'être en charge des nouvelles diffusées sur les médias sociaux durant les week-end de la toute nouvelle Coupe Nissan Micra. Cette série est d’ailleurs mon coup de cœur de l’année 2015 pour plusieurs raisons.
 
Cette série a attiré l’attention de tous car, non seulement les voitures ne sont pas chères, mais en plus Nissan, le commanditaire principal, s’est beaucoup impliqué. Cela faisait longtemps que nous n’avions plus vu une telle implication d’un manufacturier automobile en sport automobile au Canada. À vrai dire, il faut retourner à l'époque des commandites de tabac, lorsque le sport automobile au Québec était encore bien ancré dans les mœurs du peuple, à cause, entre autres, des Villeneuve, pour trouver trace de pareille implication. Nissan a ramené du "glamour" dans le circuit routier québécois, avec les grandes tentes blanches d’hospitalité, traiteur, chandails propres, etc. Ce que Nissan a aussi apporté aux pistes du Québec, c’est la visibilité… Personne n’avait autant vu de spectateurs à la Classique d’automne au Circuit Mont-Tremblant lors de la finale, c’était une première depuis la course de Champ Car en 2007 !
 
L’arrivée de la Coupe Nissan Micra a également attiré toute une brochette de pilotes connus aux quatre coins du Québec et du Canada. Mes pilotes coups de cœur cette année ont été Valérie Limoges et Metod Topolnik. Valérie, qui n’avait plus couru depuis 9 ans, s’est remise derrière le volant d’une voiture engagée par le groupe H.Grégoire. Limoges a tranquillement fait sa place toute l’année, montrant de quoi elle était capable à l’Autodrome St-Eustache en fin de saison, arrivant deuxième derrière un Olivier Bédard soucieux de voir sa première place si fortement contestée. Valérie nous a prouvé en 2015 qu’elle n’a rien perdu de son talent entrevu en karting, Formule Renault et Endurance; l’année prochaine s’annonce prometteuse pour cette pilote.
 
Metod Topolnik est mon coup de cœur de la meilleure remontée. Il n’avait jamais fait de course automobile auparavant, que du lapping . Eh bien, il a signé la pole position lors des qualifications de la Classique d’automne, pour la deuxième course, à Tremblant. Ce pilote s’est montré persévérant, s’améliorant à chaque session en piste, bien que quelques accrochages en cours de saison lui ont empêché de se battre jusqu'au bout pour le titre de recrue de l'année
 
Évidemment, qui dit meilleure performance de l'année, dit aussi... pire performance ! Roulement de tambour s’il vous plaît… Je remets la palme de la pire performance à la pilote ontarienne Taegen Poles ! Cette "journaliste", ou plutôt blogueuse, avait été invitée à piloter une des deux voitures média de Nissan lors des courses à St-Eustache. Ce que la jeune pilote aurait peut-être dû mentionner avant de prendre le volant de cette voiture à 20 000$, c’est qu’elle ne savait pas conduire manuelle… Après avoir bien martyrisé la transmission pendant les séances d’essais et la qualification, elle sortit le pauvre pilote indien Abhinay Bikkani durant la première course et ne prit pas part à la seconde. heureusement ! Car même si la journée de Bikkani s’était vue ruinée, plusieurs pilotes étaient venus lui serrer la main en le remerciant du sacrifice, car Poles, en plus de ne pas maîtriser l’art du changement de vitesse, ne maîtrisait pas tout à fait celle de la conduite sur circuit routier dirons-nous…
 
Finalement, je donne une note de 9/10 à cette nouvelle série ! Pour la saison 2016, il s’agit juste de polir un peu l’organisation et les règlements, mais le spectacle risque d’être encore mieux puisque trois courses en Ontario ont été ajoutées au calendrier, permettant ainsi à nos voisins de l’ouest de participer. Espérons également que nous reverrons des rivalités en piste digne des grandes séries, comme cette année entre Stefan Rzadzinski, Olivier Bédard et le Thaïlandais Thanaroj Thanasitnitikate.»