Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

F4 allemande : Du mieux pour Kami Laliberté, huitième de la course de ce dimanche

F4 allemande : Du mieux pour Kami Laliberté, huitième de la course de ce dimanche

Dimanche 9 juillet 2017 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Van Amersfoort Racing

Crédit photo: Van Amersfoort Racing

C’est un jeune coureur nettement réconforté qui a déjà commencé à songer à son prochain rendez-vous dans un mois en Formule 4 allemande qu’est Kami Laliberté, maintenant qu’il a complété avec un résultat plus encourageant son week-end sur le tracé d’Oschersleben où hier, après une belle pole position il avait connu des insuccès (départ raté puis sotie de route) lors des deux courses au programme de la journée. Ce matin, partant de la 12ème place sur la grille, le Québécois s’est offert quatre dépassements lors de la course de 18 tours qu’il a finalement complété au 8ème rang, s’offrant justement un 8ème Top 10 cette saison. Le pilote de l’équipe Van Amersfoort Racing a donc ainsi pu cueillir de précieux points qui lui ont permis de maintenir sa 7ème place au cumulatif de la saison, à tout juste six points de la 5ème place.

 

« Ce fut une bien meilleure journée qu’hier. Je partais 12ème mais sur ce circuit où il est maintenant plus difficile de dépasser, j’ai bien travaillé pour reprendre quatre places et finalement terminer 8ème. C’est du positif, même si hier, j’étais content de ma pole position. Je veux maintenant regarder vers l’avant, me préparer pour le prochain rendez-vous au Nurbürgring pour y ramasser un maximum de points et remonter au classement » de conclure le pilote québécois.

 

Laliberté et ses rivaux du championnat allemand de Formule 4 se retrouveront le vendredi 4 août pour leur 5ème rendez-vous de la saison, cette fois sur le légendaire Nürburgring dans les montagnes de l’Eifel, dans l’ouest du pays. Une fois encore, trois épreuves sont au programme sur le petit tracé de 2,629 kilomètres et 16 virages avec lequel le Montréalais est familier pour y avoir couru ces deux dernières années.