Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Petit Le Mans : La Cadillac de Nasr, Derani et Curran l'emporte; des podiums pour Morad, Rochichon et Hargrove en GTD (+ vidéo)

Petit Le Mans : La Cadillac de Nasr, Derani et Curran l'emporte; des podiums pour Morad, Rochichon et Hargrove en GTD (+ vidéo)

Dimanche 13 octobre 2019 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Jake Galstad / LAT Images

Crédit photo: Jake Galstad / LAT Images

Disputée hier sur le circuit Road Atlanta, dans des conditions climatiques parfaites, l’édition 2019 du Petit Le Mans, l’épreuve de 10 heures clôturant la saison de la série IMSA WeatherTech SportsCar, a été passionnante d’un bout à l’autre.

Marquée par seulement 4 neutralisations, des dizaines de dépassements pour des places de podium dans les catégories GT et une lutte entre Cadillac, Mazda et Acura pour la victoire toutes-catégories et en classe Prototype (DPi), ce fut assurément l’une des plus belles éditions de cette épreuve créée en 1998.

Ayant mené presque sans interruption les 5 premières heures, la Cadillac No.31 de Felipe Nasr, Pipo Derani et Eric Curran a ensuite vu la Mazda No.77 de Timo Bernhard, Oliver Jarvis et Tristan Nunez lui ravir les commandes peu après le cap de la mi-course, avec à ses trousses 3 Cadillac mais également les 2 Acura du Team Penske, pilotées alors par Juan-Pablo Montoya et Hélio Castroneves. Si ce dernier, pénalisé pour avoir envoyé l’Oreca LMP2 du Canadien Cameron Cassels dans le mur en début de course, n’a jamais pu prétendre à la victoire, la voiture-sœur confiée à Montoya, Simon Pagenaud et Dane Cameron demeura tout au long de la course dans le Top 6, de quoi assurer le titre 2019 des pilotes pour Montoya et Cameron.

La fin de course allait toutefois être dominée par la Cadillac No.5 de Joao Barbosa (qui disputait sa dernière course, ayant décidé de prendre sa retraite du pilotage à la fin de la saison), Filipe Albuquerque et Mike Conway. Mais tout bascula à 20 minutes de l’arrivée, Albuquerque étant victime de l’éclatement du disque de frein à l’arrière gauche. Rentré aux puits, il perdait 6 tours et tout espoir de podium. C’est la seconde fois consécutive que cette voiture voit ses chances de victoire se briser dans les dernières minutes au Petit Le Mans. En 20918, c’est une panne d’essence qui avait privé Barbosa et ses équipiers de la victoire dans le dernier tour !

Pour l’équipe Action Express, les déboires de la No.5 ont été atténués par le fait que la seconde voiture de l’équipe, la No.31, récupéra alors le 1er rang, pour filer vers une victoire tout de même très méritée. Nasr, Derani et Curran s’imposent donc avec 1 seconde d’avance sur Mathieu Vaxivière, Renger Van Der Zande et Jordan Taylor (Wayne Taylor Racing). Derrière ce doublé Cadillac, on retrouve les Acura du Team Penske de Montoya/Cameron/Pagenaud et Castroneves, Ricky Taylor et Graham Rahal. Le Top 5 est complété par la première des Cadillac du JDC Motorsports, celle de Simon Trummer, Chris Miller et Stephen Simpson. La seule Mazda rescapée aux avant-postes est celle de Bernhard/Jarvis/Nunez, 6ème.

En GTLM, l’équipe Risi Competizione était de retour dans la série pour cette épreuve et elle a devancé toutes les voitures usine avec sa Ferrari 488 GTE, tant aux qualifs qu’en course ! James Calado, auteur de la pole position, et ses équipiers Alessandro Pier Guidi et Daniel Serra l’ont emporté avec près de 8 secondes d’avance sur la Ford GT (Ganassi Racing) de Scott Dixon, Richard Westbrook et Ryan Briscoe. Dans une catégorie où les positions s’arrachent parfois à coup de dixièmes de seconde, l’écart entre la Ferrari et ses poursuivants est conséquent.

Le podium est complété par la BMW M8 GTE de Colton Herta, Tom Blomqvist et Connor De Phillippi. La première Corvette C7.R (ce modèle sera remplacé par la nouvelle C8 l’an prochain, voiture qui a fait quelques tours de démonstration avant le départ de ce Petit Le Mans 2019), celle de Jan Magnussen, Antonio Garcia et Mike Rockenfeller, est 4ème, devant la Porsche 911 RSR officielle de Earl Bamber et Laurens Vanthoor, associés à Mathieu Jaminet lors de cette course de 10 heures. Bamber et Vanthoor sont les champions 2019 en classe GTLM.

Pour trouver trace de pilotes canadiens au départ en GT, il fallait regarder vers le GTD. Une catégorie toujours très disputée entre différentes marques inscrites avec des voitures GT3 toujours très performantes et fiables.

Récemment couronné champion GTD Sprint, Zach Robichon, associé sur la Porsche 911 GT3 R du Pfaff Motorsports à Scott Hargrove et au Danois Lars Kern, semblait pouvoir se battre pour la victoire, mais une excursion hors-piste de Kern a coûté à l’équipage quelques précieuses secondes qui l’ont empêché de viser la victoire. Cette lutte pour la victoire en GTD a tenu en haleine les dizaines de milliers de spectateurs présents sur le site jusqu’au tout dernier tour.

Alors en tête, le jeune Felipe Fraga (Mercedes AMG GT du Riley Motorsports) tomba en panne d’essence à 4 virages du damier, ce qui profita au vétéran Bill Auberlen (BMW M6 GT3/Turner Motorsport), qui mettait Fraga sous pression depuis plusieurs tours déjà. Associé à Robby Foley et Dillon Machavern, Auberlen a remporté sa 60ème victoire en IMSA (il égale ainsi le record de Scott Pruett) le jour de son 51ème anniversaire de naissance !

La 2ème position revient au Canadien Daniel Morad, associé à Christopher Mies et Ricky Feller (Audi R8/Land Motorsport), à une demi-seconde de la BMW victorieuse. Le trio Robichon/Hargrove/Kern complète le podium suite à l’abandon de la Mercedes de Fraga/Keating/Bleekemolen, tout de même classée 4ème à 1 tour des vainqueurs.

Au total, 28 des 34 équipages au départ ont complété cette édition 2019 du Petit Le Mans. À noter enfin que lors de la course de la série IMSA Michelin Pilot Challenge disputée vendredi après-midi, pas moins de trois pilotes québécois se sont classés dans le Top 6.

Remportée par la Ford Mustang GT4 d’Austin Cindric et Seb Priaulx, cette course de 2 heures a vu Jesse Lazare (associé à l’Américain Corey Fergus) finir 2ème avec la McLaren GT4 de l’équipe québécoise MIA. Chris Green lui, en équipe avec l’Ontarien Orey Fidani au sein de l’équipe AWA, s’est classé 5ème, tout juste devant le 3ème pilote québécois inscrit, lui aussi sur McLaren, soit Kuno Wittmer (associé à Paul Holton, Compass Racing). Kuno complète ainsi la saison au 13ème rang du championnat des pilotes tandis que Lazare est vice-champion, derrière les Américains Jeff Westphal et Tyler McQuarrie (Audi R8 GT4/CarBahn Motorsports).

En vidéo ci-dessous, les temps forts de ce Petit Le Mans 2019...