Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Le Québécois Mikaël Grenier espère un retour en Blancpain World Challenge Europe la saison prochaine !

Le Québécois Mikaël Grenier espère un retour en Blancpain World Challenge Europe la saison prochaine !

Lundi 7 octobre 2019 par Eliane Gilain
Crédit photo: Sébastien Krings

Crédit photo: Sébastien Krings

Le pilote québécois Mikaël Grenier disputera ce week-end sa dernière épreuve de la saison en série International GT Open, sur le circuit de Monza, en Italie. Avant de se rednre sur le célèbre circuit près de Milan, il se rendra d’abord en Suisse, dans les ateliers du Emil Frey Racing pour s’entraîner sur le simulateur de l'écurie.
 
Grenier et son coéquipier Norbert Siedler sont présentement au troisième rang du classement des pilotes, à 1 point des deuxièmes, et à 12 points des premiers, leurs coéquipiers au sein des Lamborghini Huracan GT3 inscrites cette saison dans la série par le Emil Frey Racing. « Je pense que nous pourrons être vice-champions, car la moins bonne course de l’année est retirée des points en fin de saison, ce qui nous met d’emblée en deuxième place » explique Grenier, qui ajoute : « Techniquement, il y a encore des chances que nous soyons champions, mais il faudrait qu’il arrive un malheur à nos coéquipiers et qu’ils ne prennent pas le départ, ce que je ne leur souhaite absolument pas ».
 
Chez Emil Frey, les consignes d’équipe risquent d’être intéressantes puisque Grenier et Siedler ne sont pas assurés de la deuxième position au championnat, tandis que Giacomo Altoè et Albert Costa détiennent un coussin de points qui devrait leur suffire pour décrocher le titre au terme des deux courses présentées ce week-end. « Nous n’avons pas encore les consignes d’équipe, mais l’important est de remporter le championnat d’équipe » confie Grenier. En effet, Emil Frey Racing est au premier rang avec 128 points tandis que Téo Martin Motorsport, l'équipe espagnole qui engage les McLaren 720S GT3 dans cette série, est en deuxième position avec 114 points, un écart qui n’est pas insurmontable.
 
L’an dernier à pareille date, Grenier était incertain de son avenir au sein de l’équipe suisse. Toutefois, cette année, les choses semblent bien se dérouler pour le pilote originaire de Stoneham. « Nous allons bientôt débuter les négociations pour la saison prochaine. Normalement, je devrais rester avec l’équipe qui aimerait effectuer un retour en Blancpain World Challenge Europe, cependant, cela n’est pas confirmé encore » indique Mikaël.
 
L’an dernier, Emil Frey Racing engageait deux Lexus RC GT3 et une Jaguar GT3 en Blancpain World Challenge Europe, mais cette année, l’écurie a décidé de changer pour deux Lamborghini Huracan GT3 dans le championnat International GT Open.
 
Pour Grenier, un retour en Blancpain World Challenge serait le bienvenu : « mes sentiments sont mitigés envers le GT Open. Je n’aime pas beaucoup le système de handicap lors des arrêts aux puits » explique-t-il. En effet, lorsque les pilotes terminent sur le podium, ils reçoivent un temps de pénalité de 15, 10 ou 5 secondes à observer lors d’un arrêt aux puits à la course suivante. Pour ne pas en avoir, il est parfois plus stratégique de terminer en dehors du podium, une situation évidemment frustrante pour un pilote qui souhaite remporter une course ! 
 
Mikaël sera donc en piste cette fin de semaine à Monza, un tracé qui ne convient toutefois pas très bien aux Lamborghini… « Nous n’avons pas la même vitesse de pointe que les McLaren. Il s’agit d’une piste où l’aspiration est très importante alors c’est compliqué pour nous, mais nous ne pouvons jamais prédire ce qui se déroulera en course » conclut-il.