Nouvelles Twitter

Yannick Roche : De la Lancia Stratos HF... au Rallye Perce-Neige !

Crédit photo: courtoisie Max Ponti

Il a remporté la centième édition du Targa Florio Storico à bord d’une Lancia Stratos HF pilotée par l’ancien pilote de F1 Érik Comas; il est lauréat de la première opération "Rallye-Jeunes copilotes FFSA" et il était parmi nous au Rallye Perce-Neige de Maniwaki : Portrait du copilote Yannick Roche...

Provenant d’une famille n’ayant aucun lien avec le sport automobile, le destin de Yannick se décide en janvier 1999 alors que le Rallye Monte-Carlo passe à quelques centaines de mètres de la maison familiale. Ce qui ne devait n’être qu’une bonne excuse pour rater l’école va rythmer l’avenir du gamin. Déjà impressionné par les Mäkinen, Burns, Panizzi et McRae, le point culminant de cette journée est la rencontre avec Philippe Bugalski, alors champion de France en titre. Contraint à l’abandon, le pilote officiel Citroën invite Yannick à s’asseoir dans une voiture de rallye pour la première fois.

Quelques années plus tard, Yannick prend son premier départ à l’âge de 16 ans en compagnie d’un ami de la famille. Après un court passage au volant, la progression se poursuit dans le siège de droite en Coupe de France et en formule de promotion organisée par Suzuki. À partir de 2012 se succèdent des rallyes en Coupe de France, d’Irlande et du Luxembourg... et aussi les premiers pas en WRC.

En fin d’année 2015, le parcours de Yannick commence a réellement se démarquer. Les premiers contacts pour devenir le copilote régulier d’Érik Comas au Championnat européen de classe historique sont alors établis. Il est facile d’imaginer le mélange de joie et de fierté pour un jeune copilote qui a la chance de voir son nom sur une légendaire Lancia Stratos HF à moteur V6 Ferrari. Ce modèle de production très limité fut le premier conçu spécifiquement pour le rallye et a remporté le championnat WRC de 1974 à 1976, notamment grâce à Sandro Munari qui a entre autres remporté le Rally of the Rideau Lakes, en Ontario en 1974.

Les résultats des deux dernières saisons démontrent que Yannick a ce qu’il faut pour seconder son expérimenté pilote.  Il confie que de performer dans un bolide aussi rare et prestigieux amène une pression supplémentaire.  Malgré cela, le duo a été en mesure de signer des victoires en France, Italie, Espagne et République Tchèque.   

À long terme, Yannick garde l’œil ouvert sur le WRC et les rallyes-raid. Malgré un abandon suite à des ennuis mécaniques aux côtés de l’Américain Mike Minneman au dernier Rallye Perce-Neige, Roche ne retient que du bon de son expérience au Québec. Il considère aussi très intéressante  la venue éventuelle d’un tranche de WRC au Canada, qu’il souhaiterait intercalée entre le Monte Carlo et la Suède.


*** Voir aussi : Reportage sur le Rallye Perce-Neige dans l'édition présentement en kiosque du magazine Pole-Position.