Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Fin de semaine difficile pour Didier Schraenen au Mont-Tremblant

Fin de semaine difficile pour Didier Schraenen au Mont-Tremblant

Mardi 10 juillet 2012 par Philippe Brasseur

Le 10 juillet 2012.- Didier Schraenen était très optimiste avant les 5ème et 6ème épreuves du Formula Tour 1600 tenues le week-end dernier au circuit du Mont-Tremblant. Il y a un an jour pour jour lors de la Classique d’été, il avait remporté une des deux courses alors qu’à l’automne il avait fait la pole et terminé troisième. Ce printemps, il était remonté de dernier à 5ème lors de la première course et avait terminé troisième lors de la seconde.

Insatisfaite du comportement de sa CMV avec les nouveaux pneus Toyo lors des premières épreuves, l’équipe de Didier avait pris les grands moyens en allongeant l’empattement de la voiture à compter de ce rendez-vous. Cette dernière est devenue moins vicieuse à conduire mais le manque d’adhérence est demeuré flagrant.

« Dès la journée d’essais, j’ai réalisé que nous n’étions pas dans le coup. Les gars ont travaillé comme des fous durant le week-end sans jamais pouvoir améliorer significativement le comportement de la voiture. On est un peu comme certaines équipes de F1 avec les Pirelli. On ne comprend pas le fonctionnement des Toyo et on n’arrive pas à mettre le doigt sur le problème. Je ne suis d’ailleurs pas le seul. Xavier Coupal tirait de la patte aussi tout le week-end, lui qui a gagné ce printemps à Tremblant. Il concédait plus d’une seconde à l’Ontarien Mattew Di Leo qui était dans un autre fuseau horaire » de dire Didier.

La première course débutait relativement bien pour lui. Parti 14ème, il doubla d’abord Peter Andrews et Jean-Philippe Jodoin, puis après l’accrochage entre Sergio Pasian et Michel Bonnet et l’abandon de Xavier Coupal, il se retrouva 5ème derrière Jesse Lazare. « La bataille avec Jesse a permis à Pasian de nous rejoindre et il m’a dépassé au bout de la ligne droite. Quelques virages plus loin, en entrant dans les esses, il a perdu le contrôle de sa monoplace et je n’ai pu l’éviter. Malgré le choc j’ai pu repartir avec une direction faussée, mais le train de voitures formé de Robert Boyer, François Leblanc et Duncan Murdock est passé. Dans le dernier tour, Boyer a tenté une manœuvre sur Murdoch. Il l’a touché et est parti en tête à queue tout juste devant moi. Je suis sorti de piste pour l’éviter. J’ai pu rallier l’arrivée en 8ème place. Par deux fois j’étais au mauvais endroit au mauvais moment » précise Didier Schraenen.

C’est Mattew Di Leo qui a remporté haut la main cette première épreuve alors que Nathan Block terminait deuxième devant Michael Adams, le fils du double champion Stephen Adams qui avait été couronné en 1991 et 1992.

« Pour la deuxième course, nous avions complètement changé les réglages de suspension après notre catastrophique qualification en 14ème place et ce, même avec des pneus flambants neufs. J’étais en feu lors du départ. J’ai passé cinq adversaires dans les quatre premiers virages. À la sortie des esses j’étais 9ème, ma position de départ de la veille. Je me suis dit qu’un top 5 était possible, mais malheureusement tous m’ont doublé tour à tour au bout de la ligne droite. De temps en temps j’en repassais un mais tout de suite on me reprenait la position gagnée. Coté tenue de route, je n’étais pas le seul à connaître des difficultés, mais en accélération j’en arrachais tout particulièrement » explique Didier. Le jeune Adams a signé sa 1ère victoire en Formula Tour 1600 devant Nathan Block, qui conduisait blessé au poignet, et le jeune Jesse Lazare qui monte pour la première fois sur le podium.

Le Formula Tour 1600 reprendra ses activités dans le cadre du Grand Prix de Trois-Rivières dans un mois, les 3-4-5 août prochain. Schraenen y avait fait la pole et avait mené les deux tiers de la deuxième course. Il a deux victoires et une dizaine de podiums sur ce mythique circuit et compte bien faire le maximum pour y remonter.

Didier Schraenen est soutenu par NRJ, la radio des hits, les concessionnaires Chrysler, Jeep, Dodge et Ram du Québec de même que le Groupe STCH qui se spécialise dans le transport, la logistique et l’entreposage. Didier compte aussi sur l’appui de Lettram Design plus, Motul LubriSpec, Fix Auto St-Hyacinthe, les Camions Granby, Transports Guy Mahoney, les casques Shark, SH Karting, Batteries Expert et les vêtements BODYHYPE.