Nouvelles Twitter

Lawrence Stroll et un groupe d’investisseurs achètent l'équipe de Formule 1 Force India !

Crédit photo: Marie-Lyse Tremblay

Avec les déboires financiers de l’écurie Force India, placée en administration judiciaire depuis juillet, on se doutait que le père de Lance Stroll, Lawrence Stroll (Strulovitch), soit le principal candidat à l'achat de l’écurie indienne basée en Grande-Bretagne.

La nouvelle est tombée cet après-midi. Stroll ainsi qu’un consortium d’investisseurs, se sont engagés à reprendre les dettes de l’écurie de Formule 1 et de sécuriser l’emploi de ses 405 employés. Lawrence Stroll n’est pas le seul Canadien à bord de ce consortium puisqu'on y retrouve aussi André Desmarais, président et cochef à la direction de Power Corporation. Moins connus du grand public, les autres investisseurs sont Jonathan Dudman (Monaco Sports and Management), John Idol (l’un des pions importants de l'industrie de la mode et dirigeant de la marque Michael Kors), l’homme d’affaires John McCaw fils, l'expert financier Michael de Picciotto, et Silas Chou, partenaire d'affaires de Stroll.

« Cet investissement sécurise l’avenir de Force India en Formule 1 et permettra à notre équipe de continuer à son plein potentiel » a déclaré Omar Szafnauer, directeur de l’équipe. « Je me réjouis du support du consortium d’investisseurs qui a cru en nous en tant qu’équipe et qui voit le potentiel d’affaire que Force India détient en F1 présentement et dans le futur » a-t-il ajouté.

Vijay Mallya, ancien propriétaire de Force India, est exilé en Grande-Bretagne depuis plus d'un an et attendu en Inde pour répondre devant la justice d'une possible faillite frauduleuse de sa compagnie aérienne. Il n'était déjà plus directement impliqué dans les affaires de l'équipe, bien qu,encore propriétaire jusqu'au rachat de Stroll et ses partenaires.

Force India devient du même coup une écurie où le Canada prédomine puisque Nicholas Latifi en est le pilote d’essai présentement. Sera-t-il gardé la saison prochaine ? Cela reste à voir, mais lui aussi a un père bien placé en Formule 1, alors que Michael Latifi a acquis au printemps les parts de Ron Dennis au sein de l'écurie McLaren. On imagine donc mal Nicholas Latifi poursuivre l'aventure avec Force India, sachant que, pour la saison 2019, l'un des titulaires sera logiquement Lance Stroll.

Le départ de Stroll de chez Williams devrait précipiter celui d'Esteban Ocon ou de Sergio Pérez de chez Force India. Il semble toutefois plus logique que Pérez resterait, comme pilote d'expérience aux côtés de Lance, l'an prochain.

Aucun montant d'argent n'a été divulgué publiquement dans ce rachat de Force India. Il y a quelques jours, le chiffre de 200 millions était régulièrement cité, mais il reste à voir si les nouveaux propriétaires ont réussi à obtenir de Liberty Media la rétrocession de la part revenant à Force India pour sa 5ème place au championnat des constructeurs l'an dernier (on parle de 62 millions) et ce qu'il est advenu de la facture due par l'écurie à Mercedes pour des fournitures moteur impayées ces dernières saisons.