Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Daytona : J.F.Dumoulin 12ème en GTD, LP hors course et Tag abandon

Daytona : J.F.Dumoulin 12ème en GTD, LP hors course et Tag abandon

Dimanche 26 janvier 2014 par Philippe Brasseur

Le 26 janvier 2014.– Outre Kuno Wittmer (voir nouvelles précédentes), 3 autres pilotes québécois étaient inscrits aux 24 Heures de Daytona, soit Jean-François Dumoulin, son frère Louis-Philippe, et Alex Tagliani.
 
Jean-François Dumoulin était en piste pour l’équipe Magnus Racing lors de cette 52ème édition disputée ce week-end. Dans la même catégorie que son frère Louis-Philippe, la classe GT Daytona pour voitures Grand Tourisme de type GT3, le Québécois et ses coéquipiers étaient au volant de la Porsche 911 GT America No. 44. Suite à deux incidents de course, l’équipe termine en 12ème place dans leur catégorie. Jean-François Dumoulin a pris le relais en piste à quatre reprises au cours de l’épreuve, dont deux de nuit, totalisant autour de cinq heures de temps de piste. Lors du premier relais, le temps de piste a été réduit suite à un accident majeur : « Après environ 30-40 min, il y a eu le grave accident impliquant Memo Gidley et Matteo Malucelli. J’ai été plus d’une heure et demie dans la voiture, dont une heure arrêté en piste sous drapeau rouge » a expliqué Jean-François, qui avait déjà gagné sa classe aux 24 heures de Daytona en 2004 et 2007.
 
Au final, la Porsche No. 44 se classe 12ème. « L’équipe a été satisfaite de mes temps en piste, mais nous n’avons pas été aussi rapides que les Audi et les Ferrari. Nous n’avons pas atteint la vitesse souhaitée, Andy [Lally] et Wolf [Henzler], qui sont habitués avec la voiture, ont été confrontés à la même situation » a expliqué le Trifluvien. Deux avaries survenues en début et milieu de parcours ont considérablement retardé l’équipe, accusant au final 17 tours de retard sur le vainqueur de la catégorie GTD. « Nous avons eu un problème avec le compresseur [changements de vitesse]. Nous avons dû le remplacer sur un drapeau vert et avons perdu plus de 90 sec dans les puits », explique Jean-François Dumoulin. « Dans la nuit, nous ne savons pas exactement pourquoi, lorsque Andy [Lally] était au volant, le nez de la voiture s’est brisé, probablement à cause des débris sur la piste et nous avons perdu près de 10 tours à le réparer » a-t-il indiqué.
 
Son frère Louis-Philippe a été encore moins chanceux. Invité par son partenaire majeur en série Nascar Canadian Tire, WeatherTech, à piloter la Porsche No.22 du Alex Job racing, LP n'a jamais été convié à piloter durant la course. En plus des ennuis mécaniques rencontrés au cours des 24h (pompe à essence et moteur), au 93e tour de piste, un accident majeur impliquant les pilotes Mémo Gidley et Mateo Malucelli, a obligé les officiels à arrêter l’épreuve (drapeau rouge) et à immobiliser complètement les voitures sur la piste (moteur éteint). De nombreux drapeaux jaunes se sont ensuite succédés, réduisant considérablement le temps de piste. Les pilotes réguliers de la série sont tenus, suivant le règlement, d’effectuer un temps de piste minimal afin d’accumuler un maximum de points en vue du championnat. N’étant pas inscrit au championnat de la série Tudor United SportsCar, cette combinaison a empêché Louis-Philippe Dumoulin de prendre le volant. « Quelle expérience professionnelle ce weekend ! C’est dommage de ne pas avoir eu l’opportunité d’être en piste. Maintenant, nous allons de l’avant et nous nous concentrons sur la saison 2014 en NASCAR Canada. Si le tout se concrétise positivement et graduellement, nous aurons des annonces à faire dans les prochaines semaines » a indiqué Louis-Philippe Dumoulin. Avec déjà 4 autres pilotes inscrits sur cette voiture No.22, on se demande vraiment si L'équipe Alex Job n'a pas tout simplement désiré faire plaisir au commanditaire WeatherTech en recrutant LP tout en remplissant ses caisses en engageant en plus des pilotes apportant du budget. 5 pilotes composant un équipage, c'est évidemment beaucoup trop pour espérer apparaître comme une écurie sérieuse.
 
Dans le cas d'Alex Tagliani, l'aventure a pris fin durant la nuit, alors que le prototype Oreca de classe LMPC de l'équipe Rocketsports a été fortement endommagé par le contact avec le mur de Chris Cumming, l'un des 3 céquipeirs de Tag pour cette épreuve. La 27ème place finale toutes-catégories de Kuno Wittmer est donc le meilleur classement d'un pilote québécois cette année. On espérait évidemment beaucoup mieux.
 
La victoire toutes-catégories est revenue au prototype Corvette DP du Action Express Racing piloté par Sébastien Bourdais, Christian Fittipaldi et Joao Barbosa.