Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Potin de pilotes : Est-ce que Rosberg et Hamilton seront séparés en 2016 ?

Potin de pilotes : Est-ce que Rosberg et Hamilton seront séparés en 2016 ?

Mercredi 2 décembre 2015 par Eliane Gilain

Le 2 décembre 2015.– Toto Wolff, le directeur sportif de Mercedes, vient tout juste de confirmer ce que tout le monde savait déjà : la relation entre Lewis Hamilton, 3 fois champion du monde, et son coéquipier et rival Nico Rosberg n’est pas la meilleure. Cependant, c’est pire que ce que l’on pensait…
 
En effet, la plus grande faiblesse de l’écurie est sans doute la relation entre les deux pilotes, mais aussi la relation que les pilotes entretiennent avec leurs mécaniciens, ingénieurs et autres membres. Si la tension continue, Wolff a prévenu qu’il mettrait un terme au contrat d’un des pilotes, pour que les bonnes relations se rétablissent. Mercedes a prolongé le contrat d’Hamilton jusqu’en 2018, tandis que celui de Rosberg se termine fin 2016, avec option de reconduction pour 2017.
 
Cette saison plus que jamais, les deux pilotes ont prouvé que leur relation n’était pas la meilleure, se lançant des piques fréquemment, faisant des sourires forcés lors des conférences de presse et des podiums et la moue lorsque les caméras ne filmaient plus. C’est au Grand Prix des États-Unis, après le coup dur de Lewis à Rosberg au départ, et les multiples erreurs de l’Allemand, que leur relation s’est envenimée au maximum. On se souviendra notamment qu'à la fin de la course, lorsque Lewis a lancé la casquette des vainqueurs à Rosberg, qui sur le même élan lui a renvoyé. Ce geste a fait le tour du monde, pourtant il aurait été bien anodin, eut été une autre situation.
 
Si beaucoup espèrent qu’Hamilton et Rosberg soient amis, le Britannique a remis les pendules à l’heure il y a quelques jours à Kuala Lumpur, où il a affirmé que lui et son coéquipier n’étaient pas amis, et ne le seraient pas de si tôt. À Abou Dhabi, le week-end dernier, nos envoyés spéciaux ont été témoins d'une autre réponse directe de Lewis Hamilton qui se faisait demander par un collègue journaliste allemand s'il prévoyait envoyer une carte de voeux pour la nouvelle année à Rosberg : « je ne l'ai jamais fait et ce n'est sûrement pas maintenant que je vais commencer » a-t-il répondu !
 
Jadis, dans une autre vie (à l'époque du karting et au début de leur collaboration en F1), les deux étaient de bons amis, mais maintenant qu’ils se battent pour le titre, la rivalité a pris le dessus. Par contre, Hamilton précise que, quand ils seront vieux et à la retraite, ils se retrouveront comme quand ils étaient jeunes et riront de toutes leurs mésaventures.
 
Mercedes avait pris la décision d’avoir deux pilotes de force égale il y a trois ans, au sein de leur écurie, mais ils ne pensaient certainement pas avoir à gérer la colère, la jalousie et le désespoir des deux pilotes. Quand un ne gagne pas, il accuse l’écurie de mauvais conseil, et vice versa. Pourtant, Mercedes aurait pu apprendre du passé, car la scène s’était déjà vue entre Ayrton Senna et Alain Prost dans les années 1990, à l'époque de la gloire des McLaren-Honda. La question reste : quel pilote choisirait Mercedes si la situation ne se règle pas ? Un triple champion du monde qui pourrait très bien remporter un 4ème titre en 2016, ou un pilote oppressé par son coéquipier qui pourrait grandir et évoluer pour gagner son premier championnat du monde l’année prochaine ?