Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

12 Heures de Bathurst : Succès Porsche au général et un Canadien vainqueur en Pro/Am (+ vidéo)

12 Heures de Bathurst : Succès Porsche au général et un Canadien vainqueur en Pro/Am (+ vidéo)

Dimanche 3 février 2019 par Eliane Gilain
Crédit photo: Porsche AG

Crédit photo: Porsche AG

Première manche de l'Intercontinental GT CHallenge 2019, les 12 Heures de Bathurst prenaient place sur le circuit du Mount Panorama, non loin de Sydney, en Australie, cette fin de semaine. Cette course de 12 heures, qui débute à 5 heures du matin, était présentée une semaine après les 24 Heures de Daytona dans le calendrier des grands événements d'Endurance. Mais si les voitures ne sont pas les mêmes qu'en IMSA (aucun Prototype ni GTLM n'est admis à Bathurst, mais plutôt des GT3, GT4 et autres voitures invitées), plusieurs pilotes vus en Floride une semaine plus tôt prenaient également part à cet événement.
 
C'est le cas de l'Allemand Dennis Olsen, qui était au volant de la Porsche GT3 (classe GTD) de l'équipe canadienne Pfaff Motorsports, avec pour coéquipiers Scott Hargrove, Zach Robichon et Lars Kern, à Daytona. Cette fois, Olsen faisait équipe avec Dirk Werner et Matt Campbell, aux commandes d'une Porsch 911 GT3 R du Earl Bamber Motorsports. Soutenue officiellement par Porche, cette écurie naissante a réalisé des débuts parfaits, récoltant la victoire au niveau toutes-catégories (la première de Porsche à Bathurst) et dans la classe Pro.
 
Toutefois, une controverse a eu lieu en fin de course à propos de la voiture gagnante. En effet, Matt Campbell, jeune Australien qui a participé six fois aux 12 Heures de Bathurst, a heurté Chaz Mostert (BMW M6 GT3 du Team Schnitzer), qui était alors en troisième position, avec 40 minutes restantes à la course. Cela a provoqué une sortie de piste de la BMW de l’équipe allemande, mais les officiels ont visionné les images de l’incident après la course, et ont décidé de n'imposer aucune sanction au pilote local. Si Campbell a créé la controverse pour son dépassement pour la 2ème place, tout le monde a été admiratif de celui réalisé pour prendre la tête de la course, à 8 minutes de la fin, dans la partie sineuse et étroite du circuit, face à l'Aston Martin Vantage du R-Motorsport.

Complétant le podium toutes-catégories, l’équipe R-Motorsport composée de Jake Dennis, Mathieu Vaxivière et Marvin Kirchoefer, et l’écurie Mercedes-AMG Team GruppeM Racing avec Maximilian Buhk, Raffaele Marciello et Maximilian Goetz.
 
Dans la classe Pro/Am, l’un des deux seuls canadiens en piste, Paul Dalla Lana, est monté sur la plus haute marche du podium. Alors que l'équipage, complété par Mathias Lauda et Pedro Lamy depuis maintes saisons, avait dû abandonner lors des 24 Heures de Daytona, c’est en première position qu’ils se sont hissés ce dimanche. Au volant d’une Ferrari 488 GT3, de nouveau engagée sous le nom de Spirit of Race, l’équipe a également terminé au 9ème rang du classement général.

Le deuxième Canadien en piste, le populaire ex-pilote d'IndyCar Paul Tracy, n’a pas terminé l’épreuve. Au volant d’une Marc II V8 de l’écurie MARC Cars Australia, l’équipe inscrite en classe "Invitational" pour les voitures non homologuées GT3 ou GT4 et composée de Keith Kassulke, Paul Morris, Anto de Pasquale et du Torontois, a abandonné après 9 heures et 49 minutes, sur bris mécanique.
 
Malgré tout, et compte-tenu du fait qu'une seule voiture de la classe "Invitational" a été capable de terminer l’épreuve, soit celle d’Adam Hargraves, Daniel Jilesen et Steve Owen (Team Localsearch), Paul Tracy et ses équipiers ont été classés deuxième  de leur catégorie.

En vidéo ci-dessous, revievez les temps forts de cette première manche de l'Intercontinental GT Challenge 2019...