Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

21 novembre : Bonne fête à Jean-Paul Cabana, Monsieur Stock-Car !

21 novembre : Bonne fête à Jean-Paul Cabana, Monsieur Stock-Car !

Jeudi 21 novembre 2019 par René Fagnan
Crédit photo: Musée Gilles-Villeneuve

Crédit photo: Musée Gilles-Villeneuve

Si Gilles Villeneuve a tracé la voie aux jeunes pilotes de circuit routier au Canada, il n’y a aucun doute que Jean-Paul Cabana a été le premier grand pilote de stock-car au pays.

Jean-Paul Cabana, qui célèbre aujourd’hui son 85e anniversaire de naissance, a connu une carrière prodigieuse en stock-car alors que cette catégorie de sport motorisé n’était pas très connue au Québec, ni même dans le reste du Canada. D’ailleurs, l’organisation professionnelle NASCAR a été créée en Floride en février 1948 à peu près au moment où Cabana commençait à courir.

Cabana est né le 21 novembre 1934 à Saint-Valérien-de-Milton dans les Cantons de l’Est. Dernier enfant d’une famille de 13, il est fasciné par les voitures et la mécanique. Il commence à travailler comme mécanicien dans un garage local et s’intéresse vite au stock-car. Il dispute sa première course à l’Autodrome Drummondville en 1954 aux commandes d’une Ford Flathead V8 de 1932.

Il remporte des victoires importantes sur les ovales québécois, notamment à Drummondville, à Montmagny, au Riverside Speedway de Laval et au Bouvrette Speedway de St-Jérôme. En 1961, il devient le premier Québécois à remporter un titre de champion au Airborne Park Speedway à Plattsburgh, ce qui lui vaut une qualification pour le Permatex 300 de 1962 présenté sur l’ovale de Daytona.

Lors de cette course, il se classe neuvième au classement général, mais premier dans la catégorie Late Model Sportsman au volant d’une Pontiac Catalina de Junior Johnson. Il signe déjà un exploit sans précédent et la légende Cabana est en marche.

En 1965, il remporte une première victoire majeure au Milton Speedway dans le Vermont, et Cabana décrochera le titre de cette piste ovale à trois reprises durant sa carrière. Le Québécois sillonne le nord-est du Canada et des États-Unis et dispute autant de courses qu’il le peut, habituellement trois épreuves chaque semaine. Il court aussi en Ontario sur les pistes de Cayuga, Mosport et de Sauble River. Il tente aussi sa chance au sud de la frontière sur les ovales de Charlotte, Richmond et de Martinsville.

Durant les années 70 et 80, Cabana gagne partout. Il est sacré champion de la Northern NASCAR Championship en 1971 et 1972 et aussi champion de la piste Catamount Stadium en 1971 et 1974. Cabana devient également le seul Québécois à être sacré champion de la piste Thunder Road International Speedbowl située à Waterbury au Vermont, décrochant le titre à deux reprises en 1971 et en 1980. Cabana remporte aussi le prestigieux “Milk Bowl” présenté sur ce même ovale presque circulaire en 1973 et 1987.

En mai 1976, Cabana dispute même une course hors-championnat de la série “Le Volant Québécois”, première édition de la fameuse série Honda, sur le petit ovale de Sanair où il termine au septième rang derrière Patrik Wittmer.

Entre 1979 et 1995, Cabana décroche 25 victoires en série NASCAR North, devenue par la suite ACT Pro Stock Tour. Le 23 août 1992 sur la piste de Riverside Speedway de Ste-Croix, il fracasse une marque en remportant sa 500e victoire, toutes catégories et pistes confondues, incluant les manches qualificatives et les finales.

En piste, Cabana ne jouait pas à “l’Intimidator”. Il n’était pas du genre à expédier ses rivaux en tête-à-queue, mais ceux qui l’ont souvent vu courir affirment qu’il n’hésitait pas à jouer du pare-chocs dans le peloton afin de se faire respecter. Bref, un adversaire redoutable, mais loyal.  

En 2003, Cabana fut intronisé au Temple de la renommée du sport automobile canadien à Toronto et il est à ce jour le seul Québécois à avoir été admis au New England Auto Racers Hall of Fame.

Au fil des années, Cabana a aussi aidé plusieurs jeunes pilotes à démarrer en stock-car. Il a notamment donné un bon coup de main à Kevin Lepage (qui a effectué 201 départs en NASCAR Cup) ainsi qu’à Ricky Craven (qui remporté des victoires dans les trois séries majeures de la NASCAR).

Après avoir pris sa retraite sportive, l’homme qui réside aujourd’hui à Sherrington a créé en 2001 son école de pilotage de stock-car sur le triovale de Sanair à St-Pie en Estrie et qui forme plusieurs nouveaux pilotes.

Homme simple, généreux, poli, passionné et aimable, Jean-Paul Cabana se transformait en un adversaire féroce et redoutable sur les ovales, et c’est son succès sur les pistes et son amabilité dans la vie quotidienne qui ont fait le lui M. Stock-Car.