Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

La F1 cesse toutes ses activités pour trois semaines et annonce le report des épreuves prévues en mai

La F1 cesse toutes ses activités pour trois semaines et annonce le report des épreuves prévues en mai

Jeudi 19 mars 2020 par René Fagnan
Crédit photo: Mercedes-Benz

Crédit photo: Mercedes-Benz

À cause des conséquences globales que provoque la pandémie de coronavirus sur l’organisation des événements du Championnat du monde de Formule 1, le Conseil mondial du sport automobile a approuvé un changement aux Règlements sportifs de la F1. Ainsi, la période estivale de congé annuel, habituellement prévue en août, a été devancée en mars et avril, et allongée, passant aussi de 14 à 21 jours.

Toutes les écuries de F1 doivent donc être fermées et inactives durant une période de 21 journées consécutives. Chaque équipe décide du début de ces 21 jours selon ses priorités. Cette décision, approuvée à l’unanimité par le Groupe Statégique de la F1 et par la Commission de la F1, permettra de présenter des Grands Prix durant le mois d’août.

Red Bull Racing a annoncé prévoir fermer ses portes pour trois semaines à partir du 27 mars, mais sans pouvoir le garantir. Quant à l’écurie Alfa Romeo, gérée par Sauber Motorsport AG, elle prévoit cesser ses activités entre le 23 mars et le 13 avril. La Scuderia Ferrari a fait savoir qu’elle fermait ses portes à partir d’aujourd’hui, le 19 mars jusqu’au 8 avril inclusivement. Renault a annoncé jeudi matin qu’elle cessait ses activités du vendredi 20 mars au soir et jusqu'au dimanche 5 avril inclus.

La pandémie provoque un bouleversement du calendrier. Alors que les écuries de Formule 1 s’apprêtaient à disputer les premiers essais libres du Grand Prix d’Australie à Melbourne, il fut décidé de tout annuler et de retourner voitures, matériel et personnel à leurs bases en Europe. Par la suite, la F1 et la FIA ont décidé de remettre à plus tard la présentation des trois épreuves suivantes de la saison (Bahreïn, Vietnam et Chine).  

La tenue d’un premier Grand Prix, le 3 mai aux Pays-Bas sur le tracé remanié de Zandvoort, a aussi été repoussée, tout comme la présentation des Grand Prix d'Espagne et de Monaco, qui est lui définitivement annulé pour 2020. La situation de la santé mondiale ne cesse d’évoluer de jour en jour, si ce n’est d’heure en heure. Commencer la saison à Bakou en Azerbaïdjan est donc ce qui est présentement au menu, une semaine avant le Grand Prix du Canada qui devient présentement la deuxième épreuve de la saison, le 14 juin. Les organisateurs de la F1 ont indiqué que les Grand Prix des Pays-Bas et d'Espagne ne seraient pas annulés, mais reportés en cours de saison. La question demeure de savoir quand.

Ross Brawn, le patron technique de la F1, a demandé aux équipes de se préparer à être flexibles afin de faire face au défi de présenter les Grand Prix durant une période de temps relativement courte. Brawn parle ici de la possibilité de tenir certains Grand Prix sur seulement deux jours (samedi et dimanche) au lieu de trois afin de permettre de présenter, à quelques reprises, trois courses lors de trois week-ends consécutifs. On parle même de la possibilité de terminer la saison 2020 au début de l’année prochaine, et de commencer la saison 2021 plus tard et non pas en mars.

De plus, les écuries de F1 ont demandé à ce que la nouvelle règlementation technique prévue pour 2021 (retour des voitures à effet de sol) soit repoussée. En effet, tout le monde est actuellement dans le flou total, et personne ne sait quand la saison 2020 pourra vraiment débuter. Dans ce cas, comment les équipes peuvent-elles commencer à travailler sur les bolides totalement nouveaux pour 2021 ? C'est donc en 2022 que l'on verra ces nouvelles monoplaces en action.

Le règlement actuel sera donc maintenu l’an prochain, en plus de geler technologiquement le développement de certaines composantes majeurs (et chères) comme le châssis, la boîte de vitesses, suspensions, freins et d’autres pièces. Par contre, les éléments aérodynamiques ne seraient pas soumis à ce gel.

Tous ces changements ont des répercussions majeures à presque tous les points de vue. Il y a d’abord le partage des revenus de la F1, influencé par le nombre de courses présentées. Puis, il est impossible de dire si l’impact extrêmement néfaste qu’a le coronavirus sur l’économie mondiale aura des répercussions sur la commandite d’entreprises. En effet, à cause des importantes pertes financières, comment ne pas songer que certaines compagnies décideront tout simplement de cesser leurs activités de commandites ? Et que dire des constructeurs automobiles impliqués en F1 ? Resteront-ils ? On ne peut garantir de rien, même avec des contrats "en béton".

Ces bouleversements perturbent aussi les négociations en vue de l’imposition d’un plafond budgétaire aux équipes et la signature des nouveaux Accords de Concorde qui concernent, entre autres, la répartition des revenus de la F1 entre les écuries.

Selon certaines sources non officielles mais crédibles, voici à quoi pourrait (au conditionnel) ressembler le calendrier de F1 2020 :

7 juin, Azerbaïdjan
14 juin, Canada
28 juin, France
5 juillet, Autriche
19 juillet, Grande-Bretagne
2 août, Hongrie
16 août, Pays-Bas
30 août, Belgique
6 septembre, Italie
20 septembre, Singapour
29 septembre, Russie
11 octobre, Japon
25 octobre, États-Unis
1er novembre, Mexique
15 novembre, Brésil
29 novembre, Vietnam
6 décembre, Chine
13 décembre, Abou Dhabi