Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Septième épreuve 2016 de F1 ce dimanche : Le Grand Prix du Canada

Septième épreuve 2016 de F1 ce dimanche : Le Grand Prix du Canada

Mardi 7 juin 2016 par Marie-Lyse Tremblay
Crédit photo: Mclaren Media Centre

Crédit photo: Mclaren Media Centre

Septième manche de la saison 2016 qui constitue le 67ème Championnat du monde annuel de Formule 1 de la FIA, ce sera ce week-end la 47ème du Grand Prix du Canada édition, la 37ème disputée sur le circuit aménagé sur l’Île Notre-Dame, au milieu du Saint-Laurent, à Montréal.

Lorsqu’il consacra une partie des premiers mois de 1978 à dessiner pour l’île Notre-Dame une piste de course conforme aux attentes de la F 1, l’ingénieur canadien Roger Peart ne se doutait pas que trente-huit ans plus tard on y disputerait encore pour le plus grand plaisir des amateurs et de la majorité des pilotes une manche du championnat du monde. Il ne se doutait qu’à de très nombreuses reprises, on y écrirait des pages d’histoire mémorables.

Des premières victoires en carrière, de Gilles Villeneuve (1978) à Daniel Ricciardo (2014) en passant par Thierry Boutsen (1989), Jean Alesi (1995), Lewis Hamilton (2007) et Robert Kubica (2008) aux derniers succès de Jacques Laffite (1981) et Nelson Piquet (1991). Sans compter le championnat d’Alan Jones acquis en 1980 à Montréal, la folle équipée de Gilles Villeneuve avec l’aileron arraché (1981) ou la course la plus longue de l’histoire (2011) remportée au dernier tour par Jenson Button. Michael Schumacher y a dominé à 7 reprises, Hamilton déjà en quatre occasions. Circuit rapide avec dans ses chicanes des murets qui ne pardonnent pas mais de vrais beaux endroits pour dépasser et surtout, ses dizaines de milliers de spectateurs à quelques mètre de la piste. C’est le circuit Gilles-Villeneuve, c’est Montréal qui sait célébrer, c’est le temps du Formula 1 Grand Prix du Canada.

Deux personnages marquants de l’histoire de l’événement célébreront un autre anniversaire dans le paddock, ce samedi 11 juin. Si Jackie Stewart, vainqueurs au pays à deux reprises  à Mosport, dont la dernière fois de sa carrière en 1973, franchira le cap des 77 printemps. Au même moment, Jean Alesi l’auteur d’une mémorable victoire en 1995, le jour de sa fête d’ailleurs, en sera à un 52ème anniversaire.

À Monaco, le pilote australien Daniel Ricciardo a obtenu la 1ère pole position de sa carrière, à son 94ème départ. Il est devenu du coup le 97ème pilote à réussir l’exploit dans l’histoire du championnat du monde. Pour son écurie, Red Bull, il s’agissait d’une première pole position après une disette de quarante-trois Grand Prix sans pole, la précédente remontant à la fin de la saison 2013 alors que Sebastian Vettel partait de la 1ère place au Brésil.

Côté stats de date, ce sera ce week-end la 6ème fois que le Grand Prix du Canada sera disputé un 12 juin depuis que l’événement est présenté en début d’été.  À trois reprises cette date a favorisé McLaren : en 1988 avec Ayrton Senna, en 2005 avec Kimi Räikkönen et on se souviendra du plus long Grand Prix de l’histoire, en 2011, avec Jenson Button. En 1983, René Arnoux et Ferrari avaient triomphé alors qu’en 1994, Michael Schumacher inscrivait sur Benetton sa 1ère victoire au Canada.

À Montréal, Valtteri Bottas doublera un de ses concitoyens finlandais quant au nombre de départs en F 1. Il s’agira de son 63ème départ, un de plus que Jyrki Jarvilehto, mieux connu sous le nom de JJ Lehto et vu en Grand Prix entre 1989 et 1994. Prochain objectif chez les Finlandais pour le pilote Williams : Mika Salo à 110 départs. Le premier : Kimi Raïkkönen à son 238ème départ ce week-end. Et dire que l’Iceman s’est éclipsé pendant deux saisons pour piloter en Championnat du monde des rallyes (WRC) !

Enfin, si à Montréal Lewis Hamilton ou Nico Rosberg inscrivaient le tour le plus rapide en course, ils permettraient à leur équipe de devancer Brabham au 6ème rang, avec une 42ème réussite. Devant l’équipe anglo-allemande, Red Bull en compte quarante-huit.